Test :: Lumines Electronic Symphony

Lumines: Electronic Symphony

Écrit par Rédaction Game-Focus

Publié le dimanche 26 février 2012 19:00

Écrivez votre critique !

Q? Entertainment s’est fait une belle renommée dans le monde vidéoludique en créant des jeux mélangeants musiques électroniques et esthétiques psychédéliques, Rez et Child of Eden en-tête de liste. Toutefois, Q? Entertainment est surtout connu du grand public pour leur série de jeux casse-tête Lumines. D’ailleurs, en 2005, Lumines constituait pour certains, l’une des principales raisons pour se procurer la PSP. Sept ans plus tard, avec autant d’itération (sur PS3, Xbox 360, PS2, etc.), voilà que Lumines débarque sur PSVITA; sous-titré pour l’occasion Electronic Symphony.
 

Lumines: Electronic Symphony
Le concept de base de Lumines: Electronic Symphony reste quasi inchangé de ses prédécesseurs; former des carrés composés de quatre blocs de même couleur à partir des carrés bicolores qui tombent du haut de l’écran et attendre que le laser « exterminateur » les efface. Le but est de faire le plus de « combos » possible en affilant l’un à la suite de l’autre les carrés de même couleur, et ce, sans plafonner l’aire de jeu afin d’éviter la fin de partie (à l’image du célèbre Tetris).
 

Les nouveautés
Les développeurs ne se sont pas reposés sur leurs lauriers et ont ajouté plusieurs nouveautés pour justifier l’achat au prix fort de Lumines: Electronic Symphony auprès des fanatiques. En plus des 43 nouveaux skins proposés qui comprennent chacun leur propre musique, arrière-plan et arrangements de couleurs, on retrouve l’addition de nouveaux types de blocs. Ceux-ci viennent modifier les différentes approches possibles proposées aux joueurs. En plus des « blocs remix » qui changent les couleurs de chaque bloc, on retrouve des blocs qui forment une chaîne entre les blocs de la même couleur; par exemple, un « bloc chaîne » de la couleur rouge reliera tous les blocs rouges touchés et la « chaîne » ainsi formée sera ensuite effacée par le laser. Deux nouveaux types de blocs qui feront peut-être enrager les meilleurs joueurs avec leurs constructions réfléchies, mais dans les niveaux plus avancés où le rythme des chansons et la chute des carrés s’accélèrent, ces types de blocs risquent de vous sauver la mise. Et heureusement, si vous échouez un skin, vous n’aurez pas à recommencer du début pour débloquer tous les skins et avatars dans votre dossier « collection ». Lumines: Electronic Symphony respecte toujours le temps de jeu investi par les joueurs; vous débloquerez même un trophée si vous regardez les crédits de fin jusqu’au bout!


Autre nouveauté, l’ajout d’un système de « level-up ». Chaque carré effacé donne des points d’expérience qui serviront, justement, à débloquer les skins et les avatars. Si les avatars n’avaient pas de réelle utilité dans les précédentes itérations, sinon que de représenter le joueur, chaque avatar de Lumines: Electronic Symphony possède des avantages propres à utiliser autant en solo pour la défensive (arrêter le temps, changer le carré en attente par un « bloc chaîne », etc.) quand multi-joueurs pour l’offensive (accélérer la chute des carrés dans l’écran ennemi, remixer la couleur de tous ses carrés, etc.). Une fois le pouvoir de l’avatar utilisé, il vous faudra attendre que celui-ci se recharge à 100%, soit en accumulant les bonus ou en tapotant comme un pauvre fou le pavé tactile arrière de la PSVITA. Mis à part l’utilisation du pavé tactile arrière, vous pourrez utiliser le bout de vos doigts sur l’écran tactile pour déclencher le pouvoir de votre avatar (situé dans le bas de l’écran à gauche) et pour effectuer la rotation des carrés (à déconseiller dans les niveaux avancés).



La connectivité réseau

Un autre point fort de Lumines: Electronic Symphony est l’utilisation de la connectivité réseau de la PSVITA. Quand vous lancez votre jeu, vous êtes accueillis par les meilleurs scores de vos amis et il en va de même chaque fois que vous finissez n’importe quel mode solo. Puis, si vous voulez comparer vos résultats avec tous les joueurs de Lumines: Electronic Symphony à travers le monde, vous n’avez qu’à toucher une option du menu du bout du doigt!
Toujours en ce qui concerne la connectivité réseau, les joueurs sont invités quotidiennement à participer à la suppression du « bloc monde », un énorme cube composé de deux millions de blocs. Pour ce faire les joueurs n’ont qu’à jouer au mode solo qui leur plaît et ensuite, partager le nombre de blocs qu’ils ont effacé dans la journée. Et si le « bloc monde » est supprimé au courant de la journée, les joueurs touchent tous une énorme quantité de points d’expériences! Une façon sympathique et originale de faire progresser sa partie.

Modes de jeu

Avec Lumines: Electronic Symphony, Q? Entertainment met à la disposition des joueurs cinq modes de jeux : « Voyage », « Duel », « Expert », « Liste de lecture » et « Contre-la-montre ». Le mode « voyage » est le mode de jeu qui enchaîne les 43 skins l’un après l’autre sans interruption (à moins que vous échouez). Le mode « duel » est le mode multijoueur en ad-hoc (et non en ligne, c’est malheureux) où vous pouvez affronter un de vos amis; celui qui peut effacer le plus de blocs sans plafonner son écran de jeu gagne. Le mode « expert » est un mode qui comporte cinq zones et qui offre d’entrée de jeu un niveau de difficulté très élevé. Le mode « liste de lecture » vous permet de créer vos propres listes de lecture pour une expérience de jeu personnalisée. Et finalement, le mode « contre-la-montre » est là pour vérifier combien de blocs vous pouvez effacer en 30, 60, 180 ou 300 secondes. On notera la disparition du mode « casse-tête » présent dans les titres antérieurs et qui consistait à recréer une figure à l’aide des blocs. Ce n’est pas une si grosse perte et vous aurez de quoi faire pendant un bon moment avec les modes actuels, mais certains regretteront quand même la disparition de ce mode.

La bande-son

La musique a toujours été l’un des points forts de la série Lumines et Electronic Symphony ne déroge surtout pas à la règle (avec un tel nom on pouvait s’en douter). Un total de 43 chansons allant de Hey Boy Hey Girl des Chemical Brothers à La cinquième symphonie de Mozart, en passant par les Beach Boys, LCD Soundsystem, etc. Chacune de ces chansons est, bien entendu, accompagnée de son propre skin et comme dit plus haut, Q? Entertainment a eu la bonne idée de permettre aux joueurs de créer leur propre liste de lecture pour une expérience de jeu personnalisée!

Les graphismes

La série Lumines a toujours eu un univers visuel particulier, très lumineux et très éclaté. Visuellement, Lumines: Electronic Symphony est le plus joli de tous les épisodes sortis à ce jour, y compris les épisodes HD sur consoles de salon. Même que maintenant les blocs ont du relief sur leur surface!


Le plus gros défaut du jeu est…

Le temps de chargement entre les différentes options et modes de jeu du menu. Le menu de Lumines: Electronic Symphony est entièrement tactile, super épuré et très classe, mais le temps de chargement entre les différentes options et modes de jeux est énorme, on se croirait revenu aux UMD de la PSP (entre 20 secondes et 1 minute de chargement)! Et ce n’est même pas pour lancer le jeu en tant que tel. Ouf!

Focus Final
Si vous aimez les jeux de casse-tête, Lumines: Electronic Symphony est fait pour vous et il constituera sûrement l’un des meilleurs choix des jeux proposés au lancement de la PSVITA. Pour les autres, le prix de 39,99 $ est sûrement trop élevé et si vous n’embarquez pas à fond dans l’expérience Lumines, vous risquez de délaisser votre jeu après quelques sessions seulement, malgré toutes les nouveautés proposées.


Pour
Les musiques Les visuels psychédéliques Les nouveaux types de blocs La connectivité réseau L’aspect RPG L’utilisation sympathique de l’écran tactile
Contre
Des longs chargements entre chaque option du menu Un mode multijoueur seulement en ad-hoc La disparition du mode « casse-tête »

Score final
9.1 / 10
Commentaires
Plus de critiques sur PS Vita
Derniers dossiers
DOSSIER: La première année de la Xbox One Reportage

DOSSIER: La première année de la Xbox One

C’était l’an dernier à pareille date, Microsoft lançait la Xbox One, sa 3e console de salon. Le moins que l’on puisse dire est qu’elle a fait parler d’elle cette console, et ce, dès son dévoilement officiel le 21 mai 2013. Déjà on parlait dans les coulisses de cette possible connectivité obligatoire de la future console et de son incapacité à lire des jeux usagés. 
Lire la suite...
Soirée de lancement d’Assassin’s Creed Unity à Montréal Reportage

Soirée de lancement d’Assassin’s Creed Unity à Montréal

Comme nous l’a habitué Ubisoft, chaque sortie de jeu est l’occasion de célébrer. Assassin’s Creed ne fait pas exception alors que dans la soirée du 10 novembre, les amateurs de la franchise à succès d’Ubisoft Montréal étaient invités à venir souligner la sortie de pas un, mais deux jeux, Assassin’s Creed Unity et Assassin’s Creed Rogue. Lire la suite...
Événement des fêtes Nintendo 2014 Dossiers

Événement des fêtes Nintendo 2014

Mercredi dernier, Nintendo Canada tenait à Montréal son événement annuel afin de montrer les titres qui vont être disponibles pour la période des fêtes. Ce fut donc pour nous l'occasion de faire l'essai de plusieurs des titres qui vont occuper les froides soirées d'hiver. Comme c'est le cas avec Nintendo, il y a beaucoup de jeu qui se retrouvera sous le sapin des amateurs cette année. Parmi les titres qui ont retenu notre attention on retrouve le très attendu Super Smash Bros WiiU., Capitaine Toad: Treasure Tracker pour la WiiU et Sonic Boom. Lire la suite...
Game-Focus au Comiccon de Québec : Vu par Nicolas Reportage

Game-Focus au Comiccon de Québec : Vu par Nicolas

Cette fin de semaine, je plongeais tête baissée dans le merveilleux monde de la «pop culture» lors du tout premier Comiccon de la ville de Québec. De mon côté, c'était aussi une première participation à ce genre d’événement geek. Costumes, bandes-dessinées, vedettes, conférences et soirée rétrogaming étaient tous au menu de cette journée puisque j'ai eu la chance de participer uniquement à la journée de samedi. Lire la suite...

Détails sur le jeu
Lumines Electronic Symphony
Date de sortie : 2012-02-15
Console :
Éditeur : Ubisoft
Développeur : Q Entertainment
Genre : Puzzle & compilation

À l'affiche sur GF TV

GFTV-section-small

GFShoe jeux 2014 - 1

GameFocus Show: Nos choix jeux de 2014 partie 1 & 2

Lien vers la section

Premières impressions

The Crew

The Crew
Lors de son annonce en 2013, plusieurs avaient été étonnés qu’Ubisoft s’associe avec Ivory Tower pour proposer un jeu de course uniquement multijoueur. C’est un pari risqué des développeurs, car il existe peu de jeu de voiture proposant un monde connecté qui a fonctionné ces dernières... Lire la suite...

Plus d'avant-premières
Podcast

Podcast Radio GameFocus d'octobre 2014

Podcast Radio GameFocus d'octobre 2014

Régulièrement, des membres de l'Équipe de rédaction de GF se rencontre pour une série de discussions parfois très profondes et parfois très imbéciles. Suivez-vous dans l'émision d'octobre 2014. Lien vers la section podcast: http://www.game-focus.com/game-focus/contenu-redactionnel/podcast-radio-gf

Lire la suite..
Sondage

Allez-vous profiter des spéciaux Black Friday ou Cyber Monday?

Également sur GF

AccroTechno-accueil


Cinevore-accueil

Les Blogues de la rédaction

Vidéoblogue : Ma liste de cadeaux de Noël 2014

Vidéoblogue : Ma liste de cadeaux de Noël 2014

Tout comme l'an passé ici sur GameFocus, j'ai choisi de faire appel au Mini Père No pour acheminer directement au Père Noël, ma liste de cadeaux. Je le reçois donc ici, en studio, dans mon tout nouveau vidéoblogue afin qu'il prenne bien en note, toutes mes demandes geek et vidéoludiques.


Lire la suite...

Vidéoblogue : Mon coin gaming à la maison

Vidéoblogue : Mon coin gaming à la maison

Un élément supplémentaire ajoute souvent à l'expérience vidéoludique, soit la pièce où vous jouez à votre jeu vidéo. Vous savez, cet endroit de la maison ou de l'appartement réservé, destiné aux jeux vidéo. Votre télé sur un beau meuble, les jeux positionnés de façon stratégique sur l'étagère,


Lire la suite...

GF-Twitt

Vous aimez ou pas?

Commentaires récents

Propulsé par Disqus