Test :: Spec Ops: The Line

Spec Ops : The Line

Les mauvais côtés de la guerre

René Cadieux

Écrit par René Cadieux - Rédacteur en chef adjoint

Publié le samedi 7 juillet 2012 20:00

Écrivez votre critique !

La série Spec Ops a vu le jour sur PC en 1998 avec le jeu Spec Ops: Rangers Lead the Way développé par Zombie Studios. Le premier titre de la série Spec Ops à paraître sur console fut le jeu Spec Ops: Stealth Patrol parut en 2000 sur la PlayStation, par la suite, quatre autres titres ont été offerts aux joueurs, et ce, autant sur PlayStation et Dreamcast. Spec Ops: Airborne Commando sortie en 2002 fut le dernier titre de la franchise à sortir avant que cette dernière ne refasse surface en 2009 lors des Spike Video Game Awards. Spec Ops : The Line est disponible depuis le 26 juin 2012, les amateurs auront donc dû patienter 10 longues années avant de pouvoir rejouer à un jeu de cette série. Toutefois, est-ce que l’attente vaut le coup?

 
Ce sont les studios Yager développement et Darkside Games Studios qui avaient la mission de faire revivre se titre. Le studio Yager Developpement s’est chargé de la partie solo du titre tandis que Darkside Games Studios a fait le multijoueurs. Publié par 2K Games, ce jeu de tir à la troisième personne vous propose une histoire qui n’a rien à voir avec les précédents opus de la série. C’est donc un tout nouveau scénario inspiré de la nouvelle de Joseph Conrad, Heart of Darkness qui vous est proposé. Ce dernier, a beaucoup été comparé au film Apocalypse Now puisque plutôt que de faire l’éloge de la guerre, on vous montre les côtés dévastateur et dément de celle-ci.
 
 
Une histoire remplie d’émotion parfois difficile à accepter
 
Dans Spec Ops: The Line vous incarnez le capitaine Martin Walker qui dirige l’équipe Delta Force. Votre mission est d’aller à Dubai afin de retrouver le Colonel John Conrad, chef de la 33e unité, qui est porté disparu depuis quelque temps. Ce dernier avait été envoyé à Dubai afin d’évacuer les résidents, puisque des tempêtes dévastatrices ravageaient les décors paradisiaques de Dubai. Vous devrez donc parcourir des bâtiments détruits et remplis de sable à la recherche de ce Colonel, mais aussi afin d’évacuer les derniers survivants qui n’ont pu fuir. Le scénario de Spec Ops: The Line est digne d’un bon film de guerre. Vous allez voir et comprendre comment la guerre fait des ravages sur les gens. Bref, ce titre mérite d’être jouer si ce n’est que pour l’histoire, qui malheureusement, n’est pas très longue.
 
 
Spec Ops: The Line se joue comme la plupart des jeux de tir à la troisième personne. Vous devez diriger votre personnage et remplir quelques objectifs qui parfois ne consiste qu’à vous dirigez du point A au point B. Comme ce titre est un jeu axé sur la guerre, il vous faudra donc éliminer des tonnes d’assaillants, mais aussi ne pas oublier de vous mettre à couvert. Lorsque vous serez dans des situations difficiles, vos deux alliés vont vous proposer de lancer une grenade flash. Cette dernière vous donnera l’occasion de vous sortir d’embarras. Aussitôt que la grenade explose, le jeu ralenti un peu, certains adversaires qui ont été sonnés par le flash sont alors plus faciles à cibler et à éliminer. Toutefois, faites attention, car ces derniers tenteront parfois de vous tendre des pièges, mais malheureusement l’I.A n’est pas toujours à la hauteur. Le système de visée qui a été développé dans SC: TL est correct, mais parfois il vous semblera pas très précis, à l’occasion vous aurez l’impression que le coup ne va pas là où vous visiez. En plus des tonnes d’armes et de munitions que vous allez retrouver dans le champ de bataille, vous pourrez compter sur l’environnement qui est destructible. Ainsi, parfois vos ennemis, ou même vous, allez vous cacher derrière un bloc de béton, mais à force de tirer sur ce bloc, ce dernier se détruira et vous ou vos adversaires deviendrez alors une cible facile.
 
 
De plus, à certains endroits (ces derniers sont indiqués) vous pourrez détruire des fenêtres ou bien des murs afin que le sable ensevelisse vos assaillants. Cette action est très utile, surtout lorsque vous manquez de balles. Dans Spec Ops : The Line, vous devrez aussi parfois faire des choix moraux. Ces derniers ont une infime influence sur le déroulement de l’histoire. Par exemple, à un certain moment, vous devez choisir entre sauver un membre de la C.I.A ou bien le laisser mourir et sauver des civils. Si vous optez pour le soldat, vous empêcherez l’ennemi d’avoir certaines informations, mais vous allez faire tuer des innocents. Ces choix auront également une influence sur vos deux partenaires. Toutefois, peu importe vos décisions, ces derniers continueront d’obéir à vos ordres. En fait, vous ne pouvez pas donner des tonnes de commandes à vos alliées, vous pouvez seulement, leur demander de s’occuper d’un ennemi ciblé ou bien de balancer des grenades lorsque vous êtes mal prit. Cependant, l’I.A de ces deux personnages est correct, ils sauront vous être utiles dans votre progression. Les contrôles du jeu sont simples et intuitifs, mais parfois vous aurez de la difficulté avec le système de couverture. La plupart des missions du jeu sont des missions où vous devez éliminer des vagues d’ennemis ce qui rend parfois le jeu un peu trop répétitif. Toutefois, mis à part ce petit détail, Spec Ops demeure un très bon titre. Nous devons également vous mettre en garde, car certaines missions peuvent être dérangeantes.

 
Bien, mais on a déjà vu mieux
 
Au niveau des visuels, il n’y a pas beaucoup de reproche à faire à Spec Ops: TL. Ce jeu est bien réalisé, mais parfois, vous aurez l’impression que les textures mettent beaucoup de temps à charger. À d’autres moments, vous allez remarquer que les yeux des personnages ne sont pas toujours à la bonne place. Bref, le titre aurait eu besoin de plus de finition. Cependant, ces détails n’affectent pas réellement la jouabilité. Il se peut aussi qu’à l’occasion le jeu fige quelques secondes, mais il reprend au bout de quelques secondes. Les animations sont bien faites, mais parfois elles auraient nécessité un peu plus de finition. Les développeurs ont fait un excellent travail lors des tempêtes de sable. Lorsqu’une tempête arrive, le sable envahit votre écran et votre visibilité est réduite, ce qui rend les tirs de loin presque irréalisables. De plus, les forts vents vont changer les directions de vos tirs. Bref, Spec Ops est un beau jeu, bien que ce ne soit pas le plus beau jeu disponible sur le marché, il reste très acceptable.
 
 
Oh, say can you see by the dawn’s early light...
 
Au niveau de l’aspect sonore, il n’y a pas grand reproches à faire à ce jeu. Le choix musical est digne des films de guerre. Les différents bruitages sont eux aussi très réussis. Le bruit des armes est réaliste, tout comme le bruit des tempêtes de sable. Les développeurs ont choisi Nolan North, un acteur qui prête sa voix à beaucoup de personnages de jeux et également dans plusieurs films ou séries d’animations. C’est d’ailleurs lui qui est la voix de Nathan Drake dans la série Uncharted. Le travail au niveau du son est très réussi et votre immersion dans le jeu n’est que plus forte grâce à ce dernier.

 
Une histoire trop courte, mais...
 
L’un des gros défauts de Spec Ops: The Line c’est au niveau de la durée de la campagne solo. Cette dernière, au mode normal, ne nécessite que quatre heures. Certes une fois que vous l’aurez terminé vous pourrez la recommencer à un niveau plus élevé, mais vous n’aurez pas vraiment de raison de le faire. Vous pourrez toutefois vous attaquer au mode multijoueurs. Ce dernier est semblable à la plupart des jeux de tirs. Vous y retrouverez entre autres, les modes mise à mort par équipe et mise à mort en solo. Ce qui fait l’originalité du mode multijoueur, c’est que le fait que parfois vous devrez faire face à des tempêtes de sable. De plus, vous pourrez parfois vous servir de certains éléments de décors pour tuer vos adversaires. Par exemple dans certaines cartes vous pouvez tirer dans une fenêtre pour que le sable ensevelisse vos ennemis. Bref, ce mode solo est intéressant et vous pourrez tenter de déverrouiller les divers objets disponibles. Ces derniers deviennent accessibles lorsque vous gagnez de l’Expérience et que vous montez de niveau.
 
 
Focus Final
 
Spec Ops: The Line propose une histoire riche en émotion qui vaut la peine d’être jouée, même si à un certain moment le tout devient prévisible. Vous aurez beaucoup de plaisir à y jouer même malgré ses quelques défauts. Sans être le plus exceptionnel en son genre, vous devez au moins louer ce titre pour jouer la campagne solo. Le mode multijoueurs saura ajouter quelques heures de jeu. En fait, ce titre est un bon moyen de faire passer le temps jusqu’à la sortie d’un autre jeu de tir à la troisième personne. Donc, vous pouvez attendre qu’il soit vendu au rabais, ou bien, pourquoi ne pas le louer, vous pourrez même jouer le mode en ligne, car il ne nécessite aucun code pour jouer en ligne. Nous vous conseillons également de laisser rouler les crédits au complet, car une surprise vous attend à la fin.

