Test :: Professor Layton Unwound Future

Professor Layton and the Unwound Future

Élucidez des mystères et voyagez dans le temps

Écrit par Rédaction Game-Focus

Publié le mercredi 24 novembre 2010 19:00

Écrivez votre critique !

Troisième volet d’une trilogie, cette dernière ayant prise son envol au Japon en février 2007, Professeur Layton et le Destin Perdu s’ajoute à cette lignée de jeux d’énigmes/puzzles sur fond d’enquête. Fort de ses 10 millions d’unités vendues, la licence mettant en vedette le Professeur Layton et son assistant Luke, est finalement de retour en Amérique du Nord avec un troisième opus, deux ans après la sortie japonaise. Les attentes de la part des amateurs étaient plutôt élevés, la série ayant habitué les joueurs à une panoplie d’énigmes complexes, tout en étant amusantes à résoudre. Professeur Layton et le Destin Perdu est-il à la hauteur de ses prédécesseurs? Voici notre avis.

Histoire
 
Layton, archéologue mondialement connu, amateur d’énigmes et autres mystères, se retrouve un beau jour devant un fait plutôt étrange : Il vient de recevoir une lettre semblant provenir du futur. L’enveloppe contenant la lettre en question est datée d’une époque se situant dix ans dans le futur. Qui plus est, elle semble provenir de son assistant Luke, mais un Luke du futur. Selon cette lettre, Londres serait en proie à un chaos inégalé. La lettre provient-elle vraiment du futur? Si c’est bien le cas, est-il possible d’éviter la catastrophe? Le Professeur Layton et Luke pourront-ils élucider ce mystère?
 
 
Fonctionnement
 
La majorité des actions s’exécutent à l’aide du stylet de la Nintendo DS. Level-5, studio responsable de la série y est allé avec la même mécanique de jeu, mécanique qui a fait ses preuves depuis le premier opus. Quelques modifications ont été apportées ici et là, rien de majeur. Entre autres, lors de la prise de notes, vous pouvez désormais utiliser différentes couleurs de crayons (utile pour certaines énigmes) et un quatrième indice est également offert. Le déroulement du jeu se fait donc comme ceci : Vous explorez tout d’abord les lieux, menez votre petite enquête et résolvez des énigmes.
 
Tout d’abord, l’exploration. Très simple, cette action s’exécute en cliquant sur l’icône représentée par un soulier, icône située en bas à droite de votre écran tactile. Vous pouvez vous ‘’déplacer’’ en touchant les flèches à l’écran, vous permettant de rejoindre un nouveau secteur pour y fouiller l’environnement et ultimement, toucher la petite main qui vous permettra d’entrer dans un lieu, de découvrir une énigme. L’écran supérieur représente durant les phases d’exploration, une vue aérienne des environs, le nom de la rue où vous êtes, l’objectif actuel et évidemment, votre position.
 
Vient le moment de mener votre enquête. En explorant les lieux, vous rencontrerez de nombreux personnages, dont plus d’une vingtaine de personnages principaux et de nombreux indices (parfois même invisibles à l’œil nu) seront à découvrir. Donc, n’hésitez pas à fouiller l’environnement, à toucher à tous les objets qui vous entoure à l’aide de votre stylet (dans le jeu évidemment) et à discuter avec tous les passants. Sachez qu’il y a énormément de lecture à faire, on en vient par moment à cliquer pour que le texte déroule plus vite et ainsi passer à la prochaine énigme. C’était un problème dans le précédent opus (La Boîte de Pandore) également. Ici encore, après quelques heures de jeu et bien que l’histoire tient la route, on en vient à omettre volontairement de lire toute les discussions. Pour ceux qui ne sont pas à l’aise avec l’anglais, faites quelques recherches en magasin et assurez-vous d’acheter la version française du titre. La version francophone est une version bien écrite, sans fautes, doublée d’un livret tout en couleur de 40 pages et tout en français. Revenons-en aux enquêtes. En plus de collecter des informations auprès des résidents du coin, la majorité d’entre eux vous proposeront des énigmes à résoudre. La résolution des énigmes proposées par les personnages vous permettront d’obtenir d’autres indices, vous permettant de progresser dans l’aventure. Justement, parlons du cœur même de la licence Professeur Layton, les énigmes.
 
ScreenshotScreenshot
 
Aaaaahhh… les énigmes. Pas toujours évidentes, en fait rarement évidentes, il faudra se creuser la tête à chacun des défis proposés, car ils exigeront de vous vos meilleures aptitudes à la résolution d’énigmes. Chaque énigme vous est proposée sous forme de mise en situation, qui renferme souvent quelques pistes (il faut savoir lire entre les lignes). D’autres fois, l’énigme vous sera proposée sans informations bien précises, de sorte qu’il faudra tenter de déduire ce qu’elle exige de nous. Le résultat de ces questions imprécises nous fera à la longue, débloquer machinalement le premier indice (moyennant une pièce S.O.S.) question de donner une ligne directrice à notre réflexion. Les pièces S.O.S. sont en nombre limité et dissimulées un peu partout dans le jeu. Il faut donc les utiliser à bon escient. Par contre, le premier indice sera souvent très vague, nous donnant le goût d’acheter tout de suite le deuxième, mais non, il faut résister! La résolution d’énigmes sans indices vous permet d’obtenir davantage de Picarats. Qu’est-ce que les Picarats? Comme dans les précédents volets, les Picarats sont synonymes de niveau de difficulté. Plus le total de Picarats est élevé, plus la récompense sera grande. L’objectif est d’obtenir le plus de Picarats possible dans le but d’obtenir ultimement, une autre récompense. Une mauvaise réponse et on vous soustrait quelques Picarats. Après plusieurs tentatives infructueuses, le nombre de Picarats cessera de diminuer, ouf. Il faut donc juger durant nos tentatives de résolution d’énigmes s’il est préférable de tenter notre coup avec une réponse au risque de perdre quelques Picarats, ou dépenser une ou deux pièces S.O.S. Au total, c’est quatre indices qui vous sont proposés, les trois premiers au coût d’une pièce et le quatrième, au coût de deux pièces S.O.S. Pour ce qui est de la reconnaissance d’écriture, elle est logique et très efficace, comme toujours.
 
Graphismes
 
Que dire? C’est la même chose que dans le précédent volet. Pas d’améliorations, ni plus laid. C’est la même chose. Le jeu avait-il besoin d’un peaufinement point de vue graphisme? La réponse est probablement non. La série du Professeur Layton nous a habitué à de beaux graphismes style bande-dessinée, avec de belles cinématiques (plus de trente minutes de séquences animées de grande qualité) et des images bien détaillées. Les énigmes sont toujours aussi colorées et originales (voire plus difficiles que dans les versions précédentes), le système amélioré de prise de notes est efficace et essentiel pour mettre ‘’sur papier’’ nos réflexions, la navigation à travers les menus se fait aisément.
 
ScreenshotScreenshot
 
Son et musique
 
Rien de bien original de ce côté non plus. Les mêmes voix sont de retour pour cette version française, le doublage est de qualité. Le jeu renferme très peu d’effets sonores et la trame musicale est plutôt redondante. Quelques pièces servant d’ambiance sonore jouent en boucle question d’agrémenter l’expérience de jeu. Sauf qu’on en vient à réduire systématiquement le volume à zéro, tant la musique nous énerve par son côté répétitif et redondant.
 
Durée de vie
 
Au total, c’est plus de 165 énigmes qui vous seront proposées. Sans oublier les quelques autres qui seront accessibles une fois l’aventure terminée. Venir à bout de l’aventure vous prendra près de vingt-cinq heures de jeu. Tout dépendra de votre aptitude à résoudre les énigmes efficacement. Comme c’était le cas avec la Boîte de Pandore, le jeu offre également quelques mini-jeux. Au nombre de trois, vous avez tout d’abord le jeu du Perroquet. Il suffit de tendre des cordes à votre petit oiseau exotique pour lui dicter la trajectoire à prendre pour qu’il livre son paquet dans un temps imparti. Ensuite, il y a le jeu de la Minimobile. Dans ce jeu, il faut placer des panneaux de signalisation (en quantité limitée) qui dirigeront votre petite voiture jusqu’à la case d’arrivée sans foncer dans un mur ou qu’elle disparaisse au fond de l’eau, ou dans un ravin. Le troisième jeu est le Livre d’images. Présenté sous forme d’un livre d’histoire, il faut remplacer les mots manquant par les personnages et objets adéquats. Bien que le premier livre soit très facile à résoudre, tout se complique rapidement avec les livres suivants. Il faut agir logiquement et prendre le temps de bien lire l’histoire. Des trois mini-jeux, j’ai préféré celui du Perroquet. Celui de la Minimobile est celui qui m’a donné le plus de fil à retordre. Pour ce qui est de l’aventure principale en tant que tel, il est possible de retourner explorer un lieu passé pour y rejouer une énigme non résolue. Le menu Extra renferme également quelques défis supplémentaires, menu qui s’étoffera de plus en plus tout au long de votre progression. Vous pouvez également y télécharger via Wi-Fi, de nouvelles énigmes. Professeur Layton et le Destin Perdu gardera occupé pendant des heures et des heures…
 
Conclusion
 
Professeur Layton et le Destin Perdu vient donc conclure une trilogie gagnante. À la hauteur de ses prédécesseurs, il offre une aventure captivante, mystérieuse et évidemment, de nombreuses énigmes amusantes à résoudre. Bien qu’on lui reproche sensiblement les mêmes choses que dans les versions précédentes, il demeure tout de même un achat incontournable pour les habitués des aventures du Professeur Layton, un très bon achat pour les amateurs de jeux de type casse-tête, un achat pour les joueurs occasionnels recherchant un bon jeu de réflexion sur la portable DS de Nintendo. Merci Level-5. Ne reste qu’à s’armer de patience pour voir apparaître la nouvelle trilogie débutant avec Professor Layton and the Specter’s Flute en sol nord-américain. Nouvel opus déjà disponible au Japon.

Pour
Énigmes variées Belles cinématiques Bon niveau de difficulté Valeur sûre Bonne histoire Excellente durée de vie Tout se fait avec le sylet...
Contre
...tout se fait avec le stylet Délais entre versions jap/N-A Beaucoup de lecture Peu de nouveautés Musique répétitive

Score final
8.4 / 10
Commentaires
Plus de critiques sur Nintendo DS
Derniers dossiers
DOSSIER: La première année de la Xbox One Reportage

DOSSIER: La première année de la Xbox One

C’était l’an dernier à pareille date, Microsoft lançait la Xbox One, sa 3e console de salon. Le moins que l’on puisse dire est qu’elle a fait parler d’elle cette console, et ce, dès son dévoilement officiel le 21 mai 2013. Déjà on parlait dans les coulisses de cette possible connectivité obligatoire de la future console et de son incapacité à lire des jeux usagés. 
Lire la suite...
Soirée de lancement d’Assassin’s Creed Unity à Montréal Reportage

Soirée de lancement d’Assassin’s Creed Unity à Montréal

Comme nous l’a habitué Ubisoft, chaque sortie de jeu est l’occasion de célébrer. Assassin’s Creed ne fait pas exception alors que dans la soirée du 10 novembre, les amateurs de la franchise à succès d’Ubisoft Montréal étaient invités à venir souligner la sortie de pas un, mais deux jeux, Assassin’s Creed Unity et Assassin’s Creed Rogue. Lire la suite...
Événement des fêtes Nintendo 2014 Dossiers

Événement des fêtes Nintendo 2014

Mercredi dernier, Nintendo Canada tenait à Montréal son événement annuel afin de montrer les titres qui vont être disponibles pour la période des fêtes. Ce fut donc pour nous l'occasion de faire l'essai de plusieurs des titres qui vont occuper les froides soirées d'hiver. Comme c'est le cas avec Nintendo, il y a beaucoup de jeu qui se retrouvera sous le sapin des amateurs cette année. Parmi les titres qui ont retenu notre attention on retrouve le très attendu Super Smash Bros WiiU., Capitaine Toad: Treasure Tracker pour la WiiU et Sonic Boom. Lire la suite...
Game-Focus au Comiccon de Québec : Vu par Nicolas Reportage

Game-Focus au Comiccon de Québec : Vu par Nicolas

Cette fin de semaine, je plongeais tête baissée dans le merveilleux monde de la «pop culture» lors du tout premier Comiccon de la ville de Québec. De mon côté, c'était aussi une première participation à ce genre d’événement geek. Costumes, bandes-dessinées, vedettes, conférences et soirée rétrogaming étaient tous au menu de cette journée puisque j'ai eu la chance de participer uniquement à la journée de samedi. Lire la suite...

Détails sur le jeu
Professor Layton Unwound Future
Date de sortie : 2010-10-15
Console :
Éditeur : Nintendo
Développeur :
Genre : Puzzle & compilation

À l'affiche sur GF TV
Premières impressions

The Crew

The Crew
Lors de son annonce en 2013, plusieurs avaient été étonnés qu’Ubisoft s’associe avec Ivory Tower pour proposer un jeu de course uniquement multijoueur. C’est un pari risqué des développeurs, car il existe peu de jeu de voiture proposant un monde connecté qui a fonctionné ces dernières... Lire la suite...

Plus d'avant-premières
Podcast

Podcast Radio GameFocus d'octobre 2014

Podcast Radio GameFocus d'octobre 2014

Régulièrement, des membres de l'Équipe de rédaction de GF se rencontre pour une série de discussions parfois très profondes et parfois très imbéciles. Suivez-vous dans l'émision d'octobre 2014. Lien vers la section podcast: http://www.game-focus.com/game-focus/contenu-redactionnel/podcast-radio-gf

Lire la suite..
Sondage

Allez-vous profiter des spéciaux Black Friday ou Cyber Monday?

Également sur GF

AccroTechno-accueil

Cinevore-accueil

Les Blogues de la rédaction

Vidéoblogue : Mon coin gaming à la maison

Vidéoblogue : Mon coin gaming à la maison

Un élément supplémentaire ajoute souvent à l'expérience vidéoludique, soit la pièce où vous jouez à votre jeu vidéo. Vous savez, cet endroit de la maison ou de l'appartement réservé, destiné aux jeux vidéo. Votre télé sur un beau meuble, les jeux positionnés de façon stratégique sur l'étagère,


Lire la suite...

GF-Twitt

Vous aimez ou pas?

Commentaires récents

Propulsé par Disqus