Notre avis sur le film Assassin's Creed

Notre collègue Jérôme Rajot à visionné pour nous le film Assassin's Creed, film à l'affiche des cinémas depuis le 21 décembre dernier. Grand fan de la série de jeux vidéo Assassin's Creed et son univers, a-t-il été déçu par cette version cinématographique de l'oeuvre d'Ubisoft? Voici son avis :

Premièrement, les points forts du film : les cascades, les chorégraphies, la musique, les environnements. Abstergo est vraiment très bien rendu, et j'adore le concept de cet animus, c'est bien plus "cinématographique" qu'une simple chaise. Ça rend bien à l'écran, et ça donne des scènes vraiment belles. J'aime l'ambiance "hôpital psychiatrique" et les nombreux éléments faisant référence à la saga. C'est sobre, c'est propre, c'est beau. L'Espagne est vraiment bien rendue aussi, chaque passage en vue d'aigle est saisissant, on plonge vraiment dans les décors (ils en abusent peut-être un peu, mais ça ne m’a pas dérangé). Énorme bon point du film, en Espagne, ils parlent espagnol, ouiiiiii, ils ne parlent pas tous anglais comme dans tous les autres films, enfin une cohérence ! Je comprends que dans un jeu d'une quinzaine d'heures, ça peut être chiant et l'accent italien d'Ezio suffit à garder le sentiment d'être en Italie, mais dans les films, ça a le don de me faire décrocher quand dans un pays étranger, les habitants parlent dans une langue étrangère à leur pays entre eux... Toutes les cascades, le parkour, les lieux donnent vraiment l'impression d'être dans un jeu de la saga, et donnent une grande envie de prendre la manette et de les rejoindre.

Les personnages, même si j'ai trouvé Fassy absolument convainquant et excellent dans ces deux personnages, et une Marion Cotillard très juste et qui donnait parfaitement la réplique (n'en déplaise à ses haters qui détestent les Français qui réussissent et lui tiennent rigueur une scène dont le seul coupable est le réalisateur, mais bref), je les ai trouvé trop faibles, et celle qui accompagne Aguilar, Maria, est vraiment sous-exploitée. Quant aux autres personnes dans l'Animus, on connait à peine leur nom, et ils auraient mérité plus de "background", de même pour le père de Sophia (Marion C.), Alan Rikkin (Jeremy Ions). Ils ont tout misé sur Aguilar, et j'ai trouvé ça quelque peu dommage. Mais en 2h, c'est difficile de mettre en place tout ce beau monde... Et je pense que c'est là le gros point noir du film, j'ai eu l'impression qu'il ne suffisait pas à lui-même, il met en place plein de choses pour les laisser de côté, et il lui faudrait des suites pour que tout cet univers s'imbrique et prenne une réelle importance.

Concernant la musique, j'avais très peur après un opening pop ne collant pas du tout avec l'atmosphère et donnant l'impression d'être là pour placer un artiste lambda, mais au final, toute la trame sonore reste dans la lignée de la série, très symphonique et mélodieuse. On reconnait des notes de certains thèmes, mais j'aurais apprécié qu'il reprenne complètement le thème de la saga en guise de générique de clôture (au lieu d'encore un thème pop oubliable).

Allez le fan que je suis se doit de pinailler un peu aussi, l'apparition du logo qui dans chaque jeu se veut dantesque, et là vraiment bateau... Très déçu de son apparition beaucoup trop fade, alors qu'une scène plus loin, il aurait pu apparaître dans le ciel de l'intro "Assassin's Creed - The Movie -" de façon beaucoup plus classe. Et une scène d'introduction avec un élément qui en suivant la logique et la chronologie du jeu ne devrait pas du tout apparaître, ça m'a fait "tilté" en la voyant, mais on va mettre ça sur le principe de "rituel" plus que de nécessité...

Pour conclure, je dirai que le film s'adresse d'abord et avant tout aux fans de la série qui ne seront pas déçus du voyage, ça reprend tous les codes du jeu, et reste cohérents tout du long, pour les non-initiés, ça reste un film sympathique sans être transcendant. Le découpage présent/passé peut en dérouter plus d'un et donner du mal à suivre l'intrigue, mais c'est ça le concept du jeu, donc difficile de faire autrement sans dénaturer l’œuvre. Nous avons donc droit à film qui reprend les bases du tout premier jeu, une mise en bouche dans l'univers de la saga, la guerre entre les Assassins et les Templiers au travers des âges, et jusqu'à aujourd'hui via Abstergo Industries. Vraiment très agréable à l’œil (sauf en 3D qui ne sert absolument à rien à part augmenter le prix de la place, et qui rend flous tous éléments du décor -_-), il reste une excellente adaptation d'un jeu vidéo, peut-être un peu moins sympa à voir que Prince of Persia qui était plus "fun".

Ne vous fiez pas aux râleurs et aux haters, faites-vous votre propre idée si vous aimez la saga, ou si vous avez toujours eu envie de la découvrir, car n'oubliez pas, rien est vrai, tout est permis.

Note finale

Merci à Jérôme Rajot que vous pouvez joindre sur Twitter via ce lien : @vanouchou

 

À voir aussi :

Assassin's Creed le film se dévoile dans une bande-annonce rythmée

L'envers du décor du film Assassin's Creed

Première bande-annonce du film Assassin's Creed

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUSBLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS

Qui est en ligne?

Nous avons 1511 invités et aucun membre en ligne

GF sur Facebook

Sondage GF

Est-ce que la présentation de Nintendo vous a convaincu d’acheter la Switch?

Commentaires récents