Pour

+Le scénario +Les interactions avec l’environnement +Les contrôles simples et intuitifs

Contre

-À l’occasion, le système de couverture -Le système de visée -Pas très long -Quelque faiblesses de l’I.A.


Score final
8.0 / 10
Commentaires
Plus de critiques sur PlayStation 3
2014-03-14 :: DragonBall Z Battle of Z
2013-11-07 :: LEGO Marvel Super Heroes
2013-11-03 :: Batman: Arkham Origins
2013-10-20 :: Puppeteer
2013-10-07 :: FIFA 14
2013-09-17 :: NHL 14
2013-09-12 :: Splinter Cell Blacklist
Derniers dossiers
Lego Legends of CHIMA Online Reportage

Lego Legends of CHIMA Online

Avec le succès des jeux Lego, la licence prend une nouvelle dimension en proposant cette aventure en ligne.  Basé sur le dessin animé, on sélectionne au début du jeu le personnage que l’on veut incarner parmi les quatre classes proposées. Comme vous vous en doutez, chacune offre une manière différente de combattre.
Lire la suite...

Détails sur le jeu
Spec Ops: The Line
Date de sortie : 2012-06-26
Console :
Éditeur : 2K Games
Développeur : Yager Development
Genre : Action

Podcast

Podcast GF du 9 avril 2014

Podcast GF du 9 avril 2014

Une nouvelle émission dans le cadre de Radio GameFocus est disponible. Dans cette édition enregistrée le 8 avril en soirée, nous nous questionnions si réellement Titanfall est le sauveur attendu de la Xbox One. Nous parlons également de la puissance accrue de la Xbox One en raison du passage à DirectX 12 et plusieurs autres sujets. Écoutez-nous ici sur le site ou via iTunes.

Lire la suite..

 GameFocus sur YouTube

GF-Youtube 

Vidéos dernièrement ajoutées

Cette semaine, le seul, l'unique et l'inimitable Steeve nous parle dans son commentaire vidéo, de sa passion pour les...

HDVS_CATEGORY: Blogues vidéos de l'équipe GF
HDVS_CATEGORY: Le GameFocus Show

Voici un bogue de combat plutôt gênant dans NHL 14!

HDVS_CATEGORY: Divers
HDVS_CATEGORY: Le GameFocus Show
HDVS_CATEGORY: Le GameFocus Show
Sondage

Avez-vous de l'intérêt pour les casques virtuels?

Oui - 50.6%
Non - 49.4%
Blogues

Vidéoblogue : Ma passion pour les FPS et son origine

Vidéoblogue : Ma passion pour les FPS et son origine

Dans ce nouvel épisode de mes Vidéoblogues GameFocus, j'aborde mon type de jeu favori : le FPS. De Wolfenstein 3D à Titanfall, en passant par Unreal Tournament 2004, Heretic ou Half Life 2, voici l'origine de cet amour pour le genre! Les jeux qui m'ont fait craquer, mes découvertes au fil du temps, la constatation que le style a bien évolué et grandi au fil du temps.


Lire la suite...

La fin du Xbox LIVE Pack de Famille m'a surpris!

La fin du Xbox LIVE Pack de Famille m'a surpris!

En douce, les gens de Microsoft ont abandonné le forfait Pack famille Xbox Live Gold l'an dernier qui permettait à une famille de deux adultes et deux enfants d’utiliser un seul abonnement Gold pour la famille. Si à la base ce changement de politique avait pour but d’adopter le principe d’un abonnement Gold unique par console Xbox One, il reste qu’elle a de quoi surprendre surtout pour ceux qui ne possèdent pas de Xbox One.


Lire la suite...

La Xbox One peut empêcher la capture vidéo de jeux non sortis

La Xbox One peut empêcher la capture vidéo de jeux non sortis

Avec la Xbox One, nous savions que Microsoft allait exercer un contrôle plus accru de ce que nous pouvons ou ne pouvons faire avec nos jeux. Si nous avons craint de voir arriver un système de validation via une connexion internet permanente, nous avons été rassurés à ce niveau à la sortie de la console. Mais il reste de petits éléments ici et là qui nous rappelle que le contrôle de Microsoft ou des éditeurs est bien réel avec la nouvelle génération.


Lire la suite...
À l'affiche sur GF TV

GFTV-section-small

GF-Show-small

GF-Twitt

Commentaires récents

Propulsé par Disqus