Test :: Red Faction: Guerrilla

Red Faction: Guerrilla

Viva la Resistance

Écrit par Rédaction Game-Focus

Publié le mercredi 27 mai 2009 20:00

Écrivez votre critique !

Il s’est écoulé sept années depuis la sortie du dernier jeu Red Faction. Ayant débuté en 2001 sur Playstation 2, Red Faction utilisait la nouvelle technologie Geo Mod. Sa marque de commerce à l’époque était la déformation en temps réel du terrain et des environnements. En d’autres termes, à peu près tout dans le jeu pouvait être détruit. Red Faction et sa suite, Red Faction 2 offraient tous deux une approche révolutionnaire par rapport aux autres jeux de tir à la première personne. Au lieu de forcer les joueurs dans une structure linéaire, Red Faction permettait également à l’utilisateur de se frayer une propre voie. L’année 2009 annonce le grand retour de la série Red Faction avec Red Faction: Guerilla et bien qu’il aura fallu plusieurs années avant d’avoir droit à ce troisième chapitre, l’attente en aura valu la peine.

Red Faction: Guerrilla, Xbox 360, PS3, Alec Mason, Geo Mod 2.0, THQ

Vous jouez en incarnant le personnage d’Alec Mason, un mineur sur Mars, qui travaille pour l’Earth Defense Force. Oui, la même EDF qui était présente dans les deux premiers jeux Red Faction. Il semble évident que dans les 45 années écoulées depuis Red Faction II, l’EDF est devenue aussi corrompue qu’Ultor l’était avant eux, abusant des travailleurs en tirant profit de leurs efforts pour leur propre soif de profits personnels. Quand des membres de l’EDF commettrons l’erreur irréparable de l’assassinat du frère Alec, ce dernier se sentira obligé de se joindre à la nouvellement formée résistance Red Faction pour lutter contre l’Earth Defense Force. Le jeu s’articule donc autour de missions un peu comme l’offrent n’importe quels autres jeux avec de vastes environnements ouverts de type sandbox (GTA, Saints Row, Crackdown), mais d’une façon très différente de ce que nous avons été habitués de voir. Six secteurs, chacun appartenant à l’Earth Defense Force, ont besoin d’être libérés. Votre but sera de détruire autant de bâtiments, de structures et de voies d’accès sous contrôle ennemis en vue de réduire le contrôle de l’EDF. Par le biais d’une unité de mesure, vous pouvez suivre l’état de la progression de votre emprise sur leur territoire. Afin d’accéder à la dernière mission de chaque secteur, vous devrez ramener les compteurs à zéro. Bien sûr, plus vous avancez dans le jeu, plus l’EDF va devenir agressive envers vous et le soutien de l’ennemi augmentera en nombre. Vous aurez également à gérer un second compteur qui mesure le moral chaque fois que vous détruisez les propriétés de l’Earth Defense Force. C’est donc via des "actions de guérilla" qui sont facultatives que vous aurez l’occasion d’avoir une influence sur le compteur "moral".

Red Faction: Guerilla est axé sur la destruction des environnements et avec les bons outils, vous pouvez devenir extrêmement puissant. Que serait un jeu Red Faction, sans offrir une quantité d’armes pour vous aider sur votre chemin? Ainsi les fusils, les lance-roquettes, les charges à distance, les armes à désintégration et le fameux marteau sont tous présents pour vous permettre de parvenir à vos fins. Intentionnellement, les développeurs ont voulu rendre amusant la pulvérisation et la destruction d’objets, mais ils ont également ajouté un réel un but à la faire rendant extrêmement gratifiant toute cette destruction. Comment? Chaque structure ou véhicule ennemi que vous détruisez, vous feront gagner des points de "salvage", qui se veulent la devise du jeu. Les points "Salvage" vous donnent la possibilité d’acheter des mises à niveau pour votre artillerie pour vous aider à devenir le joueur le plus redoutable sur Mars. Parmi les capacités et les mises à jour disponibles à l’achat digne de mention, est le système de téléportation d’un point à l’autre sur la carte, vous évitant de devoir conduire ou marcher pour vous y rendre.

Les armes sont un des éléments importants du jeu certes, mais aussi les véhicules. Vous pouvez bien évidemment les utiliser pour le transport, mais ils peuvent également être utilisés comme armes meurtrières avec une bonne capacité de générer de la destruction. Alors que certains d’entre eux ont des tourelles et des lance-roquettes monté sur eux, vous pouvez également les utiliser pour foncer sur les bâtiments, en particulier quand il s’agit de lourds véhicules blindés que vous avez simplement "emprunté" à la Earth Defense Force. Ceux qui ont essayé la démo du jeu qui était disponible il y a quelques semaines seront heureux d’apprendre que les marcheurs ou "Walkers" sont également présents. Ces mauvais garçons seront d’une grande aide dans votre quête pour la liberté. Contrôler Alec et les véhicules à travers les cartes s’avèrent simples et fluides. Le système de sélection d’armes qui, pour une étrange raison n’utilise pas le pad directionnel est performant même s’il vous faudra quelques minutes pour vous habituer à à devoir presser un bouton pour faire apparaître le menu d’armes, puis appuyez sur la touche désirée face à une arme qui sera choisie. Malheureusement, il n’y a pas moyen de changer la configuration des boutons. Heureusement, le système de contrôle du personnage est simple et ce sera une question de temps avant de s’y habituer.

Red Faction: Guerrilla, Xbox 360, PS3, Alec Mason, Geo Mod 2.0, THQ

Outre l’histoire du mode campagne solo, le mode multijoueurs de Red Faction Guerrilla vous livre toute la folie destructrice présente dans le mode solo combiné à une dépendance rarement vu dans des jeux multijoueurs du même genre. Au lancement, le jeu offre une bonne variété de cartes multijoueurs, près de 21 d’entre elles supportent de quatre à seize joueurs à la fois. Ainsi, vous vous retrouverez en terrain connu avec des modes Deathmatch (Anarchy), Team Deathmatch (Team Anarchy) Capture the Flag, Damage Control (semblable à un mode Domination), Siege (attaque et la défense de structures) et de démolition toute présente dans l’aspect multijoueurs du jeu. Pour la réalisation de cette critique, le mode démolition aura retenu notre intérêt pour son aspect très amusant. Dans ce mode, votre équipe doit capturer et revendiquer des structures connues sous "Destroyers" se trouvant un peu partout sur la carte. Si l’ennemi en capture une, vous devrez la détruire et la reconstruire avant de la conquérir à votre tour. Fait à noter, les véhicules ne sont pas utilisables en ligne, mais la grande quantité d’armes et de munitions présente, compense largement. Au moment d’écrire ces lignes, il n’était pas possible de jouer en ligne cependant, GameFocus s’était rendu à Las Vegas pour assister à une présentation des modes multijoueurs via le système Link du jeu en mars dernier. Naturellement, nous vous reviendrons éventuellement avec un court texte destiné aux modes multijoueurs après la sortie du jeu. Basé sur ce que nous avons pu voir à Las Vegas, nul doute que le jeu multijoueur saura plaire aux amateurs par son aspect explosif et divertissant.

Oui, le multijoueur de Red Faction: Guerilla procure un plaisir fou, mais ce n’est pas donné à tout le monde d’aimer les modes multijoueurs. C’est pourquoi le développeur Volition, a pensé vous offrir un mode hors ligne permettant à vous et trois de vos amis, de se battre pour le plus grand score en détruisant le plus grand nombre de structures différentes que possible. Dans ce mode, les joueurs auront le choix de nombreux pré-réglages disponibles dans lesquels une arme sera à choisir dans la liste associée à certains "power-up" qui ajoute des fonctions précises. Par exemple, le "Total Chaos" mode vous donne une minute afin de détruire autant de structures avec un nombre illimité de munitions. Choisir le "Tremor" vous donnera un contrôle sur l’activité sismique du sol de sorte qu’utilisé de pair avec un nombre illimité de charges à distance donne des outils pour détruire suffisamment de structures. Trois autres modes sont également disponibles dans le jeu. "L’escalade" vous permet de faire autant de dommages que possible avec peu de munitions, avec la possibilité d’accroître à la fois des munitions et de temps, après quelques tours. Le "Barrel Dash" dans lequel vous devez détruire le plus de barils que vous le pouvez en 60 secondes. Et le "Rampage" vous exige de faire autant de dégâts que possible en trois minutes, mais chaque fois que vous tirez un coup de feu ou que vous utilisez un sac à dos power-up, vous coûtera un temps précieux. L’ensemble de ces modes, procure la plus amusante et passionnante expérience depuis le mode "Horde Mode" dans Gears of War 2.

Graphismes et sons

Graphiquement, Red Faction Guerilla est propulsé par son incroyable moteur physique Geo Mod 2.0 poussé au maximum à son propre détriment. Ce qui parfois, occasionne une baisse de détails du rendu de certains personnages très génériques. Il est clair que l’ensemble de l’attention du développeur a été accordé aux environnements destructibles. Les mondes sont vastes et les différentes textures de terrain sont bien reproduites. Sur la planète Mars, on vous offre un environnement dénudé avec de grands espaces inoccupésdifférents de ce que nous offrent les autres jeux de type bas à sable, se déroulant presque toujours dans les villes. Après quelque temps, vous vous y ferai. Rarement vous assisterez à des baisses de nombre d’images par seconde traitées par le moteur, à l’exception de grosses explosions de certaines missions vers la fin de la partie. Bien que graphiquement le jeu n’est pas à la hauteur d’un Kill Zone 2 par exemple, il offre des environnements explosifs non décidés au préalable par l’équipe de développement. Par exemple, s’il n’y a pas de porte, faites un trou à l’aide de vos armes tout simplement. Finalement, retenez que la présentation visuelle d’ensemble dans ce jeu est remarquable.

Red Faction: Guerrilla, Xbox 360, PS3, Alec Mason, Geo Mod 2.0, THQ

En termes d’audio, les voix, les bruits explosions et de détonation d’armes à feu sont réellement biens, mais à part de ces derniers, le jeu ne se démarque pas plus ça. La bande sonore du jeu est à souligner sans être mémorable, n’ajoutant pas beaucoup à l’ensemble de l’expérience. Par moments, l’intense musique ajoute un peu d’enthousiasme à la fin des missions. Une chose que j’aurais aimé entendre, ce sont des extraits d’émissions de radio martienne sur la Résistance, histoire de pimenter un peu, un peu semblable à ce que nous avons vu dans Fallout 3 par exemple.

Valeur

La durée de vie de ce jeu est très grande. Alors que la campagne principale offre une durée d’environ 10 à 20 heures, en fonction de votre niveau de compétences et le niveau de difficulté que vous choisissez de jouer le jeu, il y a une tonne de choses à faire pendant et après avoir terminé le mode histoire. Bien sûr, la présence d’un multijoueur en ligne vous tiendra occupé pendant des heures, mais le mode Wrecking Crew est certainement le joyau caché de ce Red Faction. Il est très dommage que ce mode ne soit pas jouable en ligne. Néanmoins, si vous avez joué à d’autres jeux ouverts de type bac à sable dans le passé, comme GTA, Crackdown ou même Saints Row vous comprendrez que vous pouvez vous connecter des heures supplémentaires en jouant les missions secondaires proposées dans le jeu, surtout si elles sont directement liées à une arme ou de la capacité de mise à niveau du système, comme dans ce jeu. Globalement, il s’agit ici de l’un des rares jeux qu’il vous sera impossible de simplement ranger sur une tablette quand vous aurez terminé avec. Prenez-nous au mot quand nous disons que le mode "Wrecking Crew" vous gardera en haleine longtemps. Pour en ajouter, THQ a déjà indiqué qu’il soutiendra le jeu par le biais de contenu téléchargeable à venir. Ce jeu risque donc de vous en donner pour votre argent.

Red Faction: Guerrilla, Xbox 360, PS3, Alec Mason, Geo Mod 2.0, THQ

Conclusion

D’introduire la franchise Red Faction dans cette génération de consoles aurainécessité trois ans, mais le résultat final est étonnant. Il ne fait aucun doute que les concepteurs ont mis toutes leurs connaissances, les énergies et leur coeur dans ce projet pour plaire non seulement aux vrais admirateurs de Red Faction, qui ont été déçus par Red Faction II, mais aussi pour séduire un nouveau public en quête de sensations fortes. En offrant une solide campagne solo, un monde incroyablement vaste, des environnements destructibles et des modes multijoueurs hautement addictifs, THQ et Volition vous présentent une qualité de jeu que vous ne pouvez pas manquer. Red Faction: Guerilla est un must have dans votre collection. Ceux qui ne l’attendaient plus risquent fors d’être agréablement surpris. Nous lui conservons une place à la fin de l’année, lors de nos nominations de 2009.

Pour
+ 100% des environnements sont destructibles + Bonne sélection d’armes + Contrôles sont simples et solides + Le mode "Wrecking Crew" est extrêment amusant + Présentation visuelle d’ensemble est remarquable + Jeu multi est très intéressant et amusant + Réjouabilité présente
Contre
- Contrôles ne peuvent être changés ou modifiés - Non-utilisation du pad directionnel pour le système de sélection d’armes. - Quelques ralentissements durant les grosses scènes d’action - Baisse de détails du rendu de certains personnages - Bande sonore présente mais rien à casser

Score final
9.2 / 10
Commentaires
Plus de critiques sur Xbox 360
2014-01-12 :: Just Dance 2014
2013-11-21 :: Rocksmith Édition 2014
2013-10-29 :: Skylanders SWAP Force
2013-09-16 :: Grand Theft Auto V
2013-09-05 :: Madden NFL 25
2013-06-15 :: GRID 2
2013-05-30 :: Fuse
Derniers dossiers
Les 5 meilleurs jeux de la mi-année 2015 Dossiers

Les 5 meilleurs jeux de la mi-année 2015

Le mois d'août vient tout juste de débuter et, avec la Gamescom qui cogne déjà à nos portes il est maintenant l'heure des bilans de demie-année.  Il n'est jamais facile de dresser une telle liste, évidemment ce classement est toujours étroitement lié aux préférences et aux expériences personnelles du rédacteur.  Depuis le 1er janvier 2015, plusieurs jeux dignes de mention sont désormais disponibles. Plusieurs jeux pourraient composer ce top 5, pensons entre autre à Dying Light, The Order 1886, The Witcher 3 : Wild Hunt, Batman : Arkhman Knight, Evolve, Splatoon ou bien Project Cars.
Lire la suite...
Déballage console RetroN 5 et notre essai complet Dossiers

Déballage console RetroN 5 et notre essai complet

L'amateur de jeux vidéo est plutôt choyé en 2015 : Il peut jouer aux jeux des années 2000, comme aux jeux des années 80 ou 90 dans le même après-midi. Les fans de retro sont nombreux, moi-même étant plutôt favorable à quelques parties d'un bon vieux Ninja Gaiden 2 pour me rappeler ces doux souvenirs de ma jeunesse. Mais bon, après avoir trouvé un vieux téléviseur à écran cathodique, je constate à toujours avec regret à quel point mes jeux de NES, Sega Master ou Super NES étaient beaucoup plus jolis dans mon souvenir. Ce triste constat est désormais de l'histoire ancienne, car voici la RetroN 5 d'Hyperkin.Lire la suite...
Game-Focus au ComicCon 2015 de Montréal Reportage

Game-Focus au ComicCon 2015 de Montréal

Ce week-end, je me suis rendu à l'une des plus grandes réunions de ''geeks'' au pays. Lire la suite...
Déballage console SEGA Genesis 80 jeux et premières impressions Dossiers

Déballage console SEGA Genesis 80 jeux et premières impressions

La société chinoise AtGames produit différentes consoles rétro avec jeux intégrés, tel que la SEGA Genesis, le Colecovision et le célèbre Atari 2600. Proposant du coup des dizaines de jeux pré-installés dans ces systèmes, on tente d'y faire revivre ou plutôt préserver la mémoire de nombreux classiques de ces consoles du passé et de faire plaisir aux amateurs de retrogaming.Lire la suite...

Détails sur le jeu
Red Faction: Guerrilla
Date de sortie : 2009-06-09
Console :
Éditeur : THQ
Développeur : Volition
Genre : Jeu de tir (FPS)

Premières impressions

Rare Replay

Rare Replay
Le studio Rare fête ses 30 ans et afin de souligner ces années de dur labeur, Microsoft lance une compilation regroupant trente jeux. Trente jeux, qui ont bien sûr marqué le cheminement du studio vers les jeux d'aujourd'hui. Nous avons eu la chance de mettre la main sur cette compilation qui ser... Lire la suite...

Tom Clancy's Rainbow Six: Siege

Tom Clancy's Rainbow Six: Siege
C’est lors de l’E3 2014 que le prochain opus de la série Rainbow Six a été annoncé. Toujours basé sur l’univers des romans de Tom Clancy’s, le titre est développé par Ubisoft et sera disponible cette année sur PC, PS4 et Xbox One. Misant cette fois-ci principalement sur le multijoueu... Lire la suite...

Plus d'avant-premières
Podcast

Podcast: Radio GF d'août 2015

Podcast: Radio GF d'août 2015

Podcast estival 2015 dans lequel les membres de la rédaction de GF discutent de ce qu'ils ont fait cet été côté gaming. Ne pas hésiter à échanger sur l'un ou l'autre des sujets abordés pendant cette émission.

 

Lire la suite..
Sondage

Est-ce que la fin du split-screen à Halo vous dérange?

OUI - 50%
NON - 50%
Les Blogues de la rédaction

Blogue: Mon avis sur trois jeux rarissimes de la NES

Blogue: Mon avis sur trois jeux rarissimes de la NES

La Nintendo Entertainment System (NES) a changé à jamais l'industrie du jeu vidéo par de nombreux aspects, pensons entre autres à l'arrivée de la croix directionnelle ou à la naissance de nombreuses séries cultes et toujours actives comme Metal Gear, Mega Man, Castlevania, Zelda, Mario et j'en passe. Sur une période d'une dizaine d'années, on a eu droit à plus de 800 jeux en Amérique du Nord, de Super Mario Bros en 1985 à Wario's Woods en 1994, certains d'entres eux sont devenus cultes et d'autres sont passés complètement inaperçus.


Lire la suite...

Les jeux à 80 $ au Canada, le taux de change fait mal

Les jeux à 80 $ au Canada, le taux de change fait mal

Jeux à 80$

Le dollar canadien qui dégringole depuis plusieurs mois en raison d’une relance économique qui tarde arriver a désormais une influence très tangible sur l’industrie du jeu.


Lire la suite...
Vous aimez ou pas?
Mortal Kombat (PS Vita)
The Golf Club (Xbox One)
Fifa 14 (PlayStation 4)
Monster Hunter 4 Ultimate (Nintendo 2DS & 3DS)

Commentaires récents

Propulsé par Disqus

Tag Code: