Notre avis sur Beholder : Complete Edition [60646]
frenjaes

Notre avis sur Beholder : Complete Edition

Développé par Warm Lamp Games, Beholder : Complete Edition fait le saut sur consoles après sa parution sur PC en novembre 2016. Jeu mêlant stratégie en temps réel et aventure, Beholder propose une touche artistique particulière jumelé avec une ambiance oppressante, gracieuseté d’un régime gouvernemental totalitaire. Voici notre avis sur Beholder : Complete Edition.
Tests de jeux vidéo

beholder complete edition cover

 

Nom : Beholder : Complete Edition

Développeur : Warm Lamp Games

Éditeur : Curve Digital

Genre : Aventure/Stratégie en temps réel

Plateformes : Xbox One et PS4

Prix : 14,99$

 

Note: La copie du jeu utilisée pour la production de cette critique a été gracieusement offerte par l’éditeur. Les opinions dans cette critique ne tiennent pas en compte la participation de l’éditeur qui n’intervient aucunement dans le processus de rédaction de nos textes et nos vidéos

 

Développé par Warm Lamp Games, Beholder : Complete Edition fait le saut sur consoles après sa parution sur PC en novembre 2016.  Jeu mêlant stratégie en temps réel et aventure, Beholder propose une touche artistique particulière jumelé avec une ambiance oppressante, gracieuseté d’un régime gouvernemental totalitaire. Voici notre avis sur Beholder : Complete Edition.

 

Changer un système une action à la fois.

 

Dans un futur très sombre, nous incarnons Carl, récemment engagé par un gouvernement strict afin d’espionner les habitants d’un logement. La société est sur le bord du gouffre déchirée entre les nombreuses règles oppressantes mises en place par le Ministère de l’Ordre et un groupe de révolutionnaire souhaitant le faire tomber.  Avec, cette promotion, Carl s’est fait administrer un médicament expérimental lui permettant de ne jamais avoir besoin de dormir afin de surveiller constamment les moindres faits et gestes de ses locataires. Carl devra donc administrer ses six logements à l’aide de caméras et de fouilles afin d’accomplir bon nombre de quêtes envoyées par le gouvernement ou le groupe de révolutionnaires. Il sera aussi possible de faire chanter les locataires afin d’obtenir ce que l’on veut et de transgresser certaines règles en autant que ces actions servent le gouvernement…

 

 beholder complete edition screen 1

Le marché noir, toujours pratique pour trouver des objets illégaux 

 

Fouiller avec minutie les effets personnels des locataires.

À l’aide d’une liste d’objets et d’actions interdit par le gouvernement, Carl aura le choix de vie ou de mort sur ses locataires. Ces choix permettent une liberté d’actions et de conséquences très intéressante, donnant ainsi une vaste panoplie de possibilités aux joueurs. Si vous souhaitez effectuer tous les choix, il vous faudra jouer plusieurs parties qui, sont tout de même relativement courte (3-4 heures).  D’ailleurs, le jeu possède plusieurs fins différentes.  Afin de chasser des locataires sous l’ordre du gouvernement, il faudra rédiger régulièrement des rapports et observer leurs gestes. Par contre, il est toujours possible de choisir une autre voie, celle de la révolution.  La famille de Carl sera aussi présente vous donnant plusieurs quêtes morales et de recherches d’objets.  Comme exemple, si le gouvernement vous donne comme mission de chasser un locataire afin de faire une place pour l’un de leur protégé Carl devra trouver des objets interdit tels que des livres, des armes ou du tabac pour, par la suite rédiger un rapport et ainsi jeter en prison ce locataire.  Ces choix moraux sont intéressants mais, deviennent vite redondant et parfois difficile, puisqu’aucune indication n’est donnée.  C’est particulièrement le cas lors d’actions spécifiques à poser, par exemple empoisonner : un locataire.  Il faut alors le suivre constamment à l’aide de zoom out/zoom in pendant plusieurs minutes.

 

beholder complete edition screen 2

Le terrain de jeu de Carl 

 

Une ambiance sombre

Le choix artistique se porte très bien au genre. Avec une vue coupée de l’immeuble à logements, il faudra constamment joueur avec le zoom qui est, plus ou moins précis. Cette vue coupée rend la tâche un peu ardue lorsque vient le temps de sélectionner une porte, poser une caméra en vitesse ou un objet à fouiller particulièrement dans les pièces chargées tels que le bureau de Carl et les chambres.  Par contre, le choix artistique sombre, avec beaucoup de noir rend l’ambiance oppressante. D’ailleurs, le choix de Warm Lamp Games de proposer les personnages en noir et blanc uniquement est très réussit.  Même si l’on tombe facilement dans les clichés (il fait toujours sombre, il pleut constamment) l’ambiance reste très oppressante.

 

beholder complete edition screen 3

Préparez-vous à beaucoup de dialogues...

 

Une Complete Edition ?

L’édition console, propose le DLC Blissful Sleep. Pour jouer à ce DLC, il est proposé de terminer le jeu puisque l’on nous propose une toute autre histoire ainsi que nouveau personnage.  Il faudra compter environ 2-3 heures afin de compléter cet ajout qui nous amène dans l’univers d’un personnage tentant de fuir sa destinée du Sommeil Béant, une sorte d’euthanasie, pour les habitants plus âgés.  Malgré le nouveau personnage, j'aurais apprécié avoir un nouveau terrain de jeu. Dommage puisque dans Blissful Sleep, l'on se retrouve à gérer le manque immeuble à logements que propose la trame narrative principale. 

 

 

Focus Final

Beholder : Complete Edition propose une aventure particulière et relativement courte. Le titre offre en plus, une rejouabilité intéressante malgré le fait que les personnages « principaux » reviennent toujours au moment et non aléatoirement ce qui enlève la dose surprise.  Les requêtes gouvernementales sont écrites avec originalité mais les tâches annexées deviennent rapidement répétitives.  À conseiller aux joueurs souhaitant sortir des jeux traditionnels et, on y jouera surtout pour son ambiance oppressante bien rendue ainsi que pour sa direction artistique particulière. 

 

pour

-Ambiance oppressante bien rendue

-Direction artistique particulière

-Des choix moraux ayant un réel impact

-Original, sort de l'ordinaire

 

contre

-Des fouilles vites redondantes

-Pas toujours évident de sélectionner la bonne action

-Un scénario scripté malgré les choix possibles

-Des PNJ à l'intelligence très faible

-Certaines actions auraient demandées davantage d'indications

 

Score6 5


BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUSBLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS

GF recommande

Les sorties jeux de la semaine du 19 février 2018

Lire la suite...

Dernier "GameFocus Show"

 
 

Médias sociaux

Sur Cinévore par GF

Qui est en ligne?

Nous avons 1227 invités et aucun membre en ligne

Sondage GF

Avez-vous fait une résolution de gamer 2018?

À voir sur GF