Notre critique de la série Emerald City

Cinéma, séries télé, Netflix, Manga et super-héros

Une version beaucoup plus sombre du Magicien d’Oz.  

 
Arrivée en 2017 sur NBC, Emerald City nous plonge dans l’univers fantastique du Magicien d’Oz. La série est basée sur le livre sortie en 1900. N'ayant pas lu ce livre, ma connaissance de cette histoire se limite au film classique produit en 1939. La série débute en nous présentant Dorothy dans le monde réel du Texas mais elle est rapidement transportée dans les contrées magiques d’Oz. Comme dans l'histoire traditionnelle, Dorothy ne souhaite qu’une chose: retourner chez elle. Son sur chemin elle découvre un homme mourant et souffrant d’amnésie. Les deux partent à la recherche de réponses…

Le monde d’Oz est tout simplement majestueux, la facture visuelle est grandiose (le tournage a eu lieu en Hongrie, en Espagne et en Croatie). Et les effets spéciaux sont, la plupart du temps, d’une grande qualité. Par contre nous sommes bien loin du conte de fée car une guerre y fait rage. Cette version du Magicien d’Oz est plutôt sombre, dramatique et sanglante, en fait on est plus près de Game of Thrones que de la comédie musicale présentée dans le film original. On retrouve tout de même quelques éléments humoristiques, mais cela reste assez minime.
 
emerald city2

Certains personnages familiers sont présents tel que Toto le chien, l'homme de métal, le lion, les sorcières, et bien évidement le magicien d’Oz. Emerald City compte quelques acteurs plus ou moins connus. Vincent D'Onofrio (Daredevil) tient le rôle du magicien et Joely Richardson (Nip/Tuck) joue Glinda, une des vilaines sorcières. Le personnage de Dorothy est interprété par Adria Arjona (True Detective, Person of Interest, on pourra également la voire dans le film Pacific Rim Uprising en 2018). J'ai été déçu par le travail de Vincent D'Onofrio, je ne sais pas si c'est un problème d'acteur, de direction ou d'écriture mais on y croit plus ou moins. Heureusement d'autres acteurs sont plus convaincants, dont Adria Arjona et plus particulièrement Joely Richardson, malgré que sa présence à l'écran soit limitée à quelques scènes. Le travail du reste de la distribution, sans être parfait, est tout de même honnête.
 
emerald city3
 
Après un départ sans éclat, la série prend son envol à partir du 3ième épisode en nous livrant de l'action, de bonnes intrigues et quelques rebondissements. Même si le dernier épisode est un peu précipité et qu'il laisse quelques points en suspens, la scène finale nous laisse croire qu'il y aura une suite et j’espère qu'NBC ne mettra pas la clé dans la porte d'Oz. Bref si vous aimez le fantastique, c’est une série à découvrir !
 

8Notre pointage sur 10

 
Emerald City a débuté le 6 janvier 2017 sur le réseau américain NBC (WPTZ au Canada) et se déroule sur 10 épisodes.
 


BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUSBLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS