Test :: Dementium 2

Dementium 2

Écrit par Rédaction Game-Focus

Publié le mardi 1 juin 2010 20:00

Écrivez votre critique !

Vous êtes amateurs de jeux de tir à la première personne et aimeriez en posséder un pour jouer sur votre console portable Nintendo DS? L’éditeur SouthPeak Games a peut-être LA solution, du moins, si vous avez plus de 17 ans. Le jeu de tir Dementium fait un retour avec une aventure plus déjantée et plus folle que jamais. Son développeur, Renegades Kid, a corrigé de nombreux aspects qui faisaient rager certains joueurs lorsqu’ils parcouraient l’aventure du premier opus. Les ennemis ne réapparaissent plus lorsque vous quittez une salle et en avez fait le ménage, vous avez des armes de mêlée, le système de sauvegarde a été revu, les puzzles sont plus faciles et nombres d’autres correctifs ont été apportés. Est-ce que changement est automatiquement synonyme de qualité? De plaisir? Voici notre avis du jeu d’horreur Dementium 2.

L’histoire

Vous êtes William Redmoor et êtes enfermé dans le Centre de Traitement Bright Dawn (ancienne prison réhabilitée), qui accueille les pires cas de folie. Vous venez de subir une opération au cerveau, pour ‘’régler’’ votre supposé problème et durant votre sommeil, vous voyagez au cœur d’une dimension parallèle se situant au même endroit où vous êtes, sauf qu’il y a des créatures immondes qui y réside et qui n’ont pas l’air très heureuses de vous voir venir du monde des vivants. À votre réveil, un peu sonné par l’opération, vous espériez follement que vous en aviez fini avec tout ça, que vous n’auriez plus jamais à subir ces effroyables rêves éveillés. Les médecins vous avaient garanti que cette opération était pour votre plus grand bien et que ces terribles cauchemars seraient bel et bien fini. Soit ils se sont plantés, soit ils vous ont menti. Le Docteur aurait-il des projets spéciaux pour son patient préféré et les nombreux autres malheureux incarcérés entre ces murs? Pour rester sain d’esprit et continuer à vivre il faudra quitter cette prison, à n’importe quel prix.
 
 
Les contrôles
 
Fort heureusement et comme c’est le cas habituellement avec les jeux de tir à la première personne sur Nintendo DS, Dementium 2 peut se jouer en mode droitier ou gaucher. Étant moi-même gaucher, je n’ai eu aucun problème à bien manier les contrôles. La vue se dirige avec le stylet dans la main gauche, vous déplacer votre personnage avec les boutons XYBA et faites feu de votre arme avec la gâchette droite (l’inverse pour les droitiers). Très fonctionnel. Le seul bémol avec les contrôles est lorsqu’il s’agit de sauter. Il faut alors taper sur une petite flèche située en bas à gauche de l’écran tactile. Vraiment pas évident avec un monstre à nos trousses… Vous pouvez aussi sauter en tapotant deux coups, n’importe où sur l’écran, cette technique est plus efficace et plus rapide. Vous pouvez aussi courir en tapant deux fois sur la touche servant à avancer, malheureusement, il n’y a pas d’option permettant de toujours courir, c’eût été pratique durant les phases de combats. La gestion des contrôles est donc en général, optimisée au maximum et facile d’utilisation, tout comme la gestion de l’inventaire. Le fond de l’écran tactile représente toujours en temps réel l’endroit où vous êtes via une carte très sommaire, mais facilement compréhensible, identifiant les endroits déjà visités. Cette dernière est d’ailleurs très utile pour éviter de se perdre dans ce grand labyrinthe de fou.
 
 
Des armes et des outils
 
Les armes mises à votre disposition sont les mêmes que l’on retrouve habituellement dans les FPS ; du genre revolver, shotgun, mitrailleuse… D’ailleurs, faites en bon usage, car les munitions sont très limitées. N’hésitez pas à regarder dans les moindres recoins à la recherche de munitions laissées au sol par les cadavres de gardiens de sécurité qui ont probablement été sauvagement abattus par les terribles bestioles qui rodent en ces lieux. Heureusement, les armes ont du punch à l’attaque, mais pensez tout de même à économiser vos munitions sinon vous devrez affronter vos pires cauchemars avec votre couteau comme arme de mêlée. Relativement efficace, mais vaut mieux une arme à distance. Qui voudrait s’approcher aussi près d’un de ces ignobles monstres? Je préfère les abattre de loin…
 
Vous aurez parfois à traverser des pièces très sombres, mal éclairées et l’outil ultime dans ce genre de situation est la légendaire lampe de poche, ou lampe torche. Les batteries de s’épuisent pas, alors ne vous sentez pas coupable d’en abuser. Entre autres, vous aurez aussi une grosse massue servant surtout à défoncer les portes brisées et les barricades de bois empêchant l’accès à certaines pièces. Pour les monstres, hum… moins efficace, c’est beaucoup trop lent.
 
 
Un casse-tête
 
Le jeu renferme quelques puzzles et ils ne sont jamais très difficiles à résoudre. La plupart du temps, il suffira de trouver le bon objet caché quelque part ou de bien lire les indices laissés ici et là, par on ne sait trop qui, (je vous garde le mystère). Les indices se retrouvent sur des cartes postales (Cartes du Paradis) ou sur des bouts de papiers que l’on retrouve sur le sol. Vous retrouverez également différents documents à travers votre périple, relatant les terribles événements qui ont eu lieu dans le ‘’Centre de Traitement’’.
 
 
Graphismes
 
Bien que les niveaux soient plus petits que ceux du premier opus, ils sont bien garnis de détails et d’images évoquant douleur, souffrance et violence. Trace de sang qui s’étend sur le sol, si longue parce qu’elle provient d’un corps qu’on a traîné. Cadavres éventrés, chaînes qui transperce des corps, prisonnier qui hurle de douleur, tout y est pour offrir une ambiance horrifique digne de ce nom. Les environnements sont peu variés et les couleurs rouges, grises et brunes prédominent. En plus d’avoir des environnements qui se ressemblent, attendez-vous à faire plusieurs allez-retour à travers les niveaux. Vous avez récupéré les os du cadavre, allez les porter là-bas. Vous avez récupéré une pièce servant à débarrer une porte, retournez là-bas pour débarrer la fameuse porte, etc. Les armes ne causent pas de dommage à l’environnement, donc pas de trace sur les murs, ni de bois qui éclate en mille morceaux. La modélisation des armes est très rudimentaire, mais on apprécie l’effet de mouvement et le rechargement de nos armes. Pour ce qui est des ennemis, ils ne sont pas très variés, mais ceux que l’on retrouve sont tous très originaux et très monstrueux. Y a de quoi faire peur. Fait important et très apprécié : une fois les monstres abattus dans une pièce et que vous quittez cet endroit en franchissant une porte, à votre retour, les bestioles n’auront pas réapparues. Déjà que les munitions se font rares, par chance que les vilains ne réapparaissent pas dès qu’on a le dos tourné!
 
Son et musique
 
L’ambiance sonore, dans son ensemble, est géniale. Que ce soit le son des créatures (dont une qui rit de manière hystérique lorsqu’on lui tir dessus), le cri des gardiens de sécurité (en français), la voix (en français aussi) qui résonne dans l’intercom dans le but de décourager notre cher William d’aller de l’avant, les hurlements des prisonniers bien attachés et complètement fou, etc. Le son des armes est aussi très bien représenté et le bruit du rechargement en munitions l’est tout autant. Lorsque vous vous apprêtez à sombrer dans le monde parallèle (ce qui est hors de votre contrôle), vous entendrez un cillement, comme lorsque nos oreilles cilles et l’image deviendra toute blanche. Lorsque l’on finira par apercevoir quelque chose, on découvrira que nous sommes rendu de l’autre côté, dans le monde sanglant et cauchemardesque. Vraiment du beau boulot côté ambiance sonore. À jouer avec des écouteurs pour une immersion totale! La musique est toujours à propos, par contre, comme c’est souvent le cas dans les jeux vidéo, elle changera de rythme quand un ennemi sera dans la même pièce que vous et diminuera d’intensité lorsque tous les méchants seront abattus.
 
 Screenshot
 
Durée de vie
 
Le niveau de difficulté étant ajustable, sa durée sera donc très variable. Il y a cinq chapitres à boucler, bourrés de mystère et d’horreur. Prévoyez donc environ cinq à sept heures de jeu. Ces chapitres vous débloqueront les différents niveaux du Mode Survie. Ce mode exige tout simplement, comme son nom le dit, de survivre à différentes vagues d’ennemis que vous devrez affronter à travers différentes arènes. Le nombre de victimes abattues sera comptabilisé et vous tenterez de battre votre record précédent. Pas très original et on sent lasse assez vite. Dementium 2 n’offre pas de mode multijoueur. Le système de sauvegarde a été grandement amélioré. Bien sûr, il y a une sauvegarde automatique, mais vous pouvez désormais sauvegarder via l’un des différents miroirs, avec un tourbillon rougeâtre en son centre, avant de vous lancer à l’attaque d’un ennemi coriace ou d’explorer une zone qui semble dangereuse. Merci, c’est très apprécié.
 
Conclusion
 
Ce voyage au bout de la folie est très immersif et saura captiver les amateurs de jeu de tir de la vieille époque par son mélange de Doom et HalfLife. L’histoire est assez originale, mais c’est surtout par son ambiance générale que le jeu saura vous absorber dans son monde. Dementium 2 est un petit bijoux d’horreur très sanglant offert sur un plateau d’argent par Renegade Kid.
 
Notre verdict : Un achat

Pour
Très immersif Ambiance sonore du tonnerre Effet de folie bien rendu Prise en main facile Système de sauvegarde très pratique Texte et paroles en français Niveau de difficulté bien balancé Armes efficaces Monstres effrayants Très sanglant...
Contre
...Très sanglant Un peu court Faible rejouabilité Puzzles assez simples Pas facile de sauter Peu de munitions Allez-retour fréquents

Score final
8.5 / 10
Commentaires
Plus de critiques sur Nintendo DS
Derniers dossiers
DOSSIER: La première année de la Xbox One Reportage

DOSSIER: La première année de la Xbox One

C’était l’an dernier à pareille date, Microsoft lançait la Xbox One, sa 3e console de salon. Le moins que l’on puisse dire est qu’elle a fait parler d’elle cette console, et ce, dès son dévoilement officiel le 21 mai 2013. Déjà on parlait dans les coulisses de cette possible connectivité obligatoire de la future console et de son incapacité à lire des jeux usagés. 
Lire la suite...
Soirée de lancement d’Assassin’s Creed Unity à Montréal Reportage

Soirée de lancement d’Assassin’s Creed Unity à Montréal

Comme nous l’a habitué Ubisoft, chaque sortie de jeu est l’occasion de célébrer. Assassin’s Creed ne fait pas exception alors que dans la soirée du 10 novembre, les amateurs de la franchise à succès d’Ubisoft Montréal étaient invités à venir souligner la sortie de pas un, mais deux jeux, Assassin’s Creed Unity et Assassin’s Creed Rogue. Lire la suite...
Événement des fêtes Nintendo 2014 Dossiers

Événement des fêtes Nintendo 2014

Mercredi dernier, Nintendo Canada tenait à Montréal son événement annuel afin de montrer les titres qui vont être disponibles pour la période des fêtes. Ce fut donc pour nous l'occasion de faire l'essai de plusieurs des titres qui vont occuper les froides soirées d'hiver. Comme c'est le cas avec Nintendo, il y a beaucoup de jeu qui se retrouvera sous le sapin des amateurs cette année. Parmi les titres qui ont retenu notre attention on retrouve le très attendu Super Smash Bros WiiU., Capitaine Toad: Treasure Tracker pour la WiiU et Sonic Boom. Lire la suite...
Game-Focus au Comiccon de Québec : Vu par Nicolas Reportage

Game-Focus au Comiccon de Québec : Vu par Nicolas

Cette fin de semaine, je plongeais tête baissée dans le merveilleux monde de la «pop culture» lors du tout premier Comiccon de la ville de Québec. De mon côté, c'était aussi une première participation à ce genre d’événement geek. Costumes, bandes-dessinées, vedettes, conférences et soirée rétrogaming étaient tous au menu de cette journée puisque j'ai eu la chance de participer uniquement à la journée de samedi. Lire la suite...

Détails sur le jeu
Dementium 2
Date de sortie : 2010-05-01
Console :
Éditeur : South Peak Interactive
Développeur : Renegade Kid
Genre : Jeu de tir (FPS)

À l'affiche sur GF TV

GFTV-section-small

GFShoe jeux 2014 - 1

GameFocus Show: Nos choix jeux de 2014 partie 1 & 2

Lien vers la section

Premières impressions

The Crew

The Crew
Lors de son annonce en 2013, plusieurs avaient été étonnés qu’Ubisoft s’associe avec Ivory Tower pour proposer un jeu de course uniquement multijoueur. C’est un pari risqué des développeurs, car il existe peu de jeu de voiture proposant un monde connecté qui a fonctionné ces dernières... Lire la suite...

Plus d'avant-premières
Podcast

Podcast Radio GameFocus d'octobre 2014

Podcast Radio GameFocus d'octobre 2014

Régulièrement, des membres de l'Équipe de rédaction de GF se rencontre pour une série de discussions parfois très profondes et parfois très imbéciles. Suivez-vous dans l'émision d'octobre 2014. Lien vers la section podcast: http://www.game-focus.com/game-focus/contenu-redactionnel/podcast-radio-gf

Lire la suite..
Sondage

Allez-vous profiter des spéciaux Black Friday ou Cyber Monday?

Également sur GF

AccroTechno-accueil


Cinevore-accueil

Les Blogues de la rédaction

Vidéoblogue : Ma liste de cadeaux de Noël 2014

Vidéoblogue : Ma liste de cadeaux de Noël 2014

Tout comme l'an passé ici sur GameFocus, j'ai choisi de faire appel au Mini Père No pour acheminer directement au Père Noël, ma liste de cadeaux. Je le reçois donc ici, en studio, dans mon tout nouveau vidéoblogue afin qu'il prenne bien en note, toutes mes demandes geek et vidéoludiques.


Lire la suite...

Vidéoblogue : Mon coin gaming à la maison

Vidéoblogue : Mon coin gaming à la maison

Un élément supplémentaire ajoute souvent à l'expérience vidéoludique, soit la pièce où vous jouez à votre jeu vidéo. Vous savez, cet endroit de la maison ou de l'appartement réservé, destiné aux jeux vidéo. Votre télé sur un beau meuble, les jeux positionnés de façon stratégique sur l'étagère,


Lire la suite...

GF-Twitt

Vous aimez ou pas?

Commentaires récents

Propulsé par Disqus