Test :: DiRT: Showdown

DiRT: Showdown

La démolition OUI, le Gymkhana NON

Frédéric Laroche

Écrit par Frédéric Laroche - Directeur général

Publié le mercredi 20 juin 2012 20:00

Écrivez votre critique !

Lorsque Codemasters a annoncé se concentrer dorénavant vers les jeux de course, nous savions que cela allait signifier l’arrivée prochaine de nouveaux titres. Alors que l’on reconnaît d’emblée la contribution immense de Codemasters pour les jeux de rallye et de F1, c’est du côté de la démolition que la nouvelle incursion de la compagnie s’opère. Le nouveau jeu DiRT: Showdown exploite un côté un peu plus loufoque du monde du sport motorisé dans lequel tous les coups sont permis pour remporter.

On doit prendre ce DiRT comme étant une variation sur thème. Exploitant certains aspects que nous avons connus dans DiRT 3 avec des épreuves de Gymkhana, les concepteurs y ont ajouté des épreuves de courses de démolition pour en faire un jeu plus complet. Comme vous le savez peut-être, le gymkhana est basé sur un système de points dans lequel vous devez effectuer des figures telles que des dérapages, des “donuts” autour d’obstacles, des sauts et de la destruction de cibles. Si parfois on vous propose un mode libre dans lequel le total des points gagnés est basé sur votre capacité à enchaîner des figures, d’autres sont basés sur une course avec exécution d’objectifs en ordre imposé. Certaines autres épreuves de Gymkhana sont propres à Showdown n’étant pas présente dans DiRT 3. Retenez que la précision et la dextérité sont requises pour avoir du succès dans les épreuves de Gymkhana qui sont obligatoires pour assurer votre progression dans la carrière hors ligne.

Du côté de la démolition, on vous propose des épreuves variées dans lesquelles contrairement au Gymkhana, on fait carrément n’importe quoi pour gagner. Ainsi, vous avez accès à des bons vieux derbys de démolition dans arènes balisées dont le but est de frapper les autres pour accumuler des points. Si vous êtes détruits, vous pourrez revenir en piste après quelques secondes avec un véhicule tout neuf. Dans les 30 dernières secondes, les points sont doublés ce qui procure une bonne dose d’adrénaline au finish. On vous propose également un dérivé du derby de démolition avec cette fois la capacité de faire sortir les véhicules en dehors de l’arène pour procurer un bonus de 1000 points. Après expulsion de la piste, vous pourrez remonter pour vous venger, le couteau entre les dents.

 

"C’est toutefois à plusieurs que le plaisir est grand en raison du bonheur indescriptible que procurent les collisions virtuelles entre amis."

 

Les deux autres modes à vous pointer sont des courses dites régulières ou l’enjeu demeure de terminer dans les trois premiers rangs, mais en essuyant des collisions de la part des autres concurrents. On propose également des courses d’élimination dans lesquelles un adversaire est éliminé à chaque tour de chronomètre. Mais la grosse addition qui risque de vous faire esquisser un grand sourire est la course en 8 nommée 8-ball dans le jeu. Ces épreuves impliquent des croisements sur la piste qui auront comme effet de provoquer des carambolages multiples. C’est avec les points remportés en course que vous allez pouvoir acheter des voitures possédants des capacités différentes pour les améliorer par la suite. Dans ces modes solos, vous pouvez améliorer trois aspects, la résistance de la voiture, la puissance du moteur et le comportement de la voiture en piste.

Je me pose de sérieuses questions sur les deux types d’épreuves proposées dans DiRT Showdown: Gymkhana et démolition. Il me semble assez évident qu’elles ne se marient pas très bien ensemble. Régulièrement en y jouant, je me suis surpris à détester chaque moment de Gimkhana pour pousser un cri de joie chaque fois que je débloquais une épreuve de démolition. On vous exige, comme je mentionnais plus haut, une précision et une dextérité dans le Gymkhana alors que le plaisir pur et simple est au rendez-vous dans la démolition. Est-ce qu’on manquait de jus pour produire un jeu complet, d’où l’inclusion d’autant de Gymkhanas? Comprenez-moi bien, j’ai adoré le Gymkhana dans DiRT 3 (voir ici), mais je sens que cette fois il ne vient pas appuyer la progression du jeu, mais vient plus tôt casser le tempo. Pourquoi ne pas avoir lancé un jeu XBLA et PSN qui n’impliquerait que ces types d’épreuves? Un genre de DiRT: Gymkhana.

Graphiquement parlant, Showdown présente essentiellement les mêmes rendus que le jeu DiRT 3 qui était déjà des plus intéressants. Ainsi, on ne remarque pas d’améliorations importantes côté graphisme dans le jeu outre que pour les épreuves de démolition. Pour l’occasion, le moteur graphique a été utilisé pour générer de nombreux dégâts suite aux collisions ce que DiRT 3 n’offrait que partiellement. Ces dommages aux voitures ne sont toutefois que cosmétiques n’influençant aucunement la conduite de notre véhicule, même en perdant une roue, ce qui enlève beaucoup de réalisme au jeu. Également, je me permets de vous signaler l’absence d’explosion, d’incendie et du peu de fumée dans le jeu. Le bruitage dans DiRT SD est simplement correct. Je n’ai pas été impressionné par les bruits de collisions ou encore de tôle qui frotte par terre. La musique de son côté a été largement puisée dans DiRT 3 par souci d’économie j’imagine. Heureusement, on peut compter sur des commentaires en français ce qui est très apprécié.


Multijoueurs hors et en ligne

Sans l’ombre d’un doute, l’intérêt principal pour DiRT Showdown ne réside pas dans sa carrière solo, mais bien dans les modes multijoueurs. Vous allez aimer le jouer à deux hors ligne en écran partagé avec les modes débloqués vous permettant de jouer une série de courses jusqu’aux petites heures du matin. Même chose en ligne,je vous assure que le plaisir de frapper les autres se manifeste à travers des épreuves variées, dont le Party Mode. Dans ce dernier on vous propose trois épreuves multijoueurs. Le Smash & Grab est course où une équipe qui vise à conserver le butin le plus longtemps possible, tout en évitant les collisions des membres de l’équipe adverse. Transporter de son côté une capture du drapeau en voiture par équipe tandis que l’Escarmouche Vitesse propose de capter les 6 points de contrôle dans n’importe quel ordre avant de terminer.


Focus final

Après avoir passé plusieurs heures en compagnie de DiRT: Showdow, je peux affirmer qu’il s’agit d’un jeu très amusant à jouer. C’est toutefois à plusieurs que le plaisir est grand en raison du bonheur indescriptible que procurent les collisions virtuelles entre amis. Je crois que les concepteurs auraient pu pousser plus loin l’expérience de la démolition qui demeure encore trop superficielle dans Showdown. Je parle ici de débris peu présents et du peu de réalisme des collisions. Pour avoir assisté à quelques derbys de démolition dans le passé, je n’ai pas senti beaucoup d’efforts pour rendre fidèle ce jeu à la réalité. La boucane des moteurs brisés, les incendies constants, les pièces qui volent en éclat et les bruits de tôles froissées et les pétarades de moteurs sur le point de rendre l’âme sont autant d’éléments absents dans DiRT Showndown. Au lieu d’inclure des épreuves de Gymkhana, il aurait été judicieux pour Codemasters de passer plus de temps à nous peaufiner la meilleure expérience de démolition à ce jour. Et si Criterion Games se mettait à la démolition avec un jeu dérivé de Burnout, qu’est ce que ça donnerait? D’ici là, Showdown fera très bien le boulot.


Pour

Les épreuves de démolitions Le système en ligne RaceNet Un jeu très amusant à deux ou en ligne

Contre

La présence du Gymkhana Pas d’explosions, de feu, de boucane en démolition Pas de déformation du sol suite à notre passage Le son: pas très explosif La musique: trop de remâché de DiRT 3 Pas de miroir pour la vue arrière


Score final
6.8 / 10
Commentaires
Plus de critiques sur Xbox 360
2014-01-12 :: Just Dance 2014
2013-11-21 :: Rocksmith Édition 2014
2013-10-29 :: Skylanders SWAP Force
2013-09-16 :: Grand Theft Auto V
2013-09-05 :: Madden NFL 25
2013-06-15 :: GRID 2
2013-05-30 :: Fuse
Derniers dossiers
Les 5 meilleurs jeux de la mi-année 2015 Dossiers

Les 5 meilleurs jeux de la mi-année 2015

Le mois d'août vient tout juste de débuter et, avec la Gamescom qui cogne déjà à nos portes il est maintenant l'heure des bilans de demie-année.  Il n'est jamais facile de dresser une telle liste, évidemment ce classement est toujours étroitement lié aux préférences et aux expériences personnelles du rédacteur.  Depuis le 1er janvier 2015, plusieurs jeux dignes de mention sont désormais disponibles. Plusieurs jeux pourraient composer ce top 5, pensons entre autre à Dying Light, The Order 1886, The Witcher 3 : Wild Hunt, Batman : Arkhman Knight, Evolve, Splatoon ou bien Project Cars.
Lire la suite...
Déballage console RetroN 5 et notre essai complet Dossiers

