Test :: (PSN) NBA JAM: On Fire Edition

NBA Jam: On Fire Edition

Boom Shakalaka!

Écrit par Rédaction Game-Focus

Publié le dimanche 16 octobre 2011 20:00

Écrivez votre critique !

Il faut remonter aussi loin qu’en 1993 pour assister à la naissance du jeu de basketball complètement déjanté, NBA Jam. Jeu d’arcade hautement spectaculaire, il propose alors des affrontements deux contre deux à grands coups de ’’alley-oops’’ défiants la gravité et de ’’slam dunk’’ mettant littéralement le feu au panier adverse. Il faut par contre patienter jusqu’en 2010 pour assister à son arrivée sur les consoles actuelles et bien qu’il fût apprécié, il ne semblait pas être à la hauteur du jeu original, ou du moins, on aurait dit qu’il lui manquait un ’’petit je ne sais quoi’’. Un an plus tard, me voici avec entre les mains, la version qui semble être la version ULTIME de NBA Jam. J’ai nommé NBA Jam: On Fire Edition et en voici notre avis.

Histoire
 
NBA Jam: On Fire Edition vous plonge dans la peau d’un jeune joueur de basketball devant faire ses premiers pas dans la grande ligue à la recherche de commanditaires et... NAN! Je blague bien sûr. NBA Jam: On Fire Edition se tient très loin de ces simulations parfois lourdes et complexes. Ici, tout ce qui importe, c’est de marquer le plus de points! Aucune histoire, juste du BoomShakalaka!!!
 
Les modes de jeu
 
Le jeu se divise en deux modes bien distinct : Jam Now et Road Trip. Le premier étant tout simplement un mode ’’partie instantanée’’ pouvant se jouer de un à quatre joueurs bien assis dans le doux confort de votre salon. Choisissez votre équipe, vos deux joueurs et BOOM! Vous êtes prêt à enflammer le terrain de basket!
 
jhud17-image28.jpg
 
Le mode Road Trip quant à lui représente le mode campagne du jeu. Une carte des États-Unis se dresse devant vous, sur laquelle vous retrouvez toutes les divisions de la NBA. Il suffit d’en sélectionner une et d’y affronter toutes les équipes. Chose intéressante : vous pouvez changer d’équipe durant le mode campagne. Supposons que vous aviez au départ débuté le mode campagne avec les Raptors de Toronto et que vous souhaitez changer pour les Mavericks de Dallas après deux parties, hé bien... vous pouvez! C’est pas beautiful ça?
 
Fonctionnement
 
Le maniement de ces héros du basket se fait de manière assez aisée. Bien que l’agressivité des joueurs adverses semble avoir été revue à la hausse, même au niveau Facile. Pour les non-initiés, prévoyez une bonne dizaine de parties avant d’avoir le sentiment d’être de calibre pour les affronter, ou espérez gagner. Si vous ratez un panier, c’est quasi assuré que l’équipe adverse réussira à marquer son point. À moins bien sûr, que vous ayez réussi à bloquer le tir ou à voler le ballon, ce qui n’est pas toujours évident. De plus, j’avais de la difficulté à évaluer la profondeur du terrain afin de placer mon joueur bien vis-à-vis le panier pour bloquer le tir. Par ailleurs, quand on veut voler le ballon à l’adversaire, notre personnage arrête de marcher en appuyant sur le bouton ’’vol’’ pendant une seconde. Seconde qui est amplement suffisante pour que l’adversaire se retrouve seul devant un beau panier qui n’attend qu’on y dépose avec style, un beau gros ballon orangé. Ces moments ont d’ailleurs fait naître en moi un sentiment de frustration et quelques mots dont je vous épargnerai les détails...
 
10.8.184.50-image34.jpg
 
Les boutons ou le stick analogue?
 
Plusieurs mouvements peuvent s’exécuter avec le stick analogue droit, mais j’ai préféré y aller avec les boutons traditionnels. Donc, les principales touches en possession du ballon : X pour passer le ballon, Carré pour lancer et Cercle pour faire un pivot sur soi-même (très utile). En défense: Triangle pour bloquer un lancé, Cercle pour voler le ballon et X pour changer de joueur, car oui, vous pouvez changer de joueur. Dans la version précédente, le joueur 1 était associé à son joueur de la NBA, mais dans On Fire Edition, vous pouvez changer en appuyant sur X. On nomme ce système le ’’Tag Mode’’. Je dois avouer que changer de joueur au mauvais moment peut s’avérer très coûteux en terme de victoire/défaite. Sachez donc que pour ceux qui hésitent, il existe un onglet on/off au Tag Mode.
 
De la haut je vois ma maisooooon!
 
Ce qui caractérise la licence NBA Jam est sans contredit (outre le mode Grosse Têtes disponible dès le début), la possibilité d’exécuter des Slam Dunk ou des Alley-Oops spectaculaires, et dans On Fire Edition, ça déborde de partout. Tout est spectaculaire et s’exécute avec aisance, malgré que les coups spéciaux (par exemple L2 + R2 + cercle), ne sont pas toujours facile à synchroniser au bon instant. Également, vous pouvez être littéralement ’’en feu’’ après avoir exécuté par exemple, trois alley-oops de suite, par contre l’adversaire ne doit pas avoir marqué de point entre vos 3 alley-oops. Le panier s’embrasera alors et vos chaussures seront en feu, permettant d’autres attaques plus déjantées. J’ai bien aimé le fait que notre joueur laisse des traces de pas enflammées sur le terrain de basketball. Votre équipe peut également être ’’en feu’’ durant un certain temps (jusqu’à ce que l’équipe adverse se soit incrite au pointage à trois reprises), vous offrant la vitesse Turbo illimitée. Vitesse turbo qui s’utilise normalement en maintenant la touche L2 ou R2.
 
jhud17-image401.jpg
 
Graphismes
 
Très coloré, NBA Jam: OFE est rapide, fluide et rigolo. Le style graphique est encore une fois de type digitalisé, permettant de reconnaître les visages des joueurs et certaines de leurs mimiques. Souvent très drôle, on se plaît à regarder leurs expressions faciales après un coup réussi ou lorsqu’ils ont raté leur tir. Pour ce qui est de l’environnement, on retrouve toujours le même terrain, mais coloré à chaque fois aux couleurs de l’équipe locale. Hormis la mascotte à droite qui est différente selon la ville (évidemment) et l’entraîneur que l’on voit debout vers la gauche, la foule est toujours la même, mais toujours expressive à souhait, bruyante et rigolote par ses animations de type arcade et très 1993. Parfait pour l’immersion. J’ai adoré.
 
Son et musique
 
La trame sonore est de bonne qualité, on retrouve principalement de la musique hip-hop ou rap. N’étant pas un amateur de ce type de musique, j’ai tout de même bien aimé les pièces sélectionnées pour le jeu. Toutefois, s’il y en a une qui vous énerve, vous pouvez toujours aller la retirer de la liste pour qu’elle ne joue plus. L’ambiance sonore quant à elle est excellente. Le son qui émane d’un coup violent suite à un slam dunk réussi, tout comme l’ambiance générale du jeu est punché et efficace. De plus, les commentateurs sont très drôles et ne m’ont pas semblé si redondant.
 
Durée de vie
 
Celle-ci est illimitée, comme tous les jeux de sport. Tout dépend du moment où vous en aurez assez de jouer à votre jeu de sport favori. Sachez qu’il est également possible d’y jouer en ligne. Il n’y a pas beaucoup de joueurs sur les serveurs, mais ceux qui y s’y trouvent sont des ’’machines de guerre’’. Durant vos parties, que ce soit en solo, en multi hors-ligne ou en ligne, vous cumulez des points J que vous pourrez utiliser pour débloquer un nouveau joueur. Il y a 75 joueurs (Patrick Ewing, Magic Johnson, etc.) et mascottes à débloquer et même une équipe secrète. De quoi vous tenir occuper de longues heures et de nombreuses journées pluvieuses. Également, NBA Jam: OFE comporte un système de niveau d’expérience.
 
hornet-dunk.jpg
 
Conclusion
 
Pour un petit 15$, vous avez un excellent jeu de basketball pour les non-initiés en la matière qui aura assurément son effet dans les soirées entre amis. Amusant en solo avec des coéquipiers virtuels, il devient un jeu de party lorsque des amis empoignent d’autres manettes et participent à cet échange de slam dunk défiant toute logique. Merci à l’équipe de EA Canada pour nous avoir ramené un NBA Jam à la hauteur de nos souvenirs.

Pour
Excellente valeur qualité/prix Plusieurs choses à débloquer Ambiance sonore Effets spéciaux (visuel et sonore) Bonne durée de vie Très amusant entre amis Beaucoup de joueurs Changer d’équipe durant la campagne Tag mode...
Contre
...Tag mode Contrôles manquent de précision Prise en main demande de la pratique Longs chargements IA très agressive

Score final
8.2 / 10
Commentaires
Plus de critiques sur PlayStation 3
Derniers dossiers
Déballage console RetroN 5 et notre essai complet Dossiers

Déballage console RetroN 5 et notre essai complet

L'amateur de jeux vidéo est plutôt choyé en 2015 : Il peut jouer aux jeux des années 2000, comme aux jeux des années 80 ou 90 dans le même après-midi. Les fans de retro sont nombreux, moi-même étant plutôt favorable à quelques parties d'un bon vieux Ninja Gaiden 2 pour me rappeler ces doux souvenirs de ma jeunesse. Mais bon, après avoir trouvé un vieux téléviseur à écran cathodique, je constate à toujours avec regret à quel point mes jeux de NES, Sega Master ou Super NES étaient beaucoup plus jolis dans mon souvenir. Ce triste constat est désormais de l'histoire ancienne, car voici la RetroN 5 d'Hyperkin.
Lire la suite...
Game-Focus au ComicCon 2015 de Montréal Reportage

Game-Focus au ComicCon 2015 de Montréal

Ce week-end, je me suis rendu à l'une des plus grandes réunions de ''geeks'' au pays. Lire la suite...
Déballage console SEGA Genesis 80 jeux et premières impressions Dossiers

Déballage console SEGA Genesis 80 jeux et premières impressions

La société chinoise AtGames produit différentes consoles rétro avec jeux intégrés, tel que la SEGA Genesis, le Colecovision et le célèbre Atari 2600. Proposant du coup des dizaines de jeux pré-installés dans ces systèmes, on tente d'y faire revivre ou plutôt préserver la mémoire de nombreux classiques de ces consoles du passé et de faire plaisir aux amateurs de retrogaming.Lire la suite...
Reportage : GameFocus joue à Super Mario Maker Reportage

Reportage : GameFocus joue à Super Mario Maker

Hé oui, c'est lors d'une courte visite au magasin Best Buy des Galeries de la Capitale à Québec, que j'ai eu la chance d'essayer le jeu de plateforme Super Mario Maker, l'exclusivité Nintendo Wii U. Lire la suite...

Détails sur le jeu
(PSN) NBA JAM: On Fire Edition
Date de sortie : 2011-10-04
Console :
Éditeur : EA Sports
Développeur : EA Canada
Genre : Sports

Premières impressions

Tom Clancy's Rainbow Six: Siege

Tom Clancy's Rainbow Six: Siege
C’est lors de l’E3 2014 que le prochain opus de la série Rainbow Six a été annoncé. Toujours basé sur l’univers des romans de Tom Clancy’s, le titre est développé par Ubisoft et sera disponible cette année sur PC, PS4 et Xbox One. Misant cette fois-ci principalement sur le multijoueu... Lire la suite...

Rive

Rive
Aujourd’hui il existe de nombreux jeux de plateformes de tout genre et lorsque des développeurs décident d’aller dans cette voie, les attentes sont élevées dû au grand catalogue offert aux joueurs. Malgré tout cela, les développeurs de Two Tribes n’ont pas eu peur et nous offre un jeu d... Lire la suite...

Plus d'avant-premières
Podcast

Radio GF de mars 2015

Radio GF de mars 2015

Chaque mois, des membres de l'équipe de rédaction de GameFocus se réunissent pour parler de jeux dans un contexte détendu et amusant. Nous recevons dans cette émission Kevin, un lecteur et ami de longue date de GameFocus . Nous vous invitons à télécharger cette émission dès maintenant.

Lire la suite..
Sondage

Est-ce que la fin du split-screen à Halo vous dérange?

Les Blogues de la rédaction

Vidéoblogue : Consoles portables VS Appareils mobiles

Vidéoblogue : Consoles portables VS Appareils mobiles

Jouer sur une console portable ou sur une tablette? Est-ce que les consoles portables sont mortes? Jouer sur un appareil mobile à écran tactile propose-t-il une expérience de jeu comparable à ce que propose une 3DS ou une PS Vita? Il y a de bons jeux sur tablette, évidemment, mais votre expérience de jeu est-elle diminuée puisque vous n'avez pas de boutons, de stick analogue ou de gâchettes dans un jeu de tir ou de plateforme? 


Lire la suite...

Vidéoblogue : Louer des jeux vidéo en 1989

Vidéoblogue : Louer des jeux vidéo en 1989

En 2015 est-ce toujours chose commune que de louer des jeux vidéo dans un club vidéo? Personnellement, ce n'est plus mon cas. Mais il fût un temps, une époque où la location de jeux vidéo était l'une de mes activités favorites. Mon adolescence, partagée entre les salles d'arcade et la location de nouveaux jeux vidéo, était source de plaisir vers la fin des années 80, début 90. 


Lire la suite...
Vous aimez ou pas?
Mortal Kombat (PS Vita)
The Golf Club (Xbox One)
Fifa 14 (PlayStation 4)
Monster Hunter 4 Ultimate (Nintendo 2DS & 3DS)

Commentaires récents

Propulsé par Disqus

Tag Code: