Le jeu Gunhouse testé par Game-Focus

Les gros titres...

Gamescom2018 : une date pour la bêta ouverte de Battlefield V
Ils ont gagné 600 000 $ à Call of Duty
Gamescom2018 : Sekiro : Shadows Die Twice sera offert en mars prochain
Report en 2019 pour Bloodstained : Ritual of the Night et annulation de sa version PS Vita
Tests de jeux vidéo

 

 

Titre : Gunhouse

DéveloppeurNecrosoft GamesNecrosoft Games

Éditeur : Other Ocean Interactive

Genre : Puzzle / Tower Defense

Prix : 19,35 $ 


Note: La copie du jeu utilisée pour la production de cette critique a été gracieusement offerte par l’éditeur. Les opinions dans cette critique ne tiennent pas en compte la participation de l’éditeur qui n’intervient aucunement dans le processus de rédaction de nos textes et nos vidéos


Combien y a-t-il de jeux de puzzles sur le marché? Trois, quatre, quarante-deux? Naan, les jeux de puzzles sont légion, on en retrouve des centaines sur les différentes plateformes, de la tablette ou du téléphone mobile à la PS4, en passant par la Xbox One, les consoles portables, les consoles de génération précédente ou la Nintendo Switch. Parlons-en justement, de la Switch, car celle-ci vient d'accueillir un jeu de puzzle plutôt original nommé Gunhouse. Disponible entre autres sur plateformes Android/iOS, cette création du studio Necrosoft Games propose un jeu de type ''tower defense'' plutôt particulier et voici de qu'on en pense.

Comment expliquer Gunhouse? C'est un jeu de ''tower defense'' tel que mentionné ci-haut, où le joueur doit repousser de nombreuses vagues d'ennemis à l'aide d'attaques variées. L'action se déroule en 2D, les vilains surgissent de la gauche, notre base est à droite et l'intérieur de celle-ci est composée de blocs à combiner. Quoi? Oui, oui, de blocs à combiner en paquet de quatre. À chaque tour (ou quand nos attaques sont épuisées), l'intérieur de notre base se dévoile durant quelques précieuses secondes pendant lesquelles, il faut combiner un maximum de blocs pour préparer ses attaques/défenses. On constatera rapidement qu'en combinant un bloc de quatre à deux autres blocs donnera un bloc de six, puis qu'en y ajoutant deux autres blocs de même couleur donnera un bloc de huit et ainsi de suite. Plus le bloc est gros, plus l'attaque sera forte. Par la suite, ces attaques s'exécutent depuis le bas, le centre et le sommet de notre base. Pas évident à expliquer, disons simplement que Gunhouse est un mélange de Plants vs Zombies et Candy Crush. Ouais... visionnons ensemble, cette courte vidéo avant de poursuivre :

Autant le dire tout de suite, après mon premier 30 minutes de jeu, Gunhouse m'ennuyait profondément. ''Ça ne marche pas! Comment fait-on? On ne peut déplacer ses blocs qu'horizontalement, ça n'a pas de sens. Je m'ennuie! Ça va être un 3/10.'' Mais, Gunhouse est un jeu qui nécessite un apprentissage, d'y passer un peu de temps avant d'en saisir toute la profondeur, de bien assimiler sa mécanique de jeu si particulière. Pour ma part, le ''plaisir'' a débuté après une heure de jeu, lorsque j'ai constaté que malgré cette pression des secondes il fallait prendre son temps et réfléchir, qu'il fallait choisir les bonnes attaques au bon moment et qu'il était possible d'améliorer la force de ses attaques. Au final, j'ai trouvé Gunhouse plutôt addictif, mais pas tellement ''récompensant''. On ne fait qu'enchaîner les niveaux, sans grande satisfaction, outre que celui de ramasser de l'argent pour nos armes.

Pouvant se jouer à la manette, je recommande et je préfère fortement y jouer en mode tactile. L'écran de la Switch répond merveilleusement bien au glissement de notre doigt, contrairement au déplacement des blocs avec le stick analogue et les boutons de la manette Pro (ou les Joy-Con). Jouer à la manette est vraiment trop lent, imprécis et inefficace, surtout pour les niveaux corsés. Gunhouse est donc beaucoup plus agréable à jouer en mode portable, via l'écran tactile. Dommage quand même, parce que sur grand écran, Gunhouse a plutôt de la gueule.

Graphismes

Le style visuel de cette création Necrosoft Games est particulièrement réussi. Le jeu transpire la folie dans ses images, dans les animations des ennemis et on retrouve cette même folie dans les attaques. Oh oui, l'univers de Gunhouse est vraiment déjanté, pensons à l'attaque spéciale qui permettra d'écraser cinq ennemis avec une carotte géante, ou d'assommer un pingouin armé jusqu'aux dents avec un méga ballon de plage grand comme l'écran. Pourtant, la base du ''scénario'' est plutôt rude, avec ces hordes d'ennemis qui tentent de détruire notre base, d'exploser nos défenses et de kidnapper tous les orphelins de notre base...

Son et musique

L'ambiance sonore n'a rien de bien spectaculaire et s'avère plutôt douce, simple et manquer cruellement de punch, d'impact, d'entrain. Même chose du côté musical qui n'a justement, rien d'entraînant. Dommage, j'aurais adoré une ambiance sonore punchée, de ressentir un réel impact sonore dans mes actions. Ah oui, petite précision, le jeu est tout en anglais écrit.

Beaucoup de contenu?

Les niveaux sont une suite d'affrontements à trois moments différents de la journée (au crépuscule, en après-midi et la nuit). Ces affrontements sont plutôt répétitifs, quoi que certains d'entres eux se terminent par un duel contre un boss, mais encore là, c'est simplement un ennemi plus gros qu'un autre. Gunhouse propose un niveau de difficulté bien dosé, mais sachez qu'il faut tout de même faire et refaire des niveaux pour amasser plus d'argent qui servira à améliorer nos attaques dans la boutique du jeu. Précisons ici qu'il ne s'agit pas de ''vraie'' monnaie, mais bien de l'argent du jeu. En une heure, j'avais les dix armes de Gunhouse, tel que le Boomerang Gun, le Beach Ball Gun ou le Fork Gun, pour ne nommer que celles-là. Vous l'aurez constaté, les armes sont toutes bien originales, rigolotes, autant dans leurs tirs de base que pour leurs attaques spéciales. Rappelons que tout ce système d'attaques spéciales, régulières et les déplacements des blocs pour préparer nos attaques, demande sincèrement une longue adaptation. Tel que mentionné plus haut, prévoyez une bonne heure avant d'en ressentir un réel ''plaisir''. Et niveau durée de vie, on peut y jouer des heures et des heures à déferler des attaques toujours plus puissantes, à cumuler plus d'argent, à relever les petits défis proposés.

Ah oui, un mode Hardcore est aussi de la partie et dans lequel, il faut repousser des ennemis et survivre le plus longtemps possible. Un ajout plutôt agréable et qui tient compte de nos armes améliorées. Une belle façon d'améliorer nos techniques et de ramasser de l'argent avant de poursuivre avec une force de frappe plus conséquente, le mode histoire du jeu.

Focus final

Gunhouse est un jeu de puzzle original, différent et plutôt complexe à maitriser dans sa première heure. J'ai du plaisir avec le jeu, j'ai souvent le goût de relancer une partie en raison de son côté addictif, d'avancer encore un peu dans ma quête, pour découvrir à quoi ressemblera la version améliorée de mon attaque Dragon. Mais bon, un achat si le jeu passe sous les 5$, pas plus. C'est agréable de retrouver un tel jeu de puzzle sur Switch, mais dommage de payer si cher pour se le procurer. Rappelons qu'il est offert à 4$ sur tablette. Pas mauvais, mais trop cher pour ce qu'il a à offrir.

 

+Direction artistique

+Animations des personnages et des attaques

+Plutôt addictif

+Originalité du jeu dans ses mécaniques...

-...mais mais qui demande une certaine adaptation

-Pas super attachant comme jeu

-Ambiance sonore manquant d'impact

-Beaucoup trop cher

 

 

Me joindre sur Twitter @LeTusken et Instagram LETUSKEN


BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUSBLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS

TESTS DE JEUX RÉCENTS

PREMIÈRES IMPRESSIONS

GF recommande

Les sorties jeux de la semaine du 20 août 2018

Lire la suite...

Dernier "GameFocus Show"

 
 

Sur Cinévore par GF

Audio : Podcast & Radio

Sondage GF

Est-ce trop tôt pour annoncer une prochaine Xbox?

Médias sociaux

À voir sur GF