Notre test de Nights of Azure 2: Bride of the New Moon [60090]
Microsoft Canada

Notre test de Nights of Azure 2: Bride of the New Moon

 

 jaquette

Nom: Nights of Azure 2: Bride of the New Moon

Plateformes: PCPS4 smallnintendo switch logo

Éditeur: Koei Tecmo

Développeur: Gust

Prix:  66,49 $ CDN (Steam) 79,99 $ CDN (PS4) 69,99 $ CDN (Switch)

Type: Hack and Slash

Conditions de test: Le jeu a été testé sur Playstation 4. Captures d'écran du testeur.


Note : La copie du jeu utilisée pour la production de cette critique a été gracieusement offerte par l’éditeur. Les opinions dans cette critique ne tiennent pas en compte la participation de l’éditeur qui n’intervient aucunement dans le processus de rédaction de nos textes et de nos vidéos.


Nights of Azure: Bride of the New Moon fait partie de la trilogie ''Beautiful Girls Festival'' aux côtés de Atelie Firis et de Blue Reflection qui avait été testé sur Game-Focus à cette adresse. Encore une fois, nous avons le droit à un casting uniquement féminin pour un jeu qui peine une nouvelle fois à convaincre.

 

 

Au 11ème siècle, un démon surpuissant appelé le Nightlord fait régner le chaos sur le monde. C'est alors qu'apparaît Alstromeria, la première sainte, qui le vaincra au prix de sa propre vie non sans avoir empêché le sang bleu du démon de se répandre sur la planète, transformant toute forme de vie exposée en monstre sanguinaire. C'est à ce moment là que fut créé la Curia, une organisation vouée à combattre la menace des monstres. Dans le premier Nights of Azure, plusieurs siècles plus tard, l'agente Arnice est envoyée sur l'île Ruswal et constate avec son amie d'enfance Lilysse que les rumeurs sur le retour du Nightlord sont fondées. La Curia va alors désigner Lilysse comme étant la nouvelle sainte, destinée à se sacrifier afin de sceller à jamais le Nightlord. Refusant de sacrifier son amie, Arnice parvient à vaincre le démon mais devient Nightlord à sa place. L'histoire du second épisode début plusieurs année plus tard alors qu'une nouvelle menace est apparue sous les traits de la Moon QueenNous dirigeons à nouveau une agente de la Curia, Aluche, et ses deux amies d'enfance Lilianna et Ruenheid alors que l'histoire semble se répéter lorsque Lilianna est destinée à être sacrifiée afin de défaire la menace qui pèse sur le monde. Il est agréable de constater que ce second titre respecte la mythologie mise en place et fait le lien avec l'histoire du premier épisode. De nombreux clins d’œils sont disséminés et d'anciens personnages pourraient même faire leur retour. Le scénario n'aurait pas été désagréable si ce n'était

Le jeu baigne dans une ambiance purement yuri, un genre qui désigne dans la culture populaire japonaise, un ensemble d’œuvres de fiction centré sur des relations sentimentales, émotionnelles ou même sexuelles entre plusieurs femmes. Pour autant, ne vous attendez pas à avoir de grandes histoires d'amour ou des personnages complexes et travaillés. Tous les personnages secondaires féminins se contentent de flirter grossièrement avec notre héroïne dans la plus grande tradition du stéréotype d'animé japonais selon le même schéma immuable: notre interlocutrice murmure une phase romantique tout bas, rougit et traite notre héroïne d'idiote quand cette dernière lui demande de répéter tout en fuyant d'un air embarrassé. Tous les protagonistes secondaires sont interchangeables et servent seulement de love interest pour le joueur. Presque l'ensemble du casting est taillé dans le même moule: ce sont toutes des femmes à la poitrine généreuse et aux jambes interminables et, à l'instar de Blue Reflection, on ne compte plus le nombre de fois où la caméra s'attarde sur les héroïnes qui sont sexualisées à l'extrême avec des tenues hautement suggestives ou bien toutes ces séquences en maillot de bain qui semblent une nouvelle fois hors de propos.

 

screena

 

Ces considérations mises à part, Nights of Azure 2 est un hack and slash avec des combats qui se déroulent en temps réel sans aucune transition avec l'exploration.Un système de verrouillage permet de pouvoir se concentrer sur un ennemi sachant qu'il est possible de changer de cible à tout moment avec le joystick. D'une pression sur la touche correspondante, Aluche pourra également effectuer un dash qui sera bien utilise pour s'approcher des monstres ou encore pour esquiver les attaques. Les coups de base avec l'épée de notre héroïne sont assez limités et l'on se retrouve rapidement à utiliser les mêmes combinaisons durant les combats. Cependant, de nouvelles armes viennent s'ajouter plus tard dans l'aventure, apportant un peu de variété au gameplay.

Voilà en ce qui concerne le gameplay basique. En plus de cela, un système de tag battle permet de nous battre avec une de nos alliées choisie parmi les personnages secondaires du jeu. Remplir la jauge de symbiose en combat permet d'effectuer une double chase, sorte d'attaque combinée permettant de nettoyer une zone autour de notre personnage. Il sera également possible d'exploiter la compétence active de votre alliée ainsi qu'une compétence spéciale qui fait office d'attaque ultime. Ces compétences sont différentes d'un personnage à l'autre et l'on remarque qu'il y a un vrai problème d'équilibrage tant certaines héroïnes sont surpuissantes en comparaison avec d'autres. Le deuxième problème est qu'activer cette attaque ultime déclenche une cinématique certes bien mise en scène mais qu'il est impossible de passer. Quand on enclenche l'attaque plusieurs fois dans un même combat, cela peut-être rapidement agaçant. Un bon point cependant avec le système d'affinité, qui permet d'approfondir notre relation avec nos alliées via des quêtes spécifiques afin de débloquer de nouvelles compétences. Impossible de ne pas évoquer la caméra qui devient folle dès lors que les affrontements se déroulent dans un lieu clos.

 

 screenb

 

Un système de Servant hérité du premier épisode est également présent mais a été beaucoup simplifié. Il sera possible d'embarquer en combat deux créatures qui disposent de pouvoirs spéciaux activables à tout moment à condition qu'ils aient suffisamment de points de magie. De nombreuses créatures sont disponibles durant l'exploration et la plupart sont totalement optionnelles. On pourra améliorer ces bestioles dans le laboratoire en augmentant leurs caractéristiques. Certains Servant disposent de capacités spéciales servant à éliminer des obstacles hors des combats. Par exemple, le chat Nero pourra brûler des ronces afin de libérer le passage. Comme il ne sera possible de changer de Servant qu'une fois dans l'hôtel qui sert de quartier général, on se retrouve à choisir uniquement les créatures pouvant aider dans l'exploration, les autres devenant totalement anecdotiques. Il aurait été beaucoup plus logique de pouvoir changer à tout moment, permettant au joueur d'expérimenter.

 

 screenc

 

Mais le système de Servant n'est pas le seul choix de design douteux. Tôt dans l'aventure, notre héroïne est transformée en démone, ce qui fait qu'elle ne peut contrôler ses pouvoirs que pour un temps limité. Cela se traduit en jeu par des séquences d'exploration limitée dans le temps. De plus, l'univers du jeu est plongé dans une nuit éternelle, ce qui fait que l'on dispose seulement d'un nombre de jours limités pour accomplir notre quête au risque de voir l'écran de game over apparaître (illustré par l'apparition de la nouvelle lune). Heureusement, il sera possible de repousser l'échéance en battant les boss de fin de chapitre. Encore une fois, sur le papier l'idée est intéressante mais est totalement gâché une fois dans le jeu. Si le joueur ne rentre pas à l'hôtel avant le temps imparti, il ne subira aucune forme de malus et aura droit à toute l'expérience et à l'or qu'il aura amassé durant sa sortie. Résultat, le compteur n'est là que pour limiter artificiellement l'exploration et compartimenter arbitrairement le rythme du jeu, d'autant qu'il est impossible de voyager entre les zones de jeu librement et qu'il faudra à chaque fois retourner à l'hôtel et perdre un jour.

 

screend

 

Soyez toutefois rassuré: il y a peu de chance que vous voyiez une seule fois l'écran de fin de partie tant la difficulté est aux abonnés absents. En effet, il suffira la plupart du temps d'effectuer les mêmes combinaisons de touche et esquiver correctement pour sortir victorieux de tous les combats du jeu. Résultat, la durée de vie en pâtit et il sera possible de voir les crédits de fin en seulement 9 heures de jeu même si un new game +  est présent afin de maximiser les affinités avec toutes les alliés et de débloquer les différentes fins du jeu.

 screene

 

Les quêtes annexes proposées sont nombreuses mais n'ont que peu d'intérêt et consistent la plupart du temps à se rendre à un endroit et abattre des ennemis. De plus, le jeu ne dispose que de sept environnement différents (même pas interconnectés) que l'on est en plus amené à revisiter plusieurs fois dans l'aventure. Ces derniers sont en plus graphiquement très peu travaillés et le level design est peu inspiré. Et si quelques bonnes idées émaillent la progression, on se retrouve trop souvent à enchaîner les combats et les vagues d'ennemis jusqu'à l’écœurement, surtout dans les derniers chapitres.

 screeng

 

Nights of Azure 2 est ce genre de jeu excellent sur le papier mais médiocre une fois la manette en main. Avec un casting de personnages insipides et sexualisés à l'extrême, un système de combat brouillon et répétitif, des Servants mal exploités, une structure de jeu chancelante et une absence globale de difficulté, on pourra seulement se consoler avec un système de tag battle intéressant, des cinématiques qui ont du punch et une bande originale faite de rock grandiloquent qui fonctionne très bien. Une bien piètre satisfaction.

 

 pour

+ Les cinématiques bien mises en scène

+ Le système de tag battle

+ La bande originale du jeu

contre

- Personnages féminins stéréotypés et objectifiés

- Limitation du temps de jeu mal pensée

- Système de Servant qui n'encourage pas l'expérimentation

 - Absence de challenge

- Level design étriqué

- Visuellement très banal

- Combats brouillons et répétitifs

 Score4

Me suivre sur Twitter : @AtothGoldblum


BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUSBLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS

Les derniers dossiers AT

Voici le Samsung Galaxy View Voici le Samsung Galaxy View 21/11/15 - Depuis le 19 novembre, Samsung et Bell proposent à leurs utilisateurs... More detail
Game-Focus dans un magasin du futur Game-Focus dans un magasin du futur 10/11/15 - Quand on m'a proposé d'aller couvrir l'ouverture du Sports Experts... More detail

Médias sociaux

Microsoft Canada
Microsoft Canada

Qui est en ligne?

Nous avons 2320 invités et aucun membre en ligne

Sondage GF

Allez-vous profiter des ventes du Black Friday?

Commentaires récents

À voir sur GF