Par le

 

Nom: Boo! Greedy Kid

Plateforme

Éditeur: Flying Oak Games

Développeur: Flying Oak Games

Prix: 4,99 $ US

Type: Réflexion arcade

Date de sortie: 22 février 2018


 

 

Boo! Greedy Kid est à l'origine un concept issu de la Global Game Jam de Nancy en France. Après le titre plus ambitieux Neurovoider, le studio Flying Oak Games décide à partir du prototype qu'ils ont sous la main de créer un jeu complet.

 

 

Dans Boo! Greedy Kid vous incarnez l'être le plus horrible qui soit: un enfant en manque de sucre. Votre mission est de causer des infarctus à des personnes âgées dans une maison de retraite. Pour cela il faudra leur crier dessus dans le dos une ou deux fois selon leur sexe afin de récupérer leur argent pour acheter du soda. Pour atteindre le distributeur tant convoité, il vous faudra traverser une centaine de tableaux et rejoindre à chaque fois l'ascenseur de fin de niveau en ayant pris soin d'anéantir sur votre chemin les pauvres vieillard(e)s grabataires. Ah et il y a aussi les policiers et les militaires (qui eux sont invincibles) et du personnel soignant (qui eux peuvent être mis KO) quo peuvent réanimer les résidents.

Chaque étage des tableaux est divisé par des portes blanches et ils sont tous reliés entre eux par des portes colorées. La subtilité est que tous les personnages peuvent également emprunter ses portes colorées mais ne pourront par contre pas passer les portes séparatrices au sein d'un étage.

 

 

 

Pour cela notre ''héros'' peut crier (il est d'ailleurs possible de crier pour de vrai dans un micro et ce sera reconnu par le jeu!), effectuer des roulades, se cacher derrière les éléments du décor ou encore montrer ses fesses afin d'énerver les personnages. Si le jeu peut se terminer en ligne droite en environ une heure, l'intérêt est ici d'essayer de remporter les 3 étoiles pour chaque niveau. Pour cela, il faudra traverser le tableau sous le temps imparti en ayant récupérer tout l'argent des résidents.

Le jeu passe alors de jeu de plateforme un peu idiot (ce qui n'est pas un défaut en soi) à celui de jeu de réflexion dans lequel il faut optimiser son parcours afin d'obtenir le score maximum. La maniabilité est à ce sujet exemplaire et répond de façon fluide aux commandes du joueur. Tout le sujet du jeu est d'essayer de suivre un chemin millimétré afin d'assommer les personnes âgées (oui je sais ça sonne horrible mais c'est un jeu-vidéo on a le droit) et de jouer avec les portes blanches (qui peuvent assommer les vieillards et les infirmiers si on les referme en plein dans leur nez) afin de bloquer le champ de vision des infirmiers et infirmières ainsi que celui des policiers et des militaires ou les attirer en secouant les fesses afin de les bloquer dans une section du niveau.

À noter que lorsque votre personnage crie sur les vieillards mâles et le personnel soignant (qui ont tous deux points de vie) ils s'énervent pendant plusieurs secondes en courant dans toutes les directions les rendant invincible pendant un certain temps.

Il y a deux types de policiers, ceux qui attaquent au contact et ceux qui utilisent un taser à distance. Les militaires arrivent un peu plus tard et se déplacent entre les niveaux sans passer par les portes colorées et disposent d'armes à feu. Il y a même un genre de Robocop qui vous tue en un coup si on croise son regard.

 

 

Le problème est qu'il y a beaucoup trop de place pour l'aléatoire que ce soit dans les déplacements, la position initiale des personnages, la durée des énervements ou encore la durée de rétablissement des policiers quand ils vous ont attaqués. Plusieurs fois on a l'impression qu'il faut recharger plusieurs fois le niveau afin d'obtenir la configuration parfaite et que le talent du joueur importe finalement peu. On pourra m'objecter que cela oblige à s'adapter sur le tas mais dans l'optique de réaliser les meilleurs scores le timing est vraiment très serré et ne laisse absolument pas la place à l'erreur.

De plus, quelques problèmes de taille viennent agraver le tout: des bugs de collision sont présents avec les portes, ce qui fait que parfois lorsqu'on en ferme une, le personnage qu'on voulait bloquer se met à la traverser dans le plus pur style poltergeist. Enfin, le compteur de temps ne s'arrête pas exactement pile quand on atteint l'ascenseur de fin de niveau. Ce petit décalage d'une seconde a son importance et est quelque peu aberrant pour un jeu basé sur le scoring. Enfin, la mécanique pour se cacher ne sert absolument à rien à part dans un seul niveau ce qui est un peu dommage.

 

Sil'on prend Boo! Greedy Kid comme un jeu de plateforme nécessitant des réflexes, le jeu se termine trop rapidement et ne propose pas de situations assez variées pour être réellement intéressant, d'autant que le level design n'est pas très inspiré. Il montre plus de qualité si on le prend comme un jeu de scoring pur nécessitant d'optimiser son parcours d'autant que la maniabilité répond vraiment parfaitement bien. Cependant, la trop grande part d'aléatoire nuit au plaisir de jeu et l'on se retrouve à recommencer un tableau encore et encore en pestant contre le comportement non voulu d'un personnage et des petits défauts de collision et de minuteur demeurent empêchant d'apprécier l'expérience à sa juste valeur.

On retiendra tout de même une maniabilité irréprochable, un contexte vraiment drôle et des modèles de personnages hilarants et impossible de ne pas mentionner qu'un éditeur de niveaux est disponible pour la communauté et il sera possible de partager les tableaux ainsi crées via le Steam Workshop.

 

+ Maniabilité précise

+ Habillage original

+ Pouvoir crier dans son micro

+ Les sprites des personnages plein d'humour

+ Un éditeur de niveaux et la compatibilité Steam Workshop

+ Petit prix...

 

- ...Mais durée de vie rachitique

- Trop d'éléments aléatoires

- Des bugs de collision

 - Mécanique pour se cacher utile une seule fois

 - Manque de variété et level design paresseux

 

 

 

{os-gal-47}

 

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS