Test :: Lumines Electronic Symphony

Lumines: Electronic Symphony

Écrit par Rédaction Game-Focus

Publié le dimanche 26 février 2012 19:00

Écrivez votre critique !

Q? Entertainment s’est fait une belle renommée dans le monde vidéoludique en créant des jeux mélangeants musiques électroniques et esthétiques psychédéliques, Rez et Child of Eden en-tête de liste. Toutefois, Q? Entertainment est surtout connu du grand public pour leur série de jeux casse-tête Lumines. D’ailleurs, en 2005, Lumines constituait pour certains, l’une des principales raisons pour se procurer la PSP. Sept ans plus tard, avec autant d’itération (sur PS3, Xbox 360, PS2, etc.), voilà que Lumines débarque sur PSVITA; sous-titré pour l’occasion Electronic Symphony.
 

Lumines: Electronic Symphony
Le concept de base de Lumines: Electronic Symphony reste quasi inchangé de ses prédécesseurs; former des carrés composés de quatre blocs de même couleur à partir des carrés bicolores qui tombent du haut de l’écran et attendre que le laser « exterminateur » les efface. Le but est de faire le plus de « combos » possible en affilant l’un à la suite de l’autre les carrés de même couleur, et ce, sans plafonner l’aire de jeu afin d’éviter la fin de partie (à l’image du célèbre Tetris).
 

Les nouveautés
Les développeurs ne se sont pas reposés sur leurs lauriers et ont ajouté plusieurs nouveautés pour justifier l’achat au prix fort de Lumines: Electronic Symphony auprès des fanatiques. En plus des 43 nouveaux skins proposés qui comprennent chacun leur propre musique, arrière-plan et arrangements de couleurs, on retrouve l’addition de nouveaux types de blocs. Ceux-ci viennent modifier les différentes approches possibles proposées aux joueurs. En plus des « blocs remix » qui changent les couleurs de chaque bloc, on retrouve des blocs qui forment une chaîne entre les blocs de la même couleur; par exemple, un « bloc chaîne » de la couleur rouge reliera tous les blocs rouges touchés et la « chaîne » ainsi formée sera ensuite effacée par le laser. Deux nouveaux types de blocs qui feront peut-être enrager les meilleurs joueurs avec leurs constructions réfléchies, mais dans les niveaux plus avancés où le rythme des chansons et la chute des carrés s’accélèrent, ces types de blocs risquent de vous sauver la mise. Et heureusement, si vous échouez un skin, vous n’aurez pas à recommencer du début pour débloquer tous les skins et avatars dans votre dossier « collection ». Lumines: Electronic Symphony respecte toujours le temps de jeu investi par les joueurs; vous débloquerez même un trophée si vous regardez les crédits de fin jusqu’au bout!


Autre nouveauté, l’ajout d’un système de « level-up ». Chaque carré effacé donne des points d’expérience qui serviront, justement, à débloquer les skins et les avatars. Si les avatars n’avaient pas de réelle utilité dans les précédentes itérations, sinon que de représenter le joueur, chaque avatar de Lumines: Electronic Symphony possède des avantages propres à utiliser autant en solo pour la défensive (arrêter le temps, changer le carré en attente par un « bloc chaîne », etc.) quand multi-joueurs pour l’offensive (accélérer la chute des carrés dans l’écran ennemi, remixer la couleur de tous ses carrés, etc.). Une fois le pouvoir de l’avatar utilisé, il vous faudra attendre que celui-ci se recharge à 100%, soit en accumulant les bonus ou en tapotant comme un pauvre fou le pavé tactile arrière de la PSVITA. Mis à part l’utilisation du pavé tactile arrière, vous pourrez utiliser le bout de vos doigts sur l’écran tactile pour déclencher le pouvoir de votre avatar (situé dans le bas de l’écran à gauche) et pour effectuer la rotation des carrés (à déconseiller dans les niveaux avancés).