Déballage console RetroN 5 et notre essai complet

L'amateur de jeux vidéo est plutôt choyé en 2015 : Il peut jouer aux jeux des années 2000, comme aux jeux des années 80 ou 90 dans le même après-midi. Les fans de retro sont nombreux, moi-même étant plutôt favorable à quelques parties d'un bon vieux Ninja Gaiden 2 pour me rappeler ces doux souvenirs de ma jeunesse. Mais bon, après avoir trouvé un vieux téléviseur à écran cathodique, je constate à toujours avec regret à quel point mes jeux de NES, Sega Master ou Super NES étaient beaucoup plus jolis dans mon souvenir. Ce triste constat est désormais de l'histoire ancienne, car voici la RetroN 5 d'Hyperkin.Lire la suite...
Game-Focus au ComicCon 2015 de Montréal Reportage

Game-Focus au ComicCon 2015 de Montréal

Ce week-end, je me suis rendu à l'une des plus grandes réunions de ''geeks'' au pays. Lire la suite...
Déballage console SEGA Genesis 80 jeux et premières impressions Dossiers

Déballage console SEGA Genesis 80 jeux et premières impressions

La société chinoise AtGames produit différentes consoles rétro avec jeux intégrés, tel que la SEGA Genesis, le Colecovision et le célèbre Atari 2600. Proposant du coup des dizaines de jeux pré-installés dans ces systèmes, on tente d'y faire revivre ou plutôt préserver la mémoire de nombreux classiques de ces consoles du passé et de faire plaisir aux amateurs de retrogaming.Lire la suite...

Détails sur le jeu
DiRT: Showdown
Date de sortie : 2012-06-12
Console :
Éditeur : Codemasters
Développeur : Codemasters
Genre : Course

Premières impressions

Rare Replay

Rare Replay
Le studio Rare fête ses 30 ans et afin de souligner ces années de dur labeur, Microsoft lance une compilation regroupant trente jeux. Trente jeux, qui ont bien sûr marqué le cheminement du studio vers les jeux d'aujourd'hui. Nous avons eu la chance de mettre la main sur cette compilation qui ser... Lire la suite...

Tom Clancy's Rainbow Six: Siege

Tom Clancy's Rainbow Six: Siege
C’est lors de l’E3 2014 que le prochain opus de la série Rainbow Six a été annoncé. Toujours basé sur l’univers des romans de Tom Clancy’s, le titre est développé par Ubisoft et sera disponible cette année sur PC, PS4 et Xbox One. Misant cette fois-ci principalement sur le multijoueu... Lire la suite...

Plus d'avant-premières
Podcast

Radio GF de mars 2015

Radio GF de mars 2015

Chaque mois, des membres de l'équipe de rédaction de GameFocus se réunissent pour parler de jeux dans un contexte détendu et amusant. Nous recevons dans cette émission Kevin, un lecteur et ami de longue date de GameFocus . Nous vous invitons à télécharger cette émission dès maintenant.

Lire la suite..
Sondage

Est-ce que la fin du split-screen à Halo vous dérange?

Les Blogues de la rédaction

Blogue: Mon avis sur trois jeux rarissimes de la NES

Blogue: Mon avis sur trois jeux rarissimes de la NES

La Nintendo Entertainment System (NES) a changé à jamais l'industrie du jeu vidéo par de nombreux aspects, pensons entre autres à l'arrivée de la croix directionnelle ou à la naissance de nombreuses séries cultes et toujours actives comme Metal Gear, Mega Man, Castlevania, Zelda, Mario et j'en passe. Sur une période d'une dizaine d'années, on a eu droit à plus de 800 jeux en Amérique du Nord, de Super Mario Bros en 1985 à Wario's Woods en 1994, certains d'entres eux sont devenus cultes et d'autres sont passés complètement inaperçus.


Lire la suite...

Les jeux à 80 $ au Canada, le taux de change fait mal

Les jeux à 80 $ au Canada, le taux de change fait mal

Jeux à 80$

Le dollar canadien qui dégringole depuis plusieurs mois en raison d’une relance économique qui tarde arriver a désormais une influence très tangible sur l’industrie du jeu.


Lire la suite...
Vous aimez ou pas?
Mortal Kombat (PS Vita)
The Golf Club (Xbox One)
Fifa 14 (PlayStation 4)
Monster Hunter 4 Ultimate (Nintendo 2DS & 3DS)

Commentaires récents

Propulsé par Disqus

Tag Code: