Notre critique du jeu Berserk and the Band of the Hawk [57756]

Notre critique du jeu Berserk and the Band of the Hawk

GF, le plus imposant site Web au Québec sur les jeux vidéo

Les gros titres...

Marvel vs Capcom : Infinite testé par Game-Focus
Courte bande-annonce sur l'histoire de Dragon Ball FighterZ
Un projet de jeu sur Fast and the Furious en développement
Une attraction Final Fantasy à Universal Studios Japon

À ne pas manquer

Tests de jeux vidéo

Avertissement : La copie du jeu utilisée pour la production de cette critique a été gracieusement offerte par l’éditeur. Les opinions dans cette critique ne tiennent pas en compte la participation de l’éditeur qui n’intervient aucunement dans le processus de rédaction de nos textes et nos vidéos.

 

box berserkandthebandofthehawk

Console :  

Éditeur : Koei Tecmo

Développeur : Omega Force

Genre : Hack and Slash

Date : 21/02/17

ESRB : Mature

Débuté en 1989 par l’auteur Kentaro Miura, le manga Bersek connaît un rythme de parution lent depuis plusieurs années. Pour vous donner une idée, le tome 37 est sorti en 2013 et le tome 38 est prévu pour cet été (2017)… Il en découle que plusieurs fans croient que Miura san ne réussira jamais à terminer son œuvre. Le bougre a seulement 50 ans, mais la conclusion de l’histoire de Berserk semble encore loin. Quoi qu’il en soit, Berserk est, avec Game of Thrones, l’un des univers de dark fantasy les plus cool du moment. On est curieux de voir arriver un nouveau jeu vidéo tiré des aventures du chevalier noir Guts (prononcé Gattsu), surtout que la dernière adaptation de Berserk en jeu vidéo date de l'époque Dreamcast. 

screen01

Scénario :

Berserk and the Band of the Hawk revient sur les événements des tomes 01  à 30. On y suit les aventures de Guts, un jeune mercenaire surdoué qui cache plus ou moins bien son mal de vivre et son passé tragique. L’histoire reste inachevée, mais on revit avec bonheur les événements qui ont fait vieillir Guts, surtout que la première partie de l’histoire est racontée via des passages tirés des trois films parus en 2012 (tous disponibles sur Netflix.ca). De son passage chez la bande des Faucons (d’où le titre du jeu), jusqu’à son sacrifice à des entités démoniaques par son chef et ami Griffith, et bien après l’âge d’or, durant sa quête de vengeance.

On s’entend sur le fait que la narration de l’histoire à travers le jeu n’est pas aussi soignée que dans les mangas ou que dans la série télévisée datant de 1997. Malgré quelques passages animés, une bonne partie de l’histoire est racontée via des bulles de textes (les voix sont en japonais et les sous-titres en anglais) et des images fixes sur fonds vides. Si comme moi vous n’avez pas touché à l’univers de Berserk depuis un moment, l’expérience risque quand même d’être plaisante et de vous donner le goût de vous retaper le matériel originel.  

screen02

Réalisation :

Au Japon, Berserk and the Band of the Hawk est sorti sur PlayStation Vita, en plus de la PlayStation 3 et de la PlayStation 4. Vous vous doutez bien que le jeu n’est pas une vitrine technologique si le jeu a été pensé pour rouler sur la console portable de Sony. Koei Tecmo et le studio de développement Omega Force ne font que surfer sur la vague à succès qu’est la série Dynasty Warriors. Ces jeux où le joueur doit affronter des hordes d'ennemis encore et encore en appuyant le plus rapidement possibles sur les boutons. Un genre qui n'a pas beaucoup évolué depuis les dix dernières années. Certes, beaucoup d’ennemis apparaissent à l’écran, mais leurs corps ont tôt fait de disparaître une fois tranchés par votre épée. Le sang qui gicle fait son effet, mais ce n'est pas suffisant pour oublier les niveaux qui reviennent en boucle et la caméra qui s'affole une fois sur deux pour nous faire perdre de vue notre personnage. Au moins, les personnages de la série ont le mérite d'être bien modélisés. 

screen03

Jouabilité :

Un bouton pour taper fort, un pour taper plus fort, un autre pour taper encore plus fort, et un coup spécial pour tuer tous les personnages à l'écran d'un seul coup dévastateur. Ça résume bien la répétitivité du jeu. Ajoutez à cela un manque de variété dans les objectifs à accomplir. Mis à part quelques combats contre des Boss, les missions se déroulent toujours de la même manière: décimer les armées ennemies, tuer les officiers et détruire des structures dans un temps imparti. Vous avez parfois la possibilité de changer de personnage (Casca, Griffith, etc.), mais le seul qui soit vraiment intéressant à jouer est Guts. Il s'agit du personnage le plus dévastateur et celui qui possède la meilleure palette de coups et de combos (des combos qui nécessitent deux boutons). Si vous voulez jouer à un hack and slash possédant certaines subtilités, Nioh du même éditeur est probablement un meilleur choix.

Durée de vie :

Comptez une quinzaine, voir une vingtaine d'heures pour terminer le mode histoire. Si ça vous chante vous pouvez toujours recommencer l'aventure à un niveau de difficulté plus élevé. Un mode de jeu libre est aussi disponible pour ceux et celles qui souhaitent jouer à certaines missions du mode histoire avec des personnages différents, voir certains boss que vous avez précédemment affrontés

screen04.

Conclusion :

La grande question qu’on est en droit de ce poser est : À quel type de joueur est réservé Berserk and the Band of the Hawk? Est-ce aux fans de Berserk ou aux fans des Dinasty Warriors? Personnellement, je crois que c’est un jeu qui s’adresse principalement aux amoureux de ce genre. Des joueurs qui savent à quoi s’attendre avec les Dynasty Warriors. Des jeux qui ne sont pas des vitrines technologiques, loin de là. Des jeux qui ont des problèmes récurrents (problème de caméra, répétitivité, etc), mais qui peuvent quand même être sympathiques à jouer à petite dose. Si en plus vous êtes un fan de Berserk, alors c’est la meilleure chose qui pouvait vous arriver. Quoique le prix de 69.99$ au lancement est exagéré. Attendez une bonne baisse de prix. 

 

Un jeu vidéo Berserk

La modélisation des personnages

Plusieurs segments tirés des films

Environnements pauvres et peu variés

Problèmes de caméra

Manque de variété dans les personnages secondaires

Extrêmement répétitif

Le prix de 69.99$

 

 


BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUSBLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS

GF recommande

Les sorties jeux de la semaine du 18 septembre 2017

Lire la suite...

PREMIÈRES IMPRESSIONS

Médias sociaux

Sur Cinévore par GF

Podcast radio GF

Qui est en ligne?

Nous avons 1430 invités et aucun membre en ligne

Sondage GF

Allez-vous acheter la Xbox One X?

Commentaires récents

À voir sur GF