Test du film BLAME! sur Netflix [58573]
Microsoft Canada

Est apparu dernièrement dans la section Netflix Original le film BLAME! du manga du même nom.  Cet animé japonais en CGI de 1 h 46 minutes est disponible en plusieurs langues dont le français. Je l'ai visionné pour vous et voici mon avis.

Blame 1

Un brin de contexte

Nous sommes dans un futur éloigné à une époque ou les humains ont été repoussés et forcés de se cacher à travers les débris de l'ancienne civilisation. Ce sont les machines qui ont pris le contrôle elles qui ont pourtant été créées par les humains, mais ne les reconnaissent plus comme étant aptes à se connecter à l'ordinateur central de la ville qui gère tout. La Contagion c'est le nom du moment de l'histoire ou les machines ont décidé d’éradiquer les humains par la Sauvegarde, un puissant agent destructeur robot connecté à la ville et son ordinateur central.

Nous suivons un groupe d'humains paisibles qui a de la difficulté à  rester en vie. La nourriture manque et les ennemis frappent à la porte de leur forteresse. Et c'est là qu'un mystérieux personnage se pointe pour changer les choses. Killy se dit humain en quête d'un appareil important le terminal génétique, capable de rendre le pouvoir aux humains de se connecter à nouveau avec la ville. Killy aidera le groupe d'humains qui à leurs tours l'aident dans sa quête de trouver le terminal génétique.

Mon avis

J'ai bien aimé ce film d'animation pour d'abord son tempo. On nous propose un voyage intense mais bien posé dans un contexte post-apocalyptique fascinant. Bien sûr la thématique à la Terminator de la prise de contrôle des machines sur les humains n'est pas nouvelle mais elle demeure d'actualité alors que des scientifiques de renoms comme Stephen Hawking ont mis en garde la race humaine sur la dangerosité du développement de l'intelligence artificielle. 

On nous fait bien comprendre que les costumes de combats, les armes, les munitions et les casques à réalité augmentée sont rares ne pouvant être reconstruits ou même réparés faute de pièces. Même chose pour la nourriture qui se fait rare ce qui contribue au sentiment d'urgence senti. Les environnements sont également très intéressants avec un mélange de vestiges du passé et des éléments futuristes.

À souligner dans Blame!, la sensibilité des personnages. Les concepteurs ont été capables de véhiculer l'humanité à travers les regards, les timbres de voix et les dialogues remplis de sens ce qui est parfois une lacune du cinéma d'animation japonais qui focalise trop souvent que sur l'action. Ici également nous avons droit à des séquences d'actions intenses et très violentes. En effet, on hésite pas une seule seconde à éliminer ou à blesser des personnages. Heureusement, ces séquences sont bien amenées et ont un sens dans l'histoire. 

Un mot sur la traduction française irréprochable. Généralement, je fais le choix d'écouter mes animés en Japonais sous-titrés français ou anglais mais pas cette fois, j'ai opté pour le français parlé que je ne regrette pas une seule seconde.  Si le bruitage m'a semblé très au point la musique de son côté était peu présente et je dirais qu'elle s'est fait oublier.

Blame 2

Au final

On peut dire que c'est un 1 h 45 qui s'écoule rapidement dans ce film dont j'en aurais pris plus encore. Le personnage principal Killy, bien que peu bavard est très attachant à sa façon. Je lui reproche seulement quelques lenteurs très pardonnables servant à accentuer des éléments de l'histoire. Chose certaine, la porte est grande ouverte à la fin pour espérer un second volet. Pourquoi pas une série?

 

9Pointage


BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUSBLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS

Médias sociaux

Commentaires récents