La connectivité réseau

Un autre point fort de Lumines: Electronic Symphony est l’utilisation de la connectivité réseau de la PSVITA. Quand vous lancez votre jeu, vous êtes accueillis par les meilleurs scores de vos amis et il en va de même chaque fois que vous finissez n’importe quel mode solo. Puis, si vous voulez comparer vos résultats avec tous les joueurs de Lumines: Electronic Symphony à travers le monde, vous n’avez qu’à toucher une option du menu du bout du doigt!
Toujours en ce qui concerne la connectivité réseau, les joueurs sont invités quotidiennement à participer à la suppression du « bloc monde », un énorme cube composé de deux millions de blocs. Pour ce faire les joueurs n’ont qu’à jouer au mode solo qui leur plaît et ensuite, partager le nombre de blocs qu’ils ont effacé dans la journée. Et si le « bloc monde » est supprimé au courant de la journée, les joueurs touchent tous une énorme quantité de points d’expériences! Une façon sympathique et originale de faire progresser sa partie.

Modes de jeu

Avec Lumines: Electronic Symphony, Q? Entertainment met à la disposition des joueurs cinq modes de jeux : « Voyage », « Duel », « Expert », « Liste de lecture » et « Contre-la-montre ». Le mode « voyage » est le mode de jeu qui enchaîne les 43 skins l’un après l’autre sans interruption (à moins que vous échouez). Le mode « duel » est le mode multijoueur en ad-hoc (et non en ligne, c’est malheureux) où vous pouvez affronter un de vos amis; celui qui peut effacer le plus de blocs sans plafonner son écran de jeu gagne. Le mode « expert » est un mode qui comporte cinq zones et qui offre d’entrée de jeu un niveau de difficulté très élevé. Le mode « liste de lecture » vous permet de créer vos propres listes de lecture pour une expérience de jeu personnalisée. Et finalement, le mode « contre-la-montre » est là pour vérifier combien de blocs vous pouvez effacer en 30, 60, 180 ou 300 secondes. On notera la disparition du mode « casse-tête » présent dans les titres antérieurs et qui consistait à recréer une figure à l’aide des blocs. Ce n’est pas une si grosse perte et vous aurez de quoi faire pendant un bon moment avec les modes actuels, mais certains regretteront quand même la disparition de ce mode.

La bande-son

La musique a toujours été l’un des points forts de la série Lumines et Electronic Symphony ne déroge surtout pas à la règle (avec un tel nom on pouvait s’en douter). Un total de 43 chansons allant de Hey Boy Hey Girl des Chemical Brothers à La cinquième symphonie de Mozart, en passant par les Beach Boys, LCD Soundsystem, etc. Chacune de ces chansons est, bien entendu, accompagnée de son propre skin et comme dit plus haut, Q? Entertainment a eu la bonne idée de permettre aux joueurs de créer leur propre liste de lecture pour une expérience de jeu personnalisée!

Les graphismes

La série Lumines a toujours eu un univers visuel particulier, très lumineux et très éclaté. Visuellement, Lumines: Electronic Symphony est le plus joli de tous les épisodes sortis à ce jour, y compris les épisodes HD sur consoles de salon. Même que maintenant les blocs ont du relief sur leur surface!


Le plus gros défaut du jeu est…

Le temps de chargement entre les différentes options et modes de jeu du menu. Le menu de Lumines: Electronic Symphony est entièrement tactile, super épuré et très classe, mais le temps de chargement entre les différentes options et modes de jeux est énorme, on se croirait revenu aux UMD de la PSP (entre 20 secondes et 1 minute de chargement)! Et ce n’est même pas pour lancer le jeu en tant que tel. Ouf!

Focus Final
Si vous aimez les jeux de casse-tête, Lumines: Electronic Symphony est fait pour vous et il constituera sûrement l’un des meilleurs choix des jeux proposés au lancement de la PSVITA. Pour les autres, le prix de 39,99 $ est sûrement trop élevé et si vous n’embarquez pas à fond dans l’expérience Lumines, vous risquez de délaisser votre jeu après quelques sessions seulement, malgré toutes les nouveautés proposées.


Pour
Les musiques Les visuels psychédéliques Les nouveaux types de blocs La connectivité réseau L’aspect RPG L’utilisation sympathique de l’écran tactile
Contre
Des longs chargements entre chaque option du menu Un mode multijoueur seulement en ad-hoc La disparition du mode « casse-tête »

Score final
9.1 / 10
Commentaires
Plus de critiques sur PS Vita

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/bond009/public_html/components/com_content/models/articles.php on line 497

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/bond009/public_html/modules/mod_articles_latest/helper.php on line 95
Derniers dossiers

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/bond009/public_html/templates/game-focus/html/mod_articles_latest/bigbox2.php on line 13

Détails sur le jeu
Lumines Electronic Symphony
Date de sortie : 2012-02-15
Console :
Éditeur : Ubisoft
Développeur : Q Entertainment
Genre : Puzzle & compilation

À l'affiche sur GF TV

GFTV-section-small

NOUVEAU

Émission du 13 mai 2015

 - Nos diffusions EN DIRECT 

- Lien vers la section vidéo générale

- Lien vers la section GF Show

Premières impressions

Tom Clancy's Rainbow Six: Siege

Tom Clancy's Rainbow Six: Siege
C’est lors de l’E3 2014 que le prochain opus de la série Rainbow Six a été annoncé. Toujours basé sur l’univers des romans de Tom Clancy’s, le titre est développé par Ubisoft et sera disponible cette année sur PC, PS4 et Xbox One. Misant cette fois-ci principalement sur le multijoueu... Lire la suite...

Rive

Rive
Aujourd’hui il existe de nombreux jeux de plateformes de tout genre et lorsque des développeurs décident d’aller dans cette voie, les attentes sont élevées dû au grand catalogue offert aux joueurs. Malgré tout cela, les développeurs de Two Tribes n’ont pas eu peur et nous offre un jeu d... Lire la suite...

Plus d'avant-premières
Podcast

Radio GF de mars 2015

Radio GF de mars 2015

Chaque mois, des membres de l'équipe de rédaction de GameFocus se réunissent pour parler de jeux dans un contexte détendu et amusant. Nous recevons dans cette émission Kevin, un lecteur et ami de longue date de GameFocus . Nous vous invitons à télécharger cette émission dès maintenant.

Lire la suite..
Sondage

Casques VR: Penchez-vous plus vers l'Oculus Rift ou le Morpheus?

Également sur GF

AccroTechno-accueil

Cinevore-accueil

Vendre

Les Blogues de la rédaction

Vidéoblogue : Louer des jeux vidéo en 1989

Vidéoblogue : Louer des jeux vidéo en 1989

En 2015 est-ce toujours chose commune que de louer des jeux vidéo dans un club vidéo? Personnellement, ce n'est plus mon cas. Mais il fût un temps, une époque où la location de jeux vidéo était l'une de mes activités favorites. Mon adolescence, partagée entre les salles d'arcade et la location de nouveaux jeux vidéo, était source de plaisir vers la fin des années 80, début 90. 


Lire la suite...

Blogue vidéo : Mortal Kombat d'hier à aujourd'hui

Blogue vidéo : Mortal Kombat d'hier à aujourd'hui

Notre collègue Steeve vous parle de sa longue relation avec la franchise Mortal Kombat. N’hésitez pas vous aussi à raconter vos propres expériences.


Lire la suite...
GF-Twitt
Vous aimez ou pas?
Mortal Kombat (PS Vita)
The Golf Club (Xbox One)
Fifa 14 (PlayStation 4)
Monster Hunter 4 Ultimate (Nintendo 2DS & 3DS)
LEGO City Undercover (Nintendo WiiU)

Commentaires récents

Propulsé par Disqus