Par le

 

Nom: Hidden Agenda

Plateforme:

Éditeur: Sony Interactive Entertainment

Développeur: Supermassive Games

Prix:  26,99 $ CDN

Type: Film interactif

Conditions de test: Le jeu a été testé sur une Playstation 4 de base à 4 joueurs (captures d'écran du testeur)


 

 

Supermassive Games est le studio derrière une autre exclusivité Playstation 4, Until Dawn. Cette histoire d'adolescents coincés dans un chalet au milieu de nulle part à la merci d'un tueur sanguinaire s'inspirait largement du slasher issue du cinéma. Cette fois avec Hidden Agenda c'est au thriller que l'on a affaire avec encore une fois l'accent mis sur les choix à effectuer par le joueur pour influencer le déroulement de l'histoire.

On incarne cette fois seulement 2 personnages, l'inspectrice Becky Marney et la procureure Felicity Graves dans une enquête sur un tueur de policiers surnommé le piégeur. L'histoire débute par l'arrestation de Jonathan Finn puis par la magie de l'ellipse on se retrouve 5 ans plus tard à 48 heures de l'exécution du meurtrier qui affirme alors ne pas être coupable tandis que des crimes au mode opératoire similaire reprennent en parallèle.

 

 

Disons le d'emblée si Hidden Agenda avait été un film, il passerait totalement inaperçu tant l'écriture est paresseuse avec un scénario vu ailleurs des centaines de fois en plus réussi et des personnages qui manquent cruellement de développement pour être attachants. Résultat, difficile de s'investir dans le jeu tant le sort des protagonistes nous importe peu d'autant que si certains peuvent mourir à de rares moments, il y aura peu de décisions paraissant cruciales comme dans le Walking Dead de Telltale.

Hidden Agenda pousse donc le concept du film interactif encore plus loin que son prédécesseur dans le sens où on ne pourra interagir qu'en choisissant une des deux propositions à l'écran. Mis à part ces phases de choix, de rares séquences de QTE et de recherches d'objets réclameront la participation active des joueurs, ce qui n'est pas plus mal tant elles sont inintéressantes et n'ont que peu d'impact sur le déroulé des événements. 

 

 

Le jeu encourage aussi le multijoueur local avec le système PlayLink permettant de jouer jusqu'à 6 joueurs par le biais de l'application correspondante sur téléphone intelligent. Notez qu'il est tout à fait possible de jouer seul si vous n'avez pas d'amis mais l'expérience en sera d'autant plus pénible. Appelez donc vos victimes amis et installez vous dans le canapé.

Vous pouvez choisir le mode histoire qui consistera à coopérer afin de réaliser les choix, sachant que les joueurs pourront récupérer des points de contrôle (via les séquences de recherche et de QTE réussis) permettant de prendre la main et de choisir seul sans tenir compte des autres. Les autres joueurs pourront surenchérir par-dessus et prendre le contrôle jusqu'à que les points de contrôle en nombre limité soient épuisés. En temps normal, un choix est validé par la majorité ce qui en cas d'un nombre de joueurs pairs nécessitera de convaincre les autres pour faire pencher la balance. De rares moments réclameront que tous les joueurs choisissent la même réponse à l'unanimité. À l'occasion, il sera demandé aux joueurs de désigner sur leur téléphone une personne correspondant au trait de caractère affiché comme le plus téméraire, ou le plus calme sous la pression. Celui ou celle qui est désigné(e) aura la responsabilité de choisir une réponse par la suite. Sur le papier ce principe de jouer plus devant que dans l'écran est intéressant mais comme l'écriture ne suit pas et que les décisions manquent d'enjeux, l'intérêt des joueurs ne suit pas et cela est encore pire avec le mode compétitif qui se paye le luxe d'un design raté.

 

 

On peut donc toujours essayer de trouver plus d'excitation sur le mode rivalité. Le principe est qu'à intervalles régulière, un joueur aléatoire se verra attribuer une intention cachée (le Hidden Agenda du titre donc) qu'il devra accomplir sans que les autres joueurs ne se doutent de sa duplicité. Plus tard, le jeu réclamera un vote afin de déterminer qui est le traître. Des points sont attribués si le traître accomplis sa mission (encourager un choix particulier) et cela demande donc de manipuler les autres joueurs en argumentant sur un choix précis sans paraître trop suspect. Malheureusement, la plupart du temps ces intentions cachées sont totalement sans conséquences (par exemple ne pas s'énerver sur un collègue policier) et manquent de cohérence car les joueurs ont tour à tour des missions spécifiques que l'on réalise sans trop comprendre pourquoi et qui peuvent être contradictoires entre elles. Il aurait été plus intéressant de fournir à chacun un but global en début de jeu afin d'essayer d'influencer les choix sur le long terme. On se retrouve en fait avec un choix de gameplay allant à l'encontre de la narration ce qui est un comble pour un jeu de ce genre. 

 

 

Hidden Agenda a tout pour séduire sur le papier mais le jeu, en plus d'avoir un scénario quelconque et des personnages insipides, dispose d'un mode compétitif totalement raté. On retiendra toutefois la réalisation graphique de haute volée et particulièrement la modélisation des personages et le fait que l'on peut influencer l'histoire en dévoilant de nombreux chemins scénaristiques différents (ce qu ile minimum vu qu'une run se termine en 2 heures environ). Le doublage français est également de qualité et n'oublions pas que le jeu est vendu à petit prix. Si vous êtes amateur de jeux purement narratifs et de party games en local, ce jeu pourrez vous intéresser, sinon passez votre chemin. 

 

 

+ Réalisation graphique de qualité

+ De vrais embranchements scénaristiques

+ Doublages français réussis

 + Petit prix

 

- Mode Rivalité raté

- Durée de vie n'excédant pas 3 heures

- Écriture globale des personnages et du scénario peu inspirée

 

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS