Test :: Battlestations: Midway

Battlestations: Midway

Un jeu qui nous prouve que l’innovation n’est pas toujours synonyme de réussite…

Écrit par Rédaction Game-Focus

Publié le vendredi 2 mars 2007 19:00

Écrivez votre critique !

Le 7 décembre 1941, les Japonais attaquaient par surprise la base militaire américaine de l’archipel d’Hawaï, Pearl Harbor. Faisant plus de 2400 victimes, cet événement d’une brutalité meurtrière n’avait toujours pas servi de véritable adaptation dans un jeu vidéo. Du moins, c’était le cas jusqu’à la sortie de Battlestations Midway, au début du mois de février dernier. Ne vous méprenez toutefois pas, le jeu traite de plusieurs événements historiques des années 40, pas uniquement de Pearl Harbor. Recevant des critiques somme toute acceptables, le nouveau titre de Eidos semblait apporter son lot de bonnes choses. Alors donc, Battlestations Midway est-il si remarquable? Ou s’agit-il d’un titre au succès instantané compte tenu de la fraîcheur de son concept?

Par Liquid Tension

Fraîchement sorti des studios d’Eidos, nous nous retrouvons donc aujourd’hui sur Battlestations Midway. Soulevant une certaine curiosité en moi, ce titre apporte un concept assez nouveau, nous permettant de piloter avions, sous marins et bateaux. Il vous faut savoir que je n’ai jamais été un grand fan de ce genre de jeu et que j’étais assez sceptique à l’idée de piloter, par exemple, un sous marin. Disons que j’avais un peu peur de la lenteur de celui-ci. Comment rendre le pilotage de ce genre d’engin naval assez intéressant pour l’incorporer dans un jeu vidéo? Honnêtement, aucune idée et Eidos a du se poser souvent cette question, puisque ce n’est pas fameux. Enfin bref, vous verrez l’analyse complète des lacunes un peu plus loin. Pour le moment, voici ce que Battlestations Midway nous offre. Dans ce titre, Eidos vous propose de revivre plusieurs événements importants reliés aux Etats-Unis dans les années 40, dont l’incontournable événement de Pearl Harbor. Pour vous donner une meilleure idée, les voici :

Pearl Harbor

Défense des Philippines

Traversée du Passage de Palwan

Vengeance à Luzon

Raid sur Balikpapan

Défense du détroit de Lombok

Rendez-vous en mer de Java

Attaque sur Tulagi

La bataille de la mer Corail

Le tournant de Midway

Dernier round à Midway

En fait, il s’agit ici de la campagne US. On vous offre également l’académie navale, qui sert en fait d’entraînement à ceux qui désirent se pratiquer. De plus, il y a 3 modes défi, eux qui vous offrent plus ou moins 3 missions par engin, soit en avion, en bateau ou en sous marin. Ces missions ne sont pas liées particulièrement avec des événements historiques comme c’est le cas avec la campagne US, mais tout simplement pour ajouter une petite profondeur au jeu.


Battlestations Midway est également doté de plusieurs systèmes intéressants qui augmentent le réalisme de celui-ci. Par exemple, si vous êtes sur un bateau, vous pouvez gérer l’équipage ou encore même le réparer si il a subi des dommages lors d’une attaque ennemie. Vous pouvez également vous occuper de l’artillerie, des urgences à bord et des formations à adopter en vue d’un positionnement stratégique. Vous disposez également d’une carte tactique, vous permettant de bien calculer vos déplacements, de sorte à attaquer vos ennemis de la façon la plus efficace possible.


 
Xbox Live

 
Étant toujours important dans un jeu, le mode en ligne de Battlestations Midway rate toutefois la cible, malgré un concept de base qui aurait pu être poussé d’avantage sur Xbox Live. On vous offre simplement le matchmaking d’amis traditionnel, ou encore les parties classées. Vous choisissez donc la partie, et vous avez le choix d’opter soit pour une guerre sous marine, navale ou aérienne. Pour ma part, j’opte donc pour un petit combat naval qui, soit dit en passant, n’aura duré que quelques minutes. Long et pénible, voilà en quoi se résume mon expérience sur Xbox live. En gros, ma partie s’est résumée à me faire tirer dessus jusqu’à ce que mon bateau coule, puisque la stratégie est pratiquement inexistante sur Xbox Live. Allez, 8 contre 8, aucun obstacle, tirez-vous dessus bande d’idiots ! Disons que je n’ai vraiment pas apprécié. D’un autre côté, les combats aériens m’ont bien amusé. Malgré tout, nous n’avons pas affaire ici à un support en ligne solide…

 
Points Faibles

 
Malheureusement, Battlestations Midway comporte plusieurs points faibles qui viennent carrément ruiner l’expérience de jeu. Tout d’abord, le jeu est, si on désire le compléter à 100%, relativement court. En fait, les premières missions durent, au plus, une quinzaine de minutes, sans que ça augmente en progressant dans le jeu. Pour vous donner une idée, la campagne US, le mode principal du jeu si on veut, se termine environ en 2h30 au niveau engagé (Normal). C’est malheureux, mais la valeur s’en retrouve considérablement affectée. Eidos voulait peut-être varier le gameplay en offrant plusieurs missions courtes, mais justement, en plus des courtes, ces missions sont d’un ennui mortel. Par exemple, je prends la fameuse mission de Pearl Harbor, la toute première du jeu. Je croyais qu’on avait mit le paquet sur cette mission, qu’on y démontrerait toute la puissance et le potentiel du jeu pour évidemment pousser le joueur à continuer dans le jeu. Je débute donc ce que je croyais être l’expérience ultime, revivre Pearl Harbor, pour vrai, en étant vraiment plongé dedans jusqu’au cou. Je débute le tout en bateau, c’est loin de me convaincre. Je dois donc me rendre à un point précis sur ma carte. Voilà, c’est fait, mais évidement, je dois me taper un autre chargement. Voilà, j’y suis enfin, moi et mon beau gros bateau, tirant sur les quelques avions japonais. Je réussis à en descendre quelques-uns, jusqu’à ce qu’on me balance un autre chargement. «Mission complétée!». Je demeure quelques secondes immobile sur mon sofa, aberré, consterné. Où sont les effets spéciaux incroyables, les explosions destructrices et les 350 avions japonais originaux de Pearl Harbor ? Où sont Ben Affleck et Josh Harnett?! Comment peut-on adapter un événement aussi important en le réduisant à 15 minutes?! Sincèrement, ça m’échappe, je ne comprends pas ce qu’Eidos avait en tête. Donc, un peu comme je vous l’ai mentionné précédemment, les missions se limite carrément à tirer quelques avions ou parfois juste de se rendre du point A au point B. La linéarité vient donc s’abattre avec acharnement sur ce titre bourré de potentiel, mais encore une fois, inexploité.

 

Par la suite, compte tenu du fait qu’on reprend plusieurs événements historiques distincts, le scénario n’est pas très bien soutenu entre les missions. Les cinématiques aident à certains endroits, sans toutefois ressentir une certaine continuité entre les missions. Du côté du gameplay, la lenteur est réellement ce qui vient le plus gâcher l’expérience de jeu. J’aurais définitivement plus aimé le jeu si on avait offert un jeu plus rapide plus explosif, au lieu de nous donner des sous marins et des bateaux lents et vraiment, mais vraiment «plates» à piloter. Le simple fait de changer de direction pour espérer s’orienter avant d’heurter je ne sais quel obstacle est incroyablement long. Oui, c’est bien beau le réalisme, mais de là à en ralentir le gameplay au point où on en vient à perdre le plaisir de jouer à Battlestations Midway, c’est un peu mal adapté. Malheureusement, le titre d’Eidos perd de précieux points là-dessus. Il sera également question de plusieurs lacunes graphiques assez gênantes, juste en dessous.


Graphiques/Son

 
Graphiquement parlant, Battlestations Midway perd une crédibilité très importante. La qualité médiocre des graphiques fait en sorte que le titre perd une certaine valeur au point de vue du rendu final. En bateau, par exemple, l’environnement est tout simplement dégoûtant, nous laissant croire que les arbres sont pratiquement en deux dimensions. Même encore là, ça aurait toujours pu passer si on avait obtenu un minimum de qualité de ce côté, mais vraiment, Eidos a raté son coup. Même chose si vous êtes en sous marin, la qualité générale des graphiques n’est pas incroyable. De plus, on a l’impression que le niveau de l’eau n’est pas égal partout, détail vraiment agaçant quand vient le temps de calculer la distance qui nous sépare de nos cibles. D’un autre côté, j’ai tout de même pu repérer un point positif de taille; l’environnement lors des missions en avion est absolument exceptionnel. Et que dire du ciel? On le croirait réel tant il est bien réalisé. Il vaut certainement une petite escapade, même avec 3 ou 4 avions japonais à vos trousses.

 
Côté sonore, Battlestations Midway nous offre quelque chose d’assez bien. Sans être exceptionnel toutefois, les effets sonores touchent un certain réalisme, tout en restant dans une mesure où ils auraient pu être peaufinés d’avantage. Côté musical, j’ai bien les quelques rythmiques du jeu, venant appuyer les moments stressants ou encore même les combats avec une musique d’ambiance très bien réussie.

 

Pour conclure, je m’attendais à beaucoup plus de la part de Battlestations Midway, un jeu qui originalement promettait un concept fort prometteur. Malheureusement, le titre de Eidos n’a tout simplement pas été à la hauteur en offrant des missions banales et redondantes, un support en ligne ordinaire, des graphiques déficients sur plusieurs aspects et une durée de vie qui nous laisse sur notre appétit. Alors, mon verdict final chers lecteurs n’est pas très compliqué : Je vous propose donc une simple location si vous aimez le genre ou que vous voulez juste tenter une nouvelle expérience. Ne vous attendez surtout pas au jeu du siècle, vous risquez d’être déçu. Dans le cas contraire, ne songez même pas à une location, Battlestations Midway n’en vaut pas la peine. Décidément, il s’agit d’une belle chance ratée par Eidos…


Pour
Concept intéressant Bande sonore acceptable Avions plaisant à piloter
Contre
Missions courtes et linéaires Manque d’action Les sous marins sont d’un ennui inquiétant Pratiquement aucune durée de vie Faible rejouabilité Parties en ligne ennuyantes Graphiquement déficient

Score final
6.7 / 10
Commentaires
Plus de critiques sur Xbox 360
2014-01-12 :: Just Dance 2014
2013-11-21 :: Rocksmith Édition 2014
2013-10-29 :: Skylanders SWAP Force
2013-09-16 :: Grand Theft Auto V
2013-09-05 :: Madden NFL 25
2013-06-15 :: GRID 2
2013-05-30 :: Fuse
2013-04-18 :: Injustice: Gods Among Us
2013-04-11 :: Gears of War Judgment
Derniers dossiers
Lego Legends of CHIMA Online Reportage

Lego Legends of CHIMA Online

Avec le succès des jeux Lego, la licence prend une nouvelle dimension en proposant cette aventure en ligne.  Basé sur le dessin animé, on sélectionne au début du jeu le personnage que l’on veut incarner parmi les quatre classes proposées. Comme vous vous en doutez, chacune offre une manière différente de combattre.
Lire la suite...

Détails sur le jeu
Battlestations: Midway
Date de sortie : 2007-01-30
Console :
Éditeur : THQ
Développeur : Eidos interactive
Genre : Strategie

Podcast

Podcast GF du 9 avril 2014

Podcast GF du 9 avril 2014

Une nouvelle émission dans le cadre de Radio GameFocus est disponible. Dans cette édition enregistrée le 8 avril en soirée, nous nous questionnions si réellement Titanfall est le sauveur attendu de la Xbox One. Nous parlons également de la puissance accrue de la Xbox One en raison du passage à DirectX 12 et plusieurs autres sujets. Écoutez-nous ici sur le site ou via iTunes.

Lire la suite..

 GameFocus sur YouTube

GF-Youtube 

Vidéos dernièrement ajoutées

Cette semaine, le seul, l'unique et l'inimitable Steeve nous parle dans son commentaire vidéo, de sa passion pour les...

HDVS_CATEGORY: Blogues vidéos de l'équipe GF
HDVS_CATEGORY: Le GameFocus Show

Voici un bogue de combat plutôt gênant dans NHL 14!

HDVS_CATEGORY: Divers
HDVS_CATEGORY: Le GameFocus Show
HDVS_CATEGORY: Le GameFocus Show
Sondage

Avez-vous de l'intérêt pour les casques virtuels?

Oui - 50.6%
Non - 49.4%
Blogues

Vidéoblogue : Ma passion pour les FPS et son origine

Vidéoblogue : Ma passion pour les FPS et son origine

Dans ce nouvel épisode de mes Vidéoblogues GameFocus, j'aborde mon type de jeu favori : le FPS. De Wolfenstein 3D à Titanfall, en passant par Unreal Tournament 2004, Heretic ou Half Life 2, voici l'origine de cet amour pour le genre! Les jeux qui m'ont fait craquer, mes découvertes au fil du temps, la constatation que le style a bien évolué et grandi au fil du temps.


Lire la suite...

La fin du Xbox LIVE Pack de Famille m'a surpris!

La fin du Xbox LIVE Pack de Famille m'a surpris!

En douce, les gens de Microsoft ont abandonné le forfait Pack famille Xbox Live Gold l'an dernier qui permettait à une famille de deux adultes et deux enfants d’utiliser un seul abonnement Gold pour la famille. Si à la base ce changement de politique avait pour but d’adopter le principe d’un abonnement Gold unique par console Xbox One, il reste qu’elle a de quoi surprendre surtout pour ceux qui ne possèdent pas de Xbox One.


Lire la suite...

La Xbox One peut empêcher la capture vidéo de jeux non sortis

La Xbox One peut empêcher la capture vidéo de jeux non sortis

Avec la Xbox One, nous savions que Microsoft allait exercer un contrôle plus accru de ce que nous pouvons ou ne pouvons faire avec nos jeux. Si nous avons craint de voir arriver un système de validation via une connexion internet permanente, nous avons été rassurés à ce niveau à la sortie de la console. Mais il reste de petits éléments ici et là qui nous rappelle que le contrôle de Microsoft ou des éditeurs est bien réel avec la nouvelle génération.


Lire la suite...
À l'affiche sur GF TV

GFTV-section-small

GF-Show-small

GF-Twitt

Commentaires récents

Propulsé par Disqus