Test :: (XBLA) Awesomenauts

(XBLA) Awesomenauts

Steeve Tremblay

Écrit par Steeve Tremblay - Rédacteur en chef adjoint

Publié le samedi 19 mai 2012 20:00

Écrivez votre critique !

Ronimo Games, studio hollandais qui nous a offert sur de nombreuses plateformes le jeu de stratégie à succès Swords & Soldiers, nous revient avec un tout nouveau jeu nommé Awesomenauts. Proposé une fois de plus avec un style 2D très coloré, Ronimo Games nous propose cette fois-ci un jeu jouable principalement en multijoueur. Voici ce que nous en avons pensé.

Histoire
 
Nous sommes en 3587, au coeur d’une guerre opposant les Uns et les Zéros. Le but de cette guerre? Un métal ultra précieux, le Solaire. Cette guerre s’éternise et la solution à cet affrontement interminable semble être l’envoi de mercenaires pour mettre un terme à tout ça. C’est ici que vous (les Awesomenauts) entrez en scène.
 
 
Qu’est-ce que Awesomenauts?
 
Le jeu se décrit comme étant un jeu de type MOBA (multiplayer online battle arena) que l’on pourrait traduire par ’’combats d’arènes multijoueurs en ligne’’ ou quelque-chose du genre. On s’y plonge donc dans l’optique de parties à 3 joueurs contre 3, les rouges contre les bleus, le but étant de détruire la foreuse de l’autre équipe. Le jeu débute donc par un bref tutoriel nous plongeant immédiatement dans l’action, lequel nous présente une jouabilité simple et efficace. Cinq minutes plus tard, vous avez maintenant accès au menu du jeu et par le fait même, aux parties en ligne...
 
Là où tout se passe
 
Awesomenauts se joue entièrement en ligne. En fait, il est possible (en quelque sorte) de jouer en solo. Il suffit d’héberger une partie privée dans laquelle vous aurez automatiquement des bots (personnages contrôlés par ordinateur) comme coéquipiers et comme adversaires. Je recommande fortement de passer quelques minutes à affiner vos techniques de combats en solo (avec des bots qui sont eux aussi très fort et agressif) avant de vous lancer en ligne, car le niveau de difficulté y est plutôt relevé (même contre des bots). D’ailleurs, le ’’matchmaking’’ y est plutôt mal balancé. Le jeu offre un système de classement bien à lui et malheureusement, on se retrouve souvent à affronter des joueurs de rang plus élevé que le nôtre, plus expérimentés et ayant en leur possession tous les personnages disponibles. Plaisir garanti? Non. Frustration? Peut-être bien...
 
Fonctionnement
 
Avant de débuter une partie, il faut justement sélectionner notre personnage parmi six héros colorés (autant au niveau de la couleur que du style visuel). Notez par ailleurs, qu’ils ne sont pas tous disponibles au premier lancement du jeu. Il faut monter en grade pour débloquer ces personnages. Ils possèdent tous des attaques et des habiletés propres à chacun d’eux. La partie débute alors que vous êtes balancé du haut des airs à bord d’une capsule de largage, à l’extrême gauche ou droite de la carte. Au début d’une partie, vous n’avez qu’une attaque disponible (en appuyant sur X), mais vous pouvez faire l’achat d’autres attaques/armes via votre boutique d’équipement qui se retrouve à même la carte. Il suffit de se positionner vis-à-vis la boutique, appuyer sur le bouton et vous voilà prêt à faire vos achats. On y dépense donc des Solaires, petites pastilles blanches que l’on retrouve dans la carte et en éliminant des ennemis, lesquelles serviront à faire l’achat d’attaques et de capacités spéciales. À chaque affrontement, il faut donc faire l’achat de ces améliorations, selon nos désirs et notre porte-feuille. J’ai d’ailleurs trouvé ça un peu ennuyant d’avoir à recommencer à chaque fois ces achats, mais cela fait partie de la mécanique du jeu. Cette petite touche lui offrant une certaine dose d’originalité. On constate à la longue que le jeu offre une jouabilité simple, mais avec une forte dose de stratégie.
 
 
Justement, parlons stratégie. Outre le fait que vous pouvez choisir des améliorations, une des stratégies premières se base sur l’utilisation de petits droïdes. Vous partez d’abord à l’attaque, puis quelques secondes plus tard, de petits droïdes se pointent et viennent se poster devant vous (si vous les attendez, ce qui est d’ailleurs recommandé). Ceux-ci vous servent de bouclier lorsque vient le moment d’attaquer une grosse tourelle ennemie. Autre aspect stratégique : l’utilisation de la téléportation. Maintenez la touche enfoncée (RB) pendant quelques secondes et vous êtes aussitôt téléporté à votre base. Cette action est très utile lorsque vous êtes salement amoché (on récupère de l’énergie à notre base), ou avez besoin d’une nouvelle amélioration. Le ’’hic’’ dans tout ça est qu’une fois téléporté, on se retrouve souvent très loin de l’action, au risque de perdre l’avantage dans la bataille. De plus, la croix directionnelle sert également à la stratégie. Celle-ci permet de diriger vos alliés de manière offensive ou défensive, voire même à vous porter secours.
 
Graphismes
 
Très coloré, beaucoup de rouge et de bleu, le style ’’cartoon’’ d’Awesomenauts est charmant. La modélisation des personnages est bien réussi, tout comme leur look bien distinct, d’un héros à l’autre. Les effets spéciaux sont réussis, les explosions, les animations des personnages, du beau boulot de Ronimo Games. Les cartes sont jolies, renferment quelques cachettes pour des attaques surprises et permettent d’attaquer des postes, tourelles, robots, etc., en passant par le dessous, ou le dessus d’une cible. On peut dire que les cartes sont bien construites.
 
Son et musique
 
La trame musicale derrière Awesomenauts de même que les effets sonores donnent un style particulier au jeu. J’ai bien aimé. Les voix sont en anglais, mais le texte est en français.
 
 
Durée de vie
 
Six personnages, trois niveaux, on aura vite fait le tour de ce MOBA. Par contre, il faut dire que la durée de vie d’un tel jeu est évidemment le plaisir d’y jouer en ligne. À ce jour, je n’ai pas eu de difficulté à trouver des joueurs pour m’y amuser, la connexion est rapide, l’action est fluide et comme je disais plus haut, le niveau de difficulté y est plutôt relevé. Tant qu’il y aura des joueurs sur les serveurs, Awesomenauts sera en santé. Évidemment, le jeu est tout nouveau, il est normal d’y retrouver des joueurs sur les serveurs. Assistera-t-on au lancement de cartes téléchargeables question de garder bien vivante cette communauté de joueurs? Oui, c’est au programme. Est-ce que ce sera suffiant? J’en doute.
 
Focus Final
 
Alors, comment décrire mon expérience générale de Awesomenauts? Les cinq premières minutes, j’étais curieux. Les dix minutes suivantes, j’étais frustré. Les quinze minutes d’après, j’avais du plaisir. Par la suite, je me suis ennuyé. Bien que ce ne soit pas un mauvais jeu, je ne peux en recommander l’achat. Gardez votre 9,99$ pour autre chose. Je suggère toutefois d’essayer la démo.

Pour

Ambiance sonore Beau style visuel Cartes bien construites

Contre

Seulement trois cartes Matchmaking Difficile Les personnages pas tous disponibles au début


Score final
6.5 / 10
Commentaires
Plus de critiques sur Xbox Live Arcarde
2013-05-24 :: Motocross Madness
2013-05-17 :: Sanctum 2
2013-04-30 :: Far Cry 3: Blood Dragon
2012-11-25 :: PID
2012-10-22 :: Jet Set Radio
2012-10-13 :: Double Dragon Neon
2012-10-08 :: Fire Pro Wrestling
2012-10-03 :: Marvel vs Capcom Origins
Derniers dossiers
Les 5 meilleurs jeux de la mi-année 2015 Dossiers

Les 5 meilleurs jeux de la mi-année 2015

Le mois d'août vient tout juste de débuter et, avec la Gamescom qui cogne déjà à nos portes il est maintenant l'heure des bilans de demie-année.  Il n'est jamais facile de dresser une telle liste, évidemment ce classement est toujours étroitement lié aux préférences et aux expériences personnelles du rédacteur.  Depuis le 1er janvier 2015, plusieurs jeux dignes de mention sont désormais disponibles. Plusieurs jeux pourraient composer ce top 5, pensons entre autre à Dying Light, The Order 1886, The Witcher 3 : Wild Hunt, Batman : Arkhman Knight, Evolve, Splatoon ou bien Project Cars.
Lire la suite...
Déballage console RetroN 5 et notre essai complet Dossiers

Déballage console RetroN 5 et notre essai complet

L'amateur de jeux vidéo est plutôt choyé en 2015 : Il peut jouer aux jeux des années 2000, comme aux jeux des années 80 ou 90 dans le même après-midi. Les fans de retro sont nombreux, moi-même étant plutôt favorable à quelques parties d'un bon vieux Ninja Gaiden 2 pour me rappeler ces doux souvenirs de ma jeunesse. Mais bon, après avoir trouvé un vieux téléviseur à écran cathodique, je constate à toujours avec regret à quel point mes jeux de NES, Sega Master ou Super NES étaient beaucoup plus jolis dans mon souvenir. Ce triste constat est désormais de l'histoire ancienne, car voici la RetroN 5 d'Hyperkin.Lire la suite...
Game-Focus au ComicCon 2015 de Montréal Reportage

Game-Focus au ComicCon 2015 de Montréal

Ce week-end, je me suis rendu à l'une des plus grandes réunions de ''geeks'' au pays. Lire la suite...
Déballage console SEGA Genesis 80 jeux et premières impressions Dossiers

Déballage console SEGA Genesis 80 jeux et premières impressions

La société chinoise AtGames produit différentes consoles rétro avec jeux intégrés, tel que la SEGA Genesis, le Colecovision et le célèbre Atari 2600. Proposant du coup des dizaines de jeux pré-installés dans ces systèmes, on tente d'y faire revivre ou plutôt préserver la mémoire de nombreux classiques de ces consoles du passé et de faire plaisir aux amateurs de retrogaming.Lire la suite...

Détails sur le jeu
(XBLA) Awesomenauts
Date de sortie : 2012-04-04
Console :
Éditeur : DTP Entertainment
Développeur : Ronimo Games
Genre : Plateforme

Premières impressions

Rare Replay

Rare Replay
Le studio Rare fête ses 30 ans et afin de souligner ces années de dur labeur, Microsoft lance une compilation regroupant trente jeux. Trente jeux, qui ont bien sûr marqué le cheminement du studio vers les jeux d'aujourd'hui. Nous avons eu la chance de mettre la main sur cette compilation qui ser... Lire la suite...

Tom Clancy's Rainbow Six: Siege

Tom Clancy's Rainbow Six: Siege
C’est lors de l’E3 2014 que le prochain opus de la série Rainbow Six a été annoncé. Toujours basé sur l’univers des romans de Tom Clancy’s, le titre est développé par Ubisoft et sera disponible cette année sur PC, PS4 et Xbox One. Misant cette fois-ci principalement sur le multijoueu... Lire la suite...

Plus d'avant-premières
Podcast

Podcast: Radio GF d'août 2015

Podcast: Radio GF d'août 2015

Podcast estival 2015 dans lequel les membres de la rédaction de GF discutent de ce qu'ils ont fait cet été côté gaming. Ne pas hésiter à échanger sur l'un ou l'autre des sujets abordés pendant cette émission.

 

Lire la suite..
Sondage

Est-ce que la fin du split-screen à Halo vous dérange?

OUI - 50%
NON - 50%
Les Blogues de la rédaction

Blogue: Mon avis sur trois jeux rarissimes de la NES

Blogue: Mon avis sur trois jeux rarissimes de la NES

La Nintendo Entertainment System (NES) a changé à jamais l'industrie du jeu vidéo par de nombreux aspects, pensons entre autres à l'arrivée de la croix directionnelle ou à la naissance de nombreuses séries cultes et toujours actives comme Metal Gear, Mega Man, Castlevania, Zelda, Mario et j'en passe. Sur une période d'une dizaine d'années, on a eu droit à plus de 800 jeux en Amérique du Nord, de Super Mario Bros en 1985 à Wario's Woods en 1994, certains d'entres eux sont devenus cultes et d'autres sont passés complètement inaperçus.


Lire la suite...

Les jeux à 80 $ au Canada, le taux de change fait mal

Les jeux à 80 $ au Canada, le taux de change fait mal

Jeux à 80$

Le dollar canadien qui dégringole depuis plusieurs mois en raison d’une relance économique qui tarde arriver a désormais une influence très tangible sur l’industrie du jeu.


Lire la suite...
Vous aimez ou pas?
Mortal Kombat (PS Vita)
The Golf Club (Xbox One)
Fifa 14 (PlayStation 4)
Monster Hunter 4 Ultimate (Nintendo 2DS & 3DS)

Commentaires récents

Propulsé par Disqus

Tag Code: