Test :: Halo 3

Halo 3

La conclusion à l’une des séries les plus incroyables jamais créées !

Écrit par Rédaction Game-Focus

Publié le samedi 29 septembre 2007 20:00

Écrivez votre critique !

Par Jonathan Pépin et Maxime Pelletier

Nous sommes en novembre 2001, Halo : Combat Evolved voit le jour après un développement chaotique. Contre toute attente, la carte cachée de Microsoft fait rêver des millions de joueurs, partout à travers la planète. Les premières pièces de cet incroyable rouage se mettaient alors en place de façon spectaculaire. Qui aurait pu y croire véritablement, ce n’était que le début… Le début de la fin.

Halo3-visuel

Nous sommes maintenant le 9 novembre 2004, une journée où Bungie nous promettait une terre qui ne serait plus jamais la même. La suite à l’un des plus grands FPS de l’histoire venait ainsi rééditer tous les standards établis jusqu’ici pour faire évoluer le monde des jeux vidéo, particulièrement le jeu en ligne. Malgré cette solide prestation, Halo 2 n’aura pu satisfaire tous les fanatiques de la série, laissant sur son passage une amère déception…

Après une longue attente teintée d’espoir, nous y sommes finalement. Les souvenirs fusent de toute part, le combat final est sur le point de débuter. L’image du 9 novembre 2004 refait continuellement surface, avec une promesse qui semble n’avoir jamais été tenue. Pratiquement trois années se sont écoulées depuis, mais nous savions pourtant avec certitude que cette attente n’aura été vaine. Lecteurs et lectrices, voici la conclusion de six années magnifiques pour une trilogie fantastique et à l’une des séries les plus incroyables jamais créées… Voici Halo 3.

25/09/2007 - Le début d’une nouvelle ère

Trois années d’attentes ! Les fans attendaient ce moment avec une impatience démesurée. L’engouement était sans contredit plus élevé que jamais. Il aura fallu pratiquement trois années à Bungie pour nous concocter ce que plusieurs proclamaient déjà comme étant un véritable chef-d'œuvre, une nouvelle référence, avant même d’avoir pu y jouer. Nous avons eu la chance d’expérimenter la Bêta en mai dernier, voici maintenant ce que nous offre la version complète de Halo 3.

La campagne

Cette fois, nous y sommes. Master Chief est de retour sur terre avec une ultime mission : achever ce sanglant combat pour ainsi sauver notre planète. Le prophète de la vérité fera tout pour l’en empêcher en poursuivant sa quête de destruction de l’univers. Pour se faire, il doit se rendre sur l’arche située directement sur Terre. Cortana a, quant à elle, été capturé par le Gravemind, une créature étrangement liée aux parasites. L’arbiter et ses élites, autrefois ennemis des humains, tentent de venger leur sort et épaulent les soldats humains dans leur combat final. Ils sont tous prêts, d’une façon ou d’une autre, à remporter cette incroyable guerre.

Qu’est-ce qui se passera ensuite ? Vous n’en saurez pas plus. Ce que je peux vous dire toutefois, c’est que contrairement au deuxième épisode de la série, Halo 3 offre un scénario beaucoup plus soutenu. Terminé les alternances Spartan/Covenant, cette fois, vous incarnez Master Chief du début à la fin. On note également que le jeu a été axé sur un univers beaucoup plus narratif que ses prédécesseurs. Les fans de la campagne seront choyés de voir à quel point celle-ci évolue et prend forme au cours des niveaux. Le scénario se développe de façon spectaculaire, aidé par des cinématiques richement narratives et visuellement impeccables.

Je ne le cache pas, les premières minutes de jeu ne sont pas réellement impressionnantes, elles sont simplement séduisantes. Non pas à cause de ses caractéristiques techniques discutables ou de son concept très basique proprement dit, mais simplement parce que cette fois, on a l’impression de jouer et de vivre cette évolution. Halo 3 possède un charme bien incrusté dans sa personnalité, un charme qui malgré son épuisement, continue et continuera de faire vivre la série Halo jusqu’à son dernier souffle, même si, il faut malheureusement l’avouer, les dernières heures de jeu sont moins intenses que ce à quoi on aurait pu s’attendre.

La campagne bénéficie de quelques ajouts mineurs qui l’agrémentent particulièrement. On remarquera tout d’abord la durée de la campagne qui, contrairement à Halo 2, peut s’étirer de quelques heures supplémentaires. Les jeux de tir à la première personne pouvant jouir d’un tel traitement de faveur sont en effet de plus en plus rares. Ah, vous, incontestables fans de la série, vous en voudrez toujours plus qu’on vous en offre n’est-ce pas ? Sachez que même à 12 heures de jeu, Halo 3 possède un facteur de rejouabilité très élevé compte tenu de son excellent scénario. L’envie de vivre ce combat final «une dernière fois» risque d’être fréquente, croyez-moi. De plus, on a intégré un système de pointage afin de mesurer notre talent à éclater les Covenants. Il ne s’agit pas ici d’un système bien évolué, mais c’est d’un défi supplémentaire pour ceux qui souhaitent obtenir un peu de Gamerscore.

Les Brutes ne sont également plus les colosses idiots de Halo 2. Ils sont de véritables tacticiens, qui élaborent au fur et à mesure des plans pour vous anéantir vous et votre unité. Les Brutes sont toutes indépendantes. Elles agissent intelligemment, même aux niveaux les plus faciles. On remarque tout de même quelques petites lacunes à ce niveau, bien entendu, mais il n’en demeure pas moins que Halo 3 innove avec une intelligence artificielle impressionnante qui vous donnera certainement du fil à retordre lors de vos nombreuses batailles. Il n’est également pas rare de se faire descendre par une balle sniper bien placée, ou de simplement se faire exploser la gueule par une grenade habillement tirée d’un petit Grunt. Le rythme de la campagne s’accentue continuellement malgré les difficultés rencontrées. On meurt très souvent, on manque de munitions et on doit très fréquemment se cacher derrière un abri la plupart du temps très improvisé pour pouvoir recharger son bouclier. Il ne s’agit pas ici d’une reconsidération, mais plutôt d’une constatation. C’est d’ailleurs ce qui maximise l’authenticité de la série Halo. L’appauvrissement des stratégies est une chose, certes, mais on ne joue pas nécessairement à un jeu de stratégie. L’improvisation est donc omniprésente, et par ce fait, on élabore nos propres tactiques qui nous suivront tout au long du jeu.

Armes

Fait inévitable, Halo 3 possède un bon éventail de nouvelles armes. C’est justement au cours de la Bêta que nous avions eu la chance d’expérimenter quelques-unes de celles-ci. Nous étions alors en mesure de nous demander de quelle façon ces nouveaux ajouts allaient modifier le déroulement du jeu, autant sur Xbox Live que lors de la campagne.

Lorsqu’on parle de nouvelles armes, il y en a bien une qui me vient à l’esprit avant les autres. Si une arme peut changer complètement le déroulement d’une bataille, c’est bien le cas du Gravity Hammer. D’un seul coup, cette espèce de grosse masse vous permet carrément d’écraser une brute. Impressionnant ? Non, pas réellement, mais c’est d’une puissance et d’une violence inouïe! Sachez qu’on ne positionne jamais une arme sans raison, et pour cause, puisque vous obtiendrez chacune de celles-ci dans un moment choisi, où elle est la plus efficace. On vous donne par exemple un lance-flammes contre les parasites, lui qui nous permet d’allumer un joli feu de joie avec les corps décimés de nos ennemis. Le Spartan Laser, tel que présenté dans la Bêta, demeure la même arme inchangée, mais toujours aussi destructrice. Les Brutes profitent également de nouvelles armes plus ou moins puissantes telles que le Spiker et le Mauler. Notez également le retour du MA5C, le fusil d’assaut tant apprécié de Combat Evolved. En fait, l’armement de base de Halo 3 est fortement inspiré du deuxième épisode de la série. Toutes les armes présentent dans Halo 2, le sont dans Halo 3, mais certaines ont vu leurs caractéristiques offensives évoluer. Ainsi, le Brute Shot tire maintenant plus droit et est désormais réellement efficace, tandis que le Needler a lui aussi vu sa puissance augmenter, à un tel point qu’on ne peut plus utiliser une autre arme en même temps. Le Magnum, quant à lui, a vu sa cadence de tir être diminuée, mais chaque balle cause désormais plus de dégâts. Finalement, le Plasma Pistol a vu son attaque chargée être grandement modifiée : sa batterie se videra tant et aussi longtemps que la charge ne sera pas tirée, et la charge en question ne poursuivra plus ses adversaires autant qu’avant. C’est un peu dommage, car, si le Brute Shot et le Needler deviennent enfin des armes efficaces, on ne peut en dire autant du Plasma Pistol qui se retrouve presque inutile.

Maintenant libéré de sa fonction de recharge (qui est passée à la gâchette haute droite), le bouton X permet maintenant de déployer une multitude d’items retrouvée sur le champ de bataille. On retrouve entre autres le Bubble Shield, qui déploie un bouclier en forme de bulle là où on le place, le Deployable Cover, qui place un bouclier frontal Covenant là où on le lâche et le Régénérateur, qui recharge très rapidement les boucliers énergétiques de ceux qui se trouvent dans son champ d’action. D’autres sont plus offensifs, comme le Power Drainer qui vide les boucliers de leur énergie et rend inactif les véhicules, la Tripmine qui fera exploser tout ce qui ose passer au-dessus d’elle, et le radar jammer qui dérègle les radars personnels dans son champ d’action. Finalement, on peut aussi mettre la main sur un Gravity lift, qui sert en fait de trampoline mobile, et sur un dispositif de camouflage que l’on peut activer en tout temps. Ce dernier ne se trouve toutefois pas en multijoueur, à l’inverse du radar jammer qui est bien peu pratique en solo. Tous ses objets sont utiles à un moment ou à un autre, et leur venue vient ajouter un peu de piquant à l’arsenal déjà bien garni du jeu.

Les véhicules

Il ne faudrait pas oublier les véhicules, qui sont une partie intégrante du succès de la série. Pas moins de quatre nouveaux véhicules sont présents cette fois, en plus de tous les autres qui sont de retour. Les humains jouissent désormais de l’appui du Mangoose, un VTT qui peut accueillir un conducteur et un passager. Ultrarapide et manoeuvrable, il ne possède toutefois pas d’autres capacités offensives que celles du passager à l’arrière. De plus, le Hornet est désormais disponible pour mener le combat aérien contre les Banshees, armé de sa mitraillette et de missiles à têtes chercheuses. De leurs côtés, les Covenants se promènent désormais en Brute Chopper, une version moins rapide, mais plus puissante du Ghost, et en Prowler, un véhicule avec un canon plasma sur lequel quatre combattants peuvent prendre place. Hormis le Prowler, qui ressemble beaucoup au Shadow de Halo 2, tous ces nouveaux engins sont originaux et pratiques. La campagne utilise d’ailleurs brillamment les véhicules afin de créer des moments mémorables. On se rappellera longtemps de cette bataille où, armés de lance-roquettes et montés sur quatre VTT, nous et nos collègues Marines nous lançons à l’attaque de plusieurs blindés ennemis. Cette séquence est un pur délice, et elle est loin d’être la seule à procurer un tel plaisir dans mode solo.

Xbox Live

Comme à l’habitude, Halo 3 propose un mode multijoueur pouvant aller jusqu’à 16 joueurs par partie via Xbox Live, en écran partagé ou en liaison multiconsoles. On peut d’abord jouer la campagne en coopération à quatre, même sur Xbox Live, ce qui est peut-être la nouveauté la plus marquante du titre. Il faut toutefois noter que le système de résurrection rend les choses beaucoup trop faciles lorsque l’on joue à deux ou à trois, ce qui ne réussit tout de même pas à égaler le plaisir de se promener dans deux Warthogs un à côté de l’autre !

Au niveau compétitif, Halo 3 frappe encore plus fort que le deuxième du nom grâce à son système de Matchmaking et à un raffinement des armes et des modes de jeu. Pour ceux qui ne le connaissent pas, le Matchmaking est une excellente interface qui nous permet de nous réunir avec nos amis et de nous trouver des adversaires qui sont environ de notre calibre, et ce, automatiquement. Une fois l’équipe adverse identifiée, on nous propose une carte et un mode de jeu. Désormais, si une majorité des joueurs votent pour refuser la carte et le mode, une nouvelle sélection se fera, ce qui se révèle être une excellente addition. De plus, Bungie a pensé ajouter une fonction nous permettant de garder notre équipe intacte à la fin d’une partie si nous avons apprécié nos coéquipiers.

Les modes de jeu dans Halo 3 ont été quelque peu revus à la hausse, et c’est pour le mieux. On remarque une tendance accrue à la stratégie et un peu moins de mêlées brutales et chaotiques. On pense par exemple au mode assaut, qui nous demande de planter une bombe chez l’ennemi. Plutôt que de devoir armer la bombe en plein cœur de la base adversaire pendant une dizaine de secondes – ce qui était quasiment impossible – on peut désormais la planter instantanément. Il faut toutefois la protéger par la suite, car elle peut être désamorcée. Dans cette même optique, le mode territoires a été transformé en mode par rounds : pendant quatre minutes, une équipe tente de capturer le plus de territoires possible, tandis que l’autre équipe ne fait que les défendre. Résultat : plus besoin de rester planter dans un territoire à attendre que les secondes montent, alors que les grenades venaient continuellement mettre fin à notre vie. De leur côté, les drapeaux peuvent être retournés, tout simplement en restant près d’eux pendant un moment. De nouveaux modes font aussi leur apparition, notamment l’excellent mode VIP, qui demande à chaque équipe de tuer un joueur en particulier de l’autre côté.

Tout comme les modes de jeu, les armes et les items amènent un gameplay plus stratégique. Comme les armes sont plus spécifiques (le lance-missile contre les véhicules, le Mauler au corps à corps, la mitraillette pour les courtes distances, et ainsi de suite), il est important de réfléchir à ce que l’on veut porter et de parler avec nos coéquipiers. Les items, quant à eux, apportent aussi leur lot de possibilités. Un Bubble Shield bien placé permettra de sauver sa peau quand les balles de sniper nous frôlent la tête, tandis qu’un gravity lift placé au bon endroit nous permettra de prendre l’équipe adverse à revers. Le power drainer sera votre meilleur ami lorsqu’un véhicule vous donnera du film à retordre, tout comme la radar jammer le sera lorsque vous serez armés d’un fusil à pompe. Plusieurs seront heureux d’apprendre que l’overshield est de retour, mais qu’il ne donne qu’une barre d’armure supplémentaire, le rendant ainsi moins frustrant pour l’autre équipe. On a aussi pensé à un petit détail fort intéressant : les icônes qui représentent nos alliés sur le champ de bataille ont été remplacées par un tag que l’on s’attribue et composé d’une lettre et de deux chiffres. Il est donc beaucoup plus facile de dire « T22, derrière toi ! » plutôt que « petit rond rouge sur fond vert avec une flèche par en bas, derrière toi ! ».

Pour le moment, le jeu propose onze cartes agréablement variées, qui vont d’un long et étroit pont au-dessus du vide éternel à un immense amas de ruines. La plupart d’entre elles proposent une sorte d’interactivité, que ce soit des téléporteurs, des tourelles que l’on peut arracher, une porte qui s’ouvre (un remake de Zanzibar est d’ailleurs disponible) ou encore des murs énergétiques qui bloquent les armes et les grenades, mais pas les joueurs. Selon notre expérience jusqu’à présent, les cartes sont agréablement balancées, les problèmes avec les points de résurrection très rares et les joueurs satisfaits. Certes, on aurait pu espérer un plus grand nombre d’environnements pour un jeu de la sorte, mais on ne peut certainement pas se plaindre de la qualité. De plus, il y a fort à parier que d’autres verront le jour en téléchargement sous peu.

Comme si ce n’était pas suffisant, deux éléments totalement nouveaux viennent agrémenter l’expérience en ligne. D’abord, il est possible de visionner les vidéos des vingt-cinq dernières parties que nous avons jouées et d’enregistrer les moments que nous désirons conserver. L’interface qui nous permet d’avancer et de reculer la vidéo, de voir l’action au ralenti ou encore de se promener librement avec la caméra n’est pas le plus pratique qui soit, mais elle fait le travail. L’option vidéo s’inscrit très bien dans l’optique plus compétitive de Halo 3 puisqu’elle permettra la propagation rapide et facile des stratégies.

La deuxième nouveauté, nommée La Forge, nous permet de placer des tonnes d’éléments dans une carte et de jouer avec les paramètres de celles-ci. S’adressant clairement aux fans des parties personnalisées, elle sert à modifier tout ce qui n’est pas relié à la structure des environnements. On peut modifier les points de résurrection, disperser des armes et des véhicules qu’on n’aurait pas retrouvés avant et même faire apparaître des barils explosifs, des ascenseurs gravitationnels et autres éléments interactifs du genre. Une fois notre chef-d’œuvre terminé, nous pouvons l’enregistrer et le propager sur Xbox Live via le même système que les vidéos. Gageons que La Forge fera de nombreux heureux au sein de l’énorme communauté en ligne de Halo.

En bref, le mode multijoueur de Halo 3 propose bien plus que des nouvelles cartes. Il apporte bon nombre de modifications très intelligentes afin de faciliter la formation d’un groupe et de balancer les parties. La Forge et les vidéos sont des apports intéressants qui, avec tous les autres détails, font du jeu la référence absolue en terme de multijoueur sur console.

Côté technique

Techniquement, Halo 3 n’a rien de véritablement surprenant. Les concepteurs n’ont sans doute pas tenté de nous impressionner avec une qualité graphique incroyable. Malgré le Unreal Engine 3.0, Halo 3 donne l’impression de rouler sur une technologie relativement dépassée par rapport à des jeux comme Bioshock ou Gears of War. On remarque d’ailleurs plusieurs lacunes à ce niveau. N’allez toutefois pas croire que Halo 3 n’est pas joli graphiquement, au contraire, il est très beau, mais manque simplement de finition, de punch. Les efforts ont plutôt été concentrés sur l’immensité et la dimension des combats. Les niveaux sont grands, offrant par le fait même un panoramique saisissant sur la pittoresque beauté des décors.

Outre lesdites améliorations techniques, Halo 3 profite d’une bande sonore absolument superbe. Parallèlement aux précédents chefs-d'œuvre auditifs que proposaient les prédécesseurs de Halo 3, celui-ci poursuit dans cette même lignée en offrant une bande sonore digne des plus grandes productions hollywoodiennes. Marty O’Donnell et Michael Salvatori proposent d’ailleurs plusieurs chansons basées sur des pièces des bandes sonores des deux premiers épisodes. On ne peut qu’être émerveillé en savourant ces incroyables mélodies, parfois dramatiques, parfois si sublimes qu’elles nous donnent le courage de poursuivre ce fabuleux combat.

Focus Final

En conclusion, Halo 3 remplit de façon spectaculaire les attentes des joueurs, partout à travers le monde. Jouissant probablement du meilleur mode en ligne sur le marché, d’un gameplay simple et accrocheur et d’une campagne solide, Halo 3 se présente comme étant un sérieux prétendant au titre du jeu de l’année. Le combat est maintenant terminé, mais jamais la série Halo ne cessera de prendre de l’ampleur. Halo 3 demeurera gravé dans nos mémoires pour encore bien longtemps…

Les 24 Premières Heures…

Au cours des 24 premières heures de vente, Halo 3 a généré un revenu de 170 millions de dollars aux États-Unis, éclipsant le record de son prédécesseur, Halo 2. Imaginez, le film Spider Man 3 avait rapporté 151 millions de dollars au Box office à sa première fin de semaine en salles, le laissant loin derrière Halo 3.Outre le point de vue financier, Halo 3 fut le plus gros lancement de l’histoire de l’industrie. Après avoir obtenu leur copie de Halo, c’est un peu plus de 1.4 million de joueurs qui se sont retrouvés sur Xbox Live, selon les statistiques de Bungie. Au cours des 24 heures suivantes, 4.9 millions de matchs ont été joués. On totalisait à ce moment 537 452 951 meurtres.

Sublime, tout simplement!


Pour

- Présentation impeccable

- Bande sonore sublime

- Bon scénario - Nouveautés (Armes, équipements, véhicules)

- Mode en ligne exceptionnel

- Durée de vie pratiquement infinie

- La Forge

Contre

- Graphiquement banal

- Campagne un peu courte


Score final
9.5 / 10
Commentaires
Plus de critiques sur Xbox 360
2014-01-12 :: Just Dance 2014
2013-11-21 :: Rocksmith Édition 2014
2013-10-29 :: Skylanders SWAP Force
2013-09-16 :: Grand Theft Auto V
2013-09-05 :: Madden NFL 25
2013-06-15 :: GRID 2
2013-05-30 :: Fuse
2013-04-18 :: Injustice: Gods Among Us
Derniers dossiers
DOSSIER: La première année de la Xbox One Reportage

DOSSIER: La première année de la Xbox One

C’était l’an dernier à pareille date, Microsoft lançait la Xbox One, sa 3e console de salon. Le moins que l’on puisse dire est qu’elle a fait parler d’elle cette console, et ce, dès son dévoilement officiel le 21 mai 2013. Déjà on parlait dans les coulisses de cette possible connectivité obligatoire de la future console et de son incapacité à lire des jeux usagés. 
Lire la suite...
Soirée de lancement d’Assassin’s Creed Unity à Montréal Reportage

Soirée de lancement d’Assassin’s Creed Unity à Montréal

Comme nous l’a habitué Ubisoft, chaque sortie de jeu est l’occasion de célébrer. Assassin’s Creed ne fait pas exception alors que dans la soirée du 10 novembre, les amateurs de la franchise à succès d’Ubisoft Montréal étaient invités à venir souligner la sortie de pas un, mais deux jeux, Assassin’s Creed Unity et Assassin’s Creed Rogue. Lire la suite...
Événement des fêtes Nintendo 2014 Dossiers

Événement des fêtes Nintendo 2014

Mercredi dernier, Nintendo Canada tenait à Montréal son événement annuel afin de montrer les titres qui vont être disponibles pour la période des fêtes. Ce fut donc pour nous l'occasion de faire l'essai de plusieurs des titres qui vont occuper les froides soirées d'hiver. Comme c'est le cas avec Nintendo, il y a beaucoup de jeu qui se retrouvera sous le sapin des amateurs cette année. Parmi les titres qui ont retenu notre attention on retrouve le très attendu Super Smash Bros WiiU., Capitaine Toad: Treasure Tracker pour la WiiU et Sonic Boom. Lire la suite...
Game-Focus au Comiccon de Québec : Vu par Nicolas Reportage

Game-Focus au Comiccon de Québec : Vu par Nicolas

Cette fin de semaine, je plongeais tête baissée dans le merveilleux monde de la «pop culture» lors du tout premier Comiccon de la ville de Québec. De mon côté, c'était aussi une première participation à ce genre d’événement geek. Costumes, bandes-dessinées, vedettes, conférences et soirée rétrogaming étaient tous au menu de cette journée puisque j'ai eu la chance de participer uniquement à la journée de samedi. Lire la suite...

Détails sur le jeu
Halo 3
Date de sortie : 2007-09-25
Console :
Éditeur : Microsoft Game Studios
Développeur : Bungie
Genre : Jeu de tir (FPS)

À l'affiche sur GF TV

GFTV-section-small

GFShoe jeux 2014 - 1

GameFocus Show: Nos choix jeux de 2014 partie 1 & 2

Lien vers la section

Premières impressions

The Crew

The Crew
Lors de son annonce en 2013, plusieurs avaient été étonnés qu’Ubisoft s’associe avec Ivory Tower pour proposer un jeu de course uniquement multijoueur. C’est un pari risqué des développeurs, car il existe peu de jeu de voiture proposant un monde connecté qui a fonctionné ces dernières... Lire la suite...

Plus d'avant-premières
Podcast

Podcast Radio GameFocus d'octobre 2014

Podcast Radio GameFocus d'octobre 2014

Régulièrement, des membres de l'Équipe de rédaction de GF se rencontre pour une série de discussions parfois très profondes et parfois très imbéciles. Suivez-vous dans l'émision d'octobre 2014. Lien vers la section podcast: http://www.game-focus.com/game-focus/contenu-redactionnel/podcast-radio-gf

Lire la suite..
Sondage

Allez-vous profiter des spéciaux Black Friday ou Cyber Monday?

Également sur GF

AccroTechno-accueil


Cinevore-accueil

Les Blogues de la rédaction

Vidéoblogue : Ma liste de cadeaux de Noël 2014

Vidéoblogue : Ma liste de cadeaux de Noël 2014

Tout comme l'an passé ici sur GameFocus, j'ai choisi de faire appel au Mini Père No pour acheminer directement au Père Noël, ma liste de cadeaux. Je le reçois donc ici, en studio, dans mon tout nouveau vidéoblogue afin qu'il prenne bien en note, toutes mes demandes geek et vidéoludiques.


Lire la suite...

Vidéoblogue : Mon coin gaming à la maison

Vidéoblogue : Mon coin gaming à la maison

Un élément supplémentaire ajoute souvent à l'expérience vidéoludique, soit la pièce où vous jouez à votre jeu vidéo. Vous savez, cet endroit de la maison ou de l'appartement réservé, destiné aux jeux vidéo. Votre télé sur un beau meuble, les jeux positionnés de façon stratégique sur l'étagère,


Lire la suite...

GF-Twitt

Vous aimez ou pas?

Commentaires récents

Propulsé par Disqus