A Tale of Two Kingdoms: pointer et cliquer en toute liberté [59978]

A Tale of Two Kingdoms: pointer et cliquer en toute liberté

Les gros titres...

À ne pas manquer

Tests de jeux vidéo

 

Nom : A Tale of Two Kingdoms

Plateformes : Windows et Linux (à venir)

Éditeur : Crystal Shard

Développeur : Crystal Shard

Prix : Environ 15 $ CDN (-15% au lancement)

Type : Point and Click

Date de sortie : 31 octobre 2017


Note : La copie du jeu utilisée pour la production de cette critique a été gracieusement offerte par l’éditeur. Les opinions dans cette critique ne tiennent pas en compte la participation de l’éditeur qui n’intervient aucunement dans le processus de rédaction de nos textes et nos vidéos.


A Tale of Two Kingdoms est sorti à l'origine en 2007 créé via AGS (pour Adventure Game Studio), un outil spécialisé dans le développement de point and click. Le studio Crystal Shard, composé de 13 personnes a déjà à son actif plusieurs titres du même genre dont Heroine's Quest qui est totalement gratuit et dont je vous parlerai dans un futur proche. C'est donc à l'occasion de l'anniversaire des 10 ans de jeu que le studio a sortie une édition deluxe qui rajoute pas mal de nouvelles choses que nous allons détailler.

 

 

Vous dirigez Maeldun, un aventurier responsable de la chute du despote Vortigern dans le royaume de Theylinn avec ses acolytes Branwyn la guerrière et Taliesin le barde. Ces événements sont dépeints dans le prologue jouable du jeu qui est un premier ajout de la version deluxe. Le jeu se déroule plusieurs années plus tard tandis que nos trois personnages sont conviés à la cour du Roi Vortigern afin de s'occuper d'un probléme épineux: une invasion de goblins imminente qui menace l'ensemble des royaumes. S'ensuivront des événements tragiques qui verront notre héros être accusé à tort d'un crime qu'il n'a pas commis. Maeldun devra donc prouver son innocence avec notre aide et celle de créatures d'un royaume magique.

 

screena

 

L'univers s'inspire des contes et légendes celtes avec son lot de fées, de géants et de trésors au pied des arcs-en-ciel le tout saupoudré d'heroic fantasy assez classique. Le monde de Theylinn est peuplé de personnages hauts-en-couleur rendus vivants par des portraits animés et des doublages des plus réussis. Graphiquement, c'est du pixel à l'ancienne pas très fin mais les tableaux sont très colorés et disposent d'animations qui rendent le tout vivant. Il faut également saluer la bande son du jeu qui accompagne parfaitement notre progression créant une atmosphère reposante et éthérée.

Si vous êtes amateur de point and click, vous êtes sûrement habitué à des jeux très linéaires avec peu de place pour l'improvisation comme la série des Monkey Island ou plus récemment la série des Runaway. Avec A Tale of Two Kingdoms, on lorgne plus du côté de la série des King's Quest ou des Quest for Glory. Ici, le maître mot est liberté. Il sera possible de résoudre les quêtes de plusieurs façons différentes. Par exemple, à un moment du jeu, un village est occupé par des gobelins et il sera possible de régler le problème violemment par la force ou pacifiquement par la ruse. Et ceci n'est qu'un exemple parmi beaucoup d'autres. Assez peu courant dans ce type de jeu, de nombreuses quêtes annexes sont également présentes et la complétion de certaines influeront sur le destin de certains personnages pour la vraie fin du jeu (qui en compte 5 au total).

 

screena

 

La complétion du jeu à 100% est impossible en une première partie tant le nombre d'événements possibles est important. La complétion du jeu est symbolisé par des jauges de sagesse et d'honneur qui se remplissent (ou se vident) au fur et à mesure de vos actions. Le jeu invite donc à le rejouer une seconde fois afin d'essayer de compléter le jeu entièrement, surtout qu'en débloquant la ''vraie'' fin, vous aurez droit aux commentaires des développeurs pour votre nouvelle partie. Il est rare que l'on soit bloqué et je n'ai pas rencontré d'énigmes absurdes à base d'objets improbables à combiner. Notez qu'il sera possible de demander aux personnages non joueurs d'accomplir des actions précises ou de vous donner certains objets utiles pour votre progression. Attendez-vous à finir le jeu une première fois en 10h si vous êtes un habitué du genre ou 15h pour les autres. Une durée de vie honnête et que vous pouvez doubler pour la quête des 100%. Ah et pensez à sauvegarder régulièrement car vous allez mourir...souvent! En cela, ATOTK est fidèle à son héritage et la variété des morts laisse pantois, d'autant plus que chaque trépas s'accompagne d'un petit texte sous la forme d'un épitaphe unique sur une tombe. Notez qu'il est impossible d'être bloqué comme dans certains vieux jeux d'aventure dans lesquels il était possible d'être coincé définitivement si on avait oublié un objet clé au début du jeu (comme dans The Legend of Kyrandia par exemple).

 

screena

 

Évidemment, le projet n'est pas dénué de défauts, qui sont liés surtout à cette liberté offerte par le jeu. La division des 8 chapitres est assez étrange et on se retrouve parfois à la fin d'un acte sans avoir l'impression d'avoir accomplit quelque chose de vraiment important. De la même façon, l'enchaînement des événements paraît parfois assez peu logiques du fait que l'on accomplit par forcément les étapes dans l'ordre voulut par les développeurs. Les menus ne sont pas très joli et le menu principal du jeu fait un peu mal aux yeux. Au niveau de la maniabilité il est très aisé de naviguer entre les objets avec la molette de la souris  et d'accomplir les différentes actions du jeu (utiliser, regarder, combiner) mais on aurait aimé avoir la possibilité de double cliquer pour passer d'un tableau à l'autre afin d'accélérer le jeu (je vous conseille d'ailleurs d'augmenter la rapidité du jeu dans les options).

 

screend

 

Ces quelques défauts ne sauront faire oublier le principal: A Tale of Two Kingdoms est un jeu d'une richesse insoupçonnée avec une grande liberté laissée au joueur et un univers coloré et très vivant grâce aux doublages, à la qualité d'écriture et aux animations omniprésentes. Il s'agit d'un indispensable pour les amateurs du genre qui trouveront là un véritable feeling à l'ancienne tout en ayant le confort d'un jeu moderne d'autant que cette version améliorée propose un véritable lifting graphique par rapport à l'original et proposera une traduction entièrement en français quelques temps après sa sortie.

 

 pour

+ Plusieurs façons de résoudre les quêtes

+ Maniabilité instinctive

+ 5 fins différentes et plusieurs variations selon vos actions

+ Des quêtes annexes

+ De la rejouabilité pour le finir à 100%

+ Les dialogues doublées

+ La bande originale

+ La qualité et richesse d'écriture

 

contre

- Division en chapitres un peu aléatoire

- Les menus pas très esthétiques

- Le double clique ne permet pas de passer rapidement un écran

- Des situations incohérentes et quelques bugs du fait de la trop grande liberté

 Score8

Me suivre sur Twitter : @AtothGoldblum


BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUSBLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS

Recherche

TESTS DE JEUX RÉCENTS

PREMIÈRES IMPRESSIONS

GF recommande

Les sorties jeux vidéo de la semaine du 19 août 2019

Lire la suite...

Sur Cinévore par GF

Audio : Podcast & Radio

Sondage GF

Croyez-vous aux chances de succès de Google Stadia

Médias sociaux

À voir sur GF