Test :: Bioshock 2

BioShock 2

Un retour à Rapture City attendu de pied ferme

Écrit par Rédaction Game-Focus

Publié le mercredi 10 février 2010 19:00

Écrivez votre critique !

 

Meilleur jeu vidéo de 2007, BioShock premier du nom avait séduit la presse et les amateurs lors de sa sortie. Une recette toute simple avait été employée par ses créateurs celle de nous offrir un FPS bien posé, élégant dans lequel l’histoire et l’atmosphère primaient sur la rapidité d’exécution d’un jeu de tir traditionnel. Parfois lugubre parfois amusant, nous étions enivrés dans cet univers fou d’une ville sous-marine ou se sont produites des choses inimaginables. Tout cela aura valu à BioShock pas moins de 50 titres et honneurs le confirmant au rang des grands jeux qui laisseront leurs traces dans la courte histoire du jeu vidéo. Mais tout cela a un effet pervers, celui de créer des attentes très élevées pour le prochain rendez-vous.

Près de deux ans et demi après la sortie du premier nous arrive BioShock 2 un jeu qui a fait couler beaucoup d’encre parmi les membres de la presse spécialisés dans les jeux vidéo en raison de la complexité avouée du projet et du nombre de studios impliqués de près ou de loin dans le projet. Cette fois, on y a ajouté un mode multijoueur qui a été confié au studio Digital Extremes , connu pour sa participation dans la franchise Unreal Tournament et le jeu Dark Sector. Nous avons joué plusieurs heures à BioShock 2 pour vous et voici notre avis.

Un peu d’histoire
Sans vouloir trop vous en dire afin de ne pas miner votre expérience de jeu, l’histoire nous place 10 ans après les événements du premier BioShock. Nous retrouvons alors la ville sous-marine de Rapture City dans un état lamentable alors que les survivants « infectés » habitent toujours les lieux de plus en plus en plus submergés. Je vous rappelle que Rapture City était une ville qui avait été fondée dans le but de permettre à des individus de recréer une société nouvelle sans interaction avec le monde extérieur. Ainsi, de brillantes personnes qui partageaient la vision du savant Andrew Ryan d’un monde parfait se sont réunies pour former une société dite parfaite. La quête de perfection a mené à la manipulation génétique via une découverte fantastique, l’Adam. Éventuellement, la déchéance s’empara de la belle ville Rapture City comme nous l’avons vu dans le premier BioShock.

Votre quête dans BioShock 2 en est une de survie alors que vous incarnez le sujet Delta qui cherche, avec l’aide de différents personnages qui croiseront son passage, à sortir de cet enfer dont il est prisonnier. Comme vous êtes un « Big Daddy », pour parvenir à votre libération, vous devrez trouver « la petite sœur » qui vous est jumelée.

 

Le principe derrière BioShock 2
Dans BioShock 2, tout repose sur l’utilisation et la gestion de vos plasmides. Ces derniers sont des pouvoirs que vous allez acquérir au fil de votre progression pour ensuite les stocker dans des emplacements. Parfois obligatoire pour poursuivre plus loin dans le jeu vous aurez à récolter de l’Adam pour faire se développer d’avantage vos plasmides à la manière d’un jeu de rôle. Vous pourrez lancer du feu, déplacer des objets par la pensée, geler des gens et des objets, manipuler la pensée des adversaires… etc. Même principe pour votre niveau de vie et les armes qui pourront être augmentés plus vous avancez. Ces armes sont plus abondantes que dans le premier jeu alors que vous n’aurez pas trop de problèmes à trouver des munitions. Voilà un changement à mon avis imposé par le choix d’en faire un jeu multijoueur. Ainsi, avec des plasmides que vous allez améliorer et des armes équipées de munitions de plus en plus puissantes, vous allez pouvoir passer aisément à travers le jeu. J’aimais le fait que vous deviez gérer plus étroitement vos munitions dans le BioShock original. On sent que les concepteurs ont voulu faire de BioShock 2 un FPS plus qu’un jeu d’aventure avec des éléments FPS. Ce n’est pas un mauvais choix puisque le jeu demeure très amusant.

Il est certain que vous aurez à trouver différentes façons de combattre les « boss ». L’une des plus efficaces sera de placer des pièges à l’approche du groupe de vilains. Comme l’un de vos plasmides vous permettra de contrôler les caméras et tourelles mitrailleuses, il n’en tiendra qu’à vous de créer des « pièges ». Ce qui m’amène à vous dire que c’est au moment ou vous attendez qu’une « petite sœur » récolte l’Adam que vous aurez à faire preuve de créativité puisque vous devrez vous défendre pendant toute la durée de l’extraction de l’Adam contre une horde de vilains.

Quand vous croisez un « Big Daddy », une grosse boîte de conserve comme vous, vous aurez le choix de le combattre ou de le laisser aller. Lui, ne fera pas les premiers pas, mais il est très protecteur de la « petite sœur » dont il a la charge. Ainsi, si vous vient l’idée de lui « prendre » sa petite sœur pour la grande source d’Adams qu’elle peut vous procurer, vous devrez le combattre. Ces « Big Daddy » sont difficiles à vaincre certes, mais ils ne sont rien à comparer à la « Grande Sœur » qui suivra la récolte de l’Adam de la petite sœur. Bref, autant de façon de vous obliger à vider vos plasmides et vos munitions. Dans BioShock 2, vous aurez à quelques reprises des choix faire. Ils se limitent toutefois à laisser les petites sœurs filer ou en extraire l’Adam.

Notre personnage, un « Big Daddy », devrait se déplacer plus lentement dans le jeu. Je trouve qu’on ne sent pas la lourdeur de notre personnage qui se déplace trop rapidement et qui saute relativement haut. Encore une fois, les concepteurs ont sans doute fait ce choix pour garder un tempo rapide au jeu. Pour le reste, on retrouve des contrôles très similaires au premier jeu, ce qui est très agréable. Dans les nouveautés, vous aurez à vous déplacer souvent dans l’eau ajoutant une autre dimension à la ville de Rapture.

 

Les images et le son
Impérativement ce jeu mérite d’être joué en Dolby digital 5.1 pour en savourer les nombreux sons et bruits qu’il offre. Il s’agit là d’un travail exemplaire des concepteurs qui ont su se servir du son pour ajouter une autre dimension au jeu. La musique est présente dans les chargements de niveaux et à quelques endroits dans l’action, mais en général, elle n’est pas un élément clé du jeu ce qui est un peu dommage. Mais dites-vous également que la ville saccagée ne dispose que de très peu de gramophones et de radios fonctionnelles. Lorsque présente, la musique rappelle le New York des années 30.

Graphiquement le jeu est très comparable au premier partageant à peu près le même moteur graphique. Encore cette fois on remarque les nombreux effets de lumière et le ruissellement de l’eau à l’écran. Notez que plusieurs éléments interagissent avec nous dans le jeu lorsque nous les touchons, comme des tables et des chaises. J’ai remarqué certains raccourcis utilisés par les développeurs pour gagner du temps, laissez-moi vous donner un exemple. À un moment, un ennemi veut inonder un endroit de la ville ou vous vous trouvez, rapidement vous avez des signes que vous devez  quitter les lieux pour vous trouver un endroit plus élevé pour être en sécurité. Comme l’eau semble arriver de partout à une vitesse folle, vous allez quitter, mais en ne quittant pas, le niveau de l’eau ne bouge pas du tout. Il s’agit d’une image sans fin qui roule avec de l’eau qui arrive… Mais outre cette description cocasse, le jeu est bien ficelé graphiquement étant à mon avis, à la hauteur des attentes réalistes que nous devions avoir du jeu.


En multijoueurs
La grande nouveauté de BioShock 2 est la présence de 7 modes multijoueurs jouable sur 10 cartes différentes. Les modes multijoueurs sont tous des modes dérivés de modes déjà vus dans plusieurs autres jeux de tir auparavant. Cela dit, ils fonctionnent tous très bien et le nombre de joueurs limités à 10 joueurs à la fois permet de garder un bon tempo. Si vous avez aimé le contexte BioShock, ses armes et la ville de Rapture, voilà un moyen de prolonger la durée de vie du jeu. Voici les modes et une courte description :

  • Survival of the Fittest: Il s’agit d’un mode permettant entre 6 et 10 joueurs de s’entre-tuer. Le premier à atteindre le pointage de 200 gagne.
  • Civil War : Combats en équipe pour se rendre également à 200
  • Capture The Sister: Similaire à un capturer le drapeau, il faut cette fois capturer ou protéger selon le cas, les petites sœurs.
  • Turf War : Il s’agit d’un mode en équipe pour le contrôle d’une partie de Rapture.
  • Adam Grab : Dans ce mode chacun-pour-soi, il faut attraper une petite sœur pendant trois minutes pour gagner.
  • Team Adam Grab : Cette fois en équipe, vous devez tenir une petite sœur pendant au moins 5 minutes combinées.
  • Last Splicer Standing : Dans ce mode jouable en équipe, vous devez résister jusqu’à ce que vous soyez le dernier vivant.

 

En conclusion
Tout en admettant que les gens de 2K n’aient rien brisé avec cette suite à BioShock, ils n’ont tout de même pas su me surprendre comme l’avait fait le premier jeu. Naturellement, c’est logique puisque nous connaissons déjà le principe du jeu et de ses contrôles en ayant joué au premier, mais il est plus difficile d’entrer dans l’histoire de celui-ci de la façon dont elle nous a été présentée, soit au compte goute par rapport au premier. Est-ce que BioShock 2 est meilleur que le premier? Non, est-il pire? Non également, il se situe donc dans la catégorie des suites de jeux jugées très convenables qui n’auront pas contribué à « couler » la franchise. Car soyons francs, le 2e d’une série a plus de chance de se casser la gueule que de réussir en raison des attentes élevées. Dans le cas de BioShock 2, son nom à lui seul est suffisant pour lui permettre d’en faire un best-seller de l’écurie 2k.

Si vous me demandez, je persiste à croire que les 7 modes multijoueurs présents dans ce 2e volet sont complètement futiles et que ce n’est pas la principale raison d’y jouer quand des Call of Duty sont bien implantés. Outre cela, j’ai eu un plaisir renouvelé à jouer à ce 2e chapitre de BioShock même si l’immersion a été plus longue à s’installer que pour le premier jeu.


Notre verdict : Un jeu à jouer principalement pour l’histoire
 


Pour
Une suite intéressante au premier Graphiquement réussi Bruitage incroyable Traduction française bien réalisée Plusieurs armes Bonne durée de vie grâce aux 7 modes multijoueurs
Contre
Long à nous aspirer dans l’histoire On prend trop acquis que vous avez joué au premier Moins original Trop axé vers le FPS et moins sur l’atmosphère Les modes multijoueurs n’étaient pas nécéssaires

Score final
9.0 / 10
Commentaires
Plus de critiques sur Xbox 360
2014-01-12 :: Just Dance 2014
2013-11-21 :: Rocksmith Édition 2014
2013-10-29 :: Skylanders SWAP Force
2013-09-16 :: Grand Theft Auto V
2013-09-05 :: Madden NFL 25
2013-06-15 :: GRID 2
2013-05-30 :: Fuse
2013-04-18 :: Injustice: Gods Among Us
Derniers dossiers
DOSSIER: La première année de la Xbox One Reportage

DOSSIER: La première année de la Xbox One

C’était l’an dernier à pareille date, Microsoft lançait la Xbox One, sa 3e console de salon. Le moins que l’on puisse dire est qu’elle a fait parler d’elle cette console, et ce, dès son dévoilement officiel le 21 mai 2013. Déjà on parlait dans les coulisses de cette possible connectivité obligatoire de la future console et de son incapacité à lire des jeux usagés. 
Lire la suite...
Soirée de lancement d’Assassin’s Creed Unity à Montréal Reportage

Soirée de lancement d’Assassin’s Creed Unity à Montréal

Comme nous l’a habitué Ubisoft, chaque sortie de jeu est l’occasion de célébrer. Assassin’s Creed ne fait pas exception alors que dans la soirée du 10 novembre, les amateurs de la franchise à succès d’Ubisoft Montréal étaient invités à venir souligner la sortie de pas un, mais deux jeux, Assassin’s Creed Unity et Assassin’s Creed Rogue. Lire la suite...
Événement des fêtes Nintendo 2014 Dossiers

Événement des fêtes Nintendo 2014

Mercredi dernier, Nintendo Canada tenait à Montréal son événement annuel afin de montrer les titres qui vont être disponibles pour la période des fêtes. Ce fut donc pour nous l'occasion de faire l'essai de plusieurs des titres qui vont occuper les froides soirées d'hiver. Comme c'est le cas avec Nintendo, il y a beaucoup de jeu qui se retrouvera sous le sapin des amateurs cette année. Parmi les titres qui ont retenu notre attention on retrouve le très attendu Super Smash Bros WiiU., Capitaine Toad: Treasure Tracker pour la WiiU et Sonic Boom. Lire la suite...
Game-Focus au Comiccon de Québec : Vu par Nicolas Reportage

Game-Focus au Comiccon de Québec : Vu par Nicolas

Cette fin de semaine, je plongeais tête baissée dans le merveilleux monde de la «pop culture» lors du tout premier Comiccon de la ville de Québec. De mon côté, c'était aussi une première participation à ce genre d’événement geek. Costumes, bandes-dessinées, vedettes, conférences et soirée rétrogaming étaient tous au menu de cette journée puisque j'ai eu la chance de participer uniquement à la journée de samedi. Lire la suite...

Détails sur le jeu
Bioshock 2
Date de sortie : 2010-02-09
Console :
Éditeur : 2K Games
Développeur : 2K Marin
Genre : Action-Aventure

À l'affiche sur GF TV

GFTV-section-small

GFShoe jeux 2014 - 1

GameFocus Show: Nos choix jeux de 2014 partie 1 & 2

Lien vers la section

Premières impressions

The Crew

The Crew
Lors de son annonce en 2013, plusieurs avaient été étonnés qu’Ubisoft s’associe avec Ivory Tower pour proposer un jeu de course uniquement multijoueur. C’est un pari risqué des développeurs, car il existe peu de jeu de voiture proposant un monde connecté qui a fonctionné ces dernières... Lire la suite...

Plus d'avant-premières
Podcast

Podcast Radio GameFocus d'octobre 2014

Podcast Radio GameFocus d'octobre 2014

Régulièrement, des membres de l'Équipe de rédaction de GF se rencontre pour une série de discussions parfois très profondes et parfois très imbéciles. Suivez-vous dans l'émision d'octobre 2014. Lien vers la section podcast: http://www.game-focus.com/game-focus/contenu-redactionnel/podcast-radio-gf

Lire la suite..
Sondage

Allez-vous profiter des spéciaux Black Friday ou Cyber Monday?

Également sur GF

AccroTechno-accueil


Cinevore-accueil

Les Blogues de la rédaction

Vidéoblogue : Ma liste de cadeaux de Noël 2014

Vidéoblogue : Ma liste de cadeaux de Noël 2014

Tout comme l'an passé ici sur GameFocus, j'ai choisi de faire appel au Mini Père No pour acheminer directement au Père Noël, ma liste de cadeaux. Je le reçois donc ici, en studio, dans mon tout nouveau vidéoblogue afin qu'il prenne bien en note, toutes mes demandes geek et vidéoludiques.


Lire la suite...

Vidéoblogue : Mon coin gaming à la maison

Vidéoblogue : Mon coin gaming à la maison

Un élément supplémentaire ajoute souvent à l'expérience vidéoludique, soit la pièce où vous jouez à votre jeu vidéo. Vous savez, cet endroit de la maison ou de l'appartement réservé, destiné aux jeux vidéo. Votre télé sur un beau meuble, les jeux positionnés de façon stratégique sur l'étagère,


Lire la suite...

GF-Twitt

Vous aimez ou pas?

Commentaires récents

Propulsé par Disqus