Notre test de (XBLA) Frogger Hyper Arcade Edition
(XBLA) Frogger Hyper Arcade Edition
  • Date de sortie : 14 juillet 2012
  • Console :
  • Éditeur : Konami
  • Développeur : Zombie Studios
Annoncé lors de l’E3, nombreux étaient les nostalgiques qui voulaient redécouvrir Frogger. Un jeu apparu au début des années 80 qui a fait le bonheur des grenouilles et autres crapauds, qui avaient pour une fois le bon rôle.  Pour les plus jeunes d’entre vous, il s’agit de bien se concentrer pour comprendre le but du jeu. Vous contrôlez une grenouille qui doit… franchir la route. Effectivement, ça a l’air simple de primes abords, mais il convient de noter que de nombreux chauffards tentent de vous écraser.  Un jeu sans prétention, qui bien qu’amusant, rendra vos nerfs à rude épreuve.
 
 
Nombreux étaient ceux qui pensaient qu’une grenouille pouvait vivre jusqu’à 10 ans. Mais c’est bien ses 30ans que Frogger fête dignement sur XBLA, PSN et Wiiware. Afin de marquer le coup, Konami a pris soin d’incorporer quelques nouveaux scénarios et des modes de jeux pour que petits et grands se creusent la tête.  On retrouve donc en plus du mode classique, le  Tile Capture, Battle royale, Freak Out et une option pour 4 joueurs. Pour les adorateurs de Konami, il est également possible de débloquer les « skins » de Castlevania et de Contra. L’un est à débloquer grâce aux défis, et l’autre peut se débloquer en utilisant le Konami code.
 
Regarder avant de traverser
 
Le mode classique étant le plus connu, il s’agit d’éviter de se faire écraser par les voitures qui arrivent de différentes manières à vitesse variable. Une fois arrivé de l’autre côté de la route, il faudra dès lors sauter de bois en bois pour arriver sur votre nénuphar, tout en évitant les éventuels crocodiles qui ont les crocs. Selon les modes de jeux, il vous sera proposé de choisir entre les graphismes originaux en 8-bits, les graphismes au gout du jour, ou au contraire, des graphismes futuristes avec des néons et des lumières scintillantes à la limite de vous donner des crises d’épilepsie. Quel que soit votre choix, Frogger n’est pas ici pour vous en mettre plein la vue. Ne faites donc pas attention aux graphismes, Zombie Studios a appliqué la règle du strict minimum du minimum au possible. Le but ici est uniquement de s’amuser, et c’est justement ce que le jeu offre. En revanche, la bande-son est assez agréable et offre une petite touche électro qui toucherait de plein fouet les adorateurs du groupe Daft Punk. 
La princesse et la grenouille
 
Si le mode classique vous ennuie, il est toujours possible d’opter pour les nouveaux modes qui renforcent l’intérêt du jeu. Ils se ressemblent à peu près tous, mais offrent quelques petites variations çà et là. Le mode peinture est très certainement le plus accessible, tandis que le mode « secourir dame frog » vous mettra dans la peau d’un crapaud charmant à la rescousse de la princesse. En somme, il faudra attraper les femelles avant les autres, tout en évitant soigneusement les voitures. Disponible jusqu’à 4 joueurs, le mot « fouillis » prend dès lors tout son sens, même s’il faut reconnaitre que c’est assez marrant, mais en même temps bien répétitif. À vrai dire, Frogger est en lui-même assez monotone.  On en fait vite le tour, en quelques heures pour les plus acharnés, tandis que les autres se verront  peut-être découragés par le fait de se faire écraser toutes les deux minutes.
 
Focus final
 
Frogger Hyper Arcade Edition est un jeu charmant. Cependant, ne pas s’attendre à une merveille puisque l’on est avec ce jeu replongé dans le temps. Un jeu qui s’adresse donc aux nostalgiques des premiers jeux vidéo. Les autres y trouveront surement un intérêt, mais la magie ne s’opérera surement pas de la même façon. Mais l’un dans l’autre, il serait très mensonger de dire que l’on ne s’amuse pas dans Frogger. Reste à savoir si vous avez envie de mettre 800MS points (9,99$) dans un jeu dont on fait le tour en une voire deux heures… Les chasseurs de succès peut-être ?

 


+ Pour
  • Frogger reste frogger, amusant et simple
  • Pour les nostalgiques
  • Mode multijoueur assez amusant
- Contre
  • Mode multijoueur assez fouillis
  • On en fait vite le tour
Rédaction Game-Focus donne la note globale de 6.1