Test :: Gran Turismo 5

Gran Turismo 5

5 pour 5 ans...

Écrit par Rédaction Game-Focus

Publié le lundi 29 novembre 2010 19:00

Écrivez votre critique !

 

Gran Turismo, la série mythique pour les puristes de la course de type simulation sur console est de retour après une longue attente de plus de 5 ans. Pour l’occasion, les concepteurs Polyphony Digital ont avoué avoir eu carte blanche de la part de Sony pour produire le jeu de course sur console le plus complet de l’histoire. Est-ce que le jeu est à la hauteur des attentes des amateurs qui avaient presque cessé d’y croire ? Est-ce que Gran Turismo 5 est le jeu capable de faire vendre des consoles PS3 ? Voici ce que nous avons pensé du jeu.


Ce qui frappe dans Gran Turismo c’est l’abondance, abondance de pistes et abondance de voitures puisque les concepteurs nous offrent plus de 71 pistes et plus de 1031 voitures ce qui est considérable. Fidèle à ce qui a fait la popularité de la franchise, les licences sont une partie importante de Gran Turismo 5 alors que vous devez faire vos preuves dans plusieurs catégories imposées pour pouvoir aller plus loin dans le jeu. Parfois difficile il s’agit d’une entrée en matière pour accéder aux courses comme telle. Pour le reste votre progression, on reprend la même formule que nous avons connue dans les jeux précédents alors que vous devez acheter une voiture de base pour entrer dans les épreuves de débutants. À la base de ce Gran Turismo, des restrictions sur les types de voitures qui peuvent entrer dans les épreuves jusqu’à l’ascension finale dans la catégorie experte avec de puissants bolides de courses. Naturellement, encore dans Gran Turismo 5, vous devrez être prêt à vous promener de menu en menu pour choisir votre voiture et l’adapter en fonction de l’épreuve sélectionnée. Encore une fois, vous devez bien gérer l’achat de voitures et de modifications pour vous assurer de ne pas manquer de crédits indispensable à votre succès. Notez que pour plus vous avancez dans votre progression et pus les épreuve sont longues ainsi, la possibilité de faire courir un pilote virtuel est présente dans GT5.


Parlant de menus, l’interface du jeu reprend également beaucoup de ce que nous avons pu voir dans les GT précédents de sorte qu’après une quinzaine de minutes, on se retrouve assez familier. Ces menus sont coiffés de musique douce, et il faut le dire, tellement douce que cela découpe des autres jeux offerts sur le marché comme Forza 3 ou Need for Speed par exemple. C’est un peu comme si en 5 ans, Polyphony Digital n’avait pas adapté son produit face aux nouvelles tendances. Ce n’est pas que ce soit mauvais, on doit  y voir un clin d’œil au passé de la franchise qui a fait sa marque en imposant un tempo très posé voir même très lent. On peut donc reprocher un certain manque de dynamisme dans la présentation globale des différents menus qui sont encore trop nombreux, mais compensé largement par une élégance globale que reflètent les 5 ans de développement.


Si plusieurs des pistes présentes dans le jeu sont les mêmes que vous avez pu voir dans Gran Turismo 4 et même dans d’autres jeux de la compétition comme Forza, ce qui impressionne est comment elles ont été travaillées pour tirer profit de la haute définition en plus de la 3D. Malheureusement pour cette critique, il ne nous a pas été possible de tester le jeu en 3D, mais nos impressions sur la présentation à l’E3 que nous avions vu lors de notre présence laissaient croire à un rendement plus que satisfaisant. On doit souligner également la vu intérieure des voitures pour piloter qui est excellente permettant une immersion plus importante qu’avec la vue extérieure. Naturellement avec la vue intérieure, nous avons accès au 3 miroirs en plus d’avoir une impression de vitesse supérieure.


Gran Turismo 5 avec un volant

Jouer à un jeu de course de type simulation comme Gran Turismo 5 sans volant est presqu’un crime d’autant plus que les concepteurs s’obstinent encore une fois à disposer les boutons sur la manette DualShock de façon à devoir accélérer avec le « X » et freiner avec le « O» et non les épaules analogues comme les autres jeux de course. Maintenant le choix d’un volant demeure une démarche sérieuse et personnelle surtout en raison des prix parfois élevés de cet accessoire. Pour le bien de cette critique, nous avons cherché à utiliser un volant bon marché accessible à tous. Le fruit de notre recherche s’est tournée vers le volant de course Driving avec fil de la compagnie Intec que nous avons obtenu en collaboration avec FutureShop Vendu à 49,99$, il est certains que les maniaques pourront investir un montant plus élevé pour un volant plus complet. Celui-ci nous semblait un compromis acceptable surtout si vous ne possédez pas une imposante banque de jeux de course.

 


Volant de course Driving avec fil de Intec utilisé pour la critique.

 

Également nouveau dans Gran Turismo 5, la météo dynamique qui n’est malheureusement présente que sur certaines pistes, contrairement à ce qui avait évoqué au départ. Je me dois de vous souligner le réalisme époustouflant de la conduite sous la pluie avec la vue intérieure. En suivant les voitures de trop près, on y voit tout simplement rien. Si vous aviez joué à Gran Turismo 5 Prologue, la version prélude d’il y a deux ans, vous allez remarquer de gros changement dans le jeu final au niveau des graphismes nettement plus soignés et plus complets. Par exemple, des marques de pneus tour à tour sont visibles sur la chaussée ainsi que la poussière soulevée par les voitures combinée à de nombreux effets de lumière et de brume. Par contre, j’ai été étonné de constater qu’avec la vue intérieure vous ne voyez pas de détails dans les miroirs comme la poussière soulevée par notre voiture que nous voyons avec la vue extérieur, c’est un peu bizarre vous l’avouerez.
Mais ces changements aussi beaux soient-ils ne sont rien en comparaison à l’ajout des dommages aux voitures qui étaient devenues indispensables quand on se donne le qualificatif de réel simulateur de course. Ces dommages aux voitures sont à la fois esthétiques et mécaniques ce qui vous pousse à y penser à deux fois avant de frapper la voiture devant vous. Cependant, ces dommages ne sont pas réalistes demeurant si modestes que vous pourrez terminer une épreuve au premier rang même avec une voiture amochée. Les voitures sont biens modélisées du moins plusieurs d’entre-elles. J’ai pu remarquer que les anciennes voitures qui étaient présentes dans Gran Turismo 4 ont plutôt fait l’objet que d’un rafraichissement HD contrairement aux modèles de voitures récentes qui semblent être plus belles.


Naturellement comme les concepteurs nous l’ont habitué dans le passé, la façon de conduire les voitures en fonction de leurs poids, leur motorisation et même leur puissance est très marquée. Immédiatement après une modification, on sent l’impact de ces changements apportés non seulement au niveau de bruit mais de la conduite également. C’est bien là le véritable aspect simulation de Gran Turismo qui des milliers de possibilités. On peut le voir comme un RPG de la course automobile dans lequel vous pouvez passer autant de temps dans les menus qu’en piste. Un mot sur l’intelligence artificielle des pilotes qui a été rehaussée par rapport à la version précédente, tout en soulignant qu’il y a encore place à amélioration ces dernier effectuant parfois des manœuvres plus que douteuses.


Du nouveau dans ce GT5 il y en a beaucoup à commencer par les courses de karting qui se veulent amusantes nous permettant de sortir du contexte simulation un peu stérile du jeu. Même chose pour le rallye et le NASCAR qui visent à compléter l’expérience de jeu déjà riche. Histoire d’ajouter à la longévité du jeu déjà pourtant incroyable, la possibilité de jouer en ligne à 16 joueurs à la fois. Notez qu’un mode arcade est toujours disponible pour essayer les voitures et les pistes en dehors du contexte de progression de la longue carrière solo. Si vous ne trouver pas satisfaction avec l’une des 70 pistes proposées, les concepteurs ont inclut puissant éditeur de piste qui vous permet en quelques minutes à peine, de créer votre propre piste que vous pourrez tester et même partager.

 


En conclusion, que ce soit pour simplement collectionner et modifier d’innombrables voitures ou de courser de façon très compétitive, Gran Turismo 5 est un jeu qui possède de nombreux atours qui sauront garder les joueurs occupés pendant très très longtemps. En y jouant, on comprend aisément pourquoi le projet a pris autant de temps à arriver à terme. Visuellement presque parfait, on ne peut reprocher à Gran Turismo 5 que d’être un jeu trop aseptisé et trop propre qui le rend un peu terne alors que nous avons été habitués en 5 ans à jouer à des jeux nettement plus dynamiques. Néanmoins, il faut chercher des poux pour noter des aspects négatifs à Gran Turismo 5 qui prend une sérieuse option pour s’imposer comme finaliste avec Need for Speed Hot Pursuit comme meilleur jeu de course de l’année 2010.

 


Pour
1031 voitures 71 pistes Visuellement presque parfait Un jeu couvrant plusieurs aspects de la course, Rallye, NASCAR, Karting…etc Une longévité incroyable Se joue en ligne
Contre
Menus avec musique de fond d’ascenseur On passe beaucoup de temps dans les menus Pas toujours une bonne impression de vitesse L’intelligence artificielle pas encore au point Les dommages superficiels

Score final
9.7 / 10
Commentaires
Plus de critiques sur PlayStation 3
Derniers dossiers
Les 5 meilleurs jeux de la mi-année 2015 Dossiers

Les 5 meilleurs jeux de la mi-année 2015

Le mois d'août vient tout juste de débuter et, avec la Gamescom qui cogne déjà à nos portes il est maintenant l'heure des bilans de demie-année.  Il n'est jamais facile de dresser une telle liste, évidemment ce classement est toujours étroitement lié aux préférences et aux expériences personnelles du rédacteur.  Depuis le 1er janvier 2015, plusieurs jeux dignes de mention sont désormais disponibles. Plusieurs jeux pourraient composer ce top 5, pensons entre autre à Dying Light, The Order 1886, The Witcher 3 : Wild Hunt, Batman : Arkhman Knight, Evolve, Splatoon ou bien Project Cars.
Lire la suite...
Déballage console RetroN 5 et notre essai complet Dossiers

Déballage console RetroN 5 et notre essai complet

L'amateur de jeux vidéo est plutôt choyé en 2015 : Il peut jouer aux jeux des années 2000, comme aux jeux des années 80 ou 90 dans le même après-midi. Les fans de retro sont nombreux, moi-même étant plutôt favorable à quelques parties d'un bon vieux Ninja Gaiden 2 pour me rappeler ces doux souvenirs de ma jeunesse. Mais bon, après avoir trouvé un vieux téléviseur à écran cathodique, je constate à toujours avec regret à quel point mes jeux de NES, Sega Master ou Super NES étaient beaucoup plus jolis dans mon souvenir. Ce triste constat est désormais de l'histoire ancienne, car voici la RetroN 5 d'Hyperkin.Lire la suite...
Game-Focus au ComicCon 2015 de Montréal Reportage

Game-Focus au ComicCon 2015 de Montréal

Ce week-end, je me suis rendu à l'une des plus grandes réunions de ''geeks'' au pays. Lire la suite...
Déballage console SEGA Genesis 80 jeux et premières impressions Dossiers

Déballage console SEGA Genesis 80 jeux et premières impressions

La société chinoise AtGames produit différentes consoles rétro avec jeux intégrés, tel que la SEGA Genesis, le Colecovision et le célèbre Atari 2600. Proposant du coup des dizaines de jeux pré-installés dans ces systèmes, on tente d'y faire revivre ou plutôt préserver la mémoire de nombreux classiques de ces consoles du passé et de faire plaisir aux amateurs de retrogaming.Lire la suite...

Détails sur le jeu
Gran Turismo 5
Date de sortie : 2010-11-24
Console :
Éditeur : Sony Computer Entertainment
Développeur : Polyphony Digital
Genre : Course

Premières impressions

Rare Replay

Rare Replay
Le studio Rare fête ses 30 ans et afin de souligner ces années de dur labeur, Microsoft lance une compilation regroupant trente jeux. Trente jeux, qui ont bien sûr marqué le cheminement du studio vers les jeux d'aujourd'hui. Nous avons eu la chance de mettre la main sur cette compilation qui ser... Lire la suite...

Tom Clancy's Rainbow Six: Siege

Tom Clancy's Rainbow Six: Siege
C’est lors de l’E3 2014 que le prochain opus de la série Rainbow Six a été annoncé. Toujours basé sur l’univers des romans de Tom Clancy’s, le titre est développé par Ubisoft et sera disponible cette année sur PC, PS4 et Xbox One. Misant cette fois-ci principalement sur le multijoueu... Lire la suite...

Plus d'avant-premières
Podcast

Radio GF de mars 2015

Radio GF de mars 2015

Chaque mois, des membres de l'équipe de rédaction de GameFocus se réunissent pour parler de jeux dans un contexte détendu et amusant. Nous recevons dans cette émission Kevin, un lecteur et ami de longue date de GameFocus . Nous vous invitons à télécharger cette émission dès maintenant.

Lire la suite..
Sondage

Est-ce que la fin du split-screen à Halo vous dérange?

Les Blogues de la rédaction

Vidéoblogue : Consoles portables VS Appareils mobiles

Vidéoblogue : Consoles portables VS Appareils mobiles

Jouer sur une console portable ou sur une tablette? Est-ce que les consoles portables sont mortes? Jouer sur un appareil mobile à écran tactile propose-t-il une expérience de jeu comparable à ce que propose une 3DS ou une PS Vita? Il y a de bons jeux sur tablette, évidemment, mais votre expérience de jeu est-elle diminuée puisque vous n'avez pas de boutons, de stick analogue ou de gâchettes dans un jeu de tir ou de plateforme? 


Lire la suite...

Vidéoblogue : Louer des jeux vidéo en 1989

Vidéoblogue : Louer des jeux vidéo en 1989

En 2015 est-ce toujours chose commune que de louer des jeux vidéo dans un club vidéo? Personnellement, ce n'est plus mon cas. Mais il fût un temps, une époque où la location de jeux vidéo était l'une de mes activités favorites. Mon adolescence, partagée entre les salles d'arcade et la location de nouveaux jeux vidéo, était source de plaisir vers la fin des années 80, début 90. 


Lire la suite...
Vous aimez ou pas?
Mortal Kombat (PS Vita)
The Golf Club (Xbox One)
Fifa 14 (PlayStation 4)
Monster Hunter 4 Ultimate (Nintendo 2DS & 3DS)

Commentaires récents

Propulsé par Disqus

Tag Code: