Tests de jeux vidéo

Date de sortie: 27 mars 2018
Éditeur: Ubisoft
Développeur: Ubisoft Montréal-Paris
Genre: Jeu d'action-aventure, FPS
Plateformes: Microsoft Windows · Xbox One · PlayStation 4
Série: Far Cry

 


Note: La copie du jeu utilisée pour la production de cette critique a été gracieusement offerte par l’éditeur. Les opinions dans cette critique ne tiennent pas en compte la participation de l’éditeur qui n’intervient aucunement dans le processus de rédaction de nos textes et nos vidéos.


 

Présentation
Le concept derrière la franchise Far Cry a été jusque-là profitable à Ubisoft qui l'a très bien exploité depuis le début. Un FPS précis et explosif combiné à une bonne histoire dans un beau grand monde ouvert assurait les amateurs de la série de jeux de qualité comptant sur une excellente durée de vie. Toutefois, avec l'annonce de Far Cry 5 et son contexte se déroulant cette fois ici en Amérique du Nord avec comme point central des extrémistes religieux lourdement armés n'a pas fait l'unanimité. Avec des bande-annonces convaincantes et un marketing irréprochable d'Ubisoft, je dois dire que comme plusieurs, j'en suis venu à attendre avec un intérêt certain la sortie de Far Cry 5. Voici donc ce que j'en ai pensé.

Nous sommes dans Hope County, une vaste région fictive mais réaliste de l'état du Montana, aux prises avec une secte lourdement armée qui s'est incrustée dans toute les sphères de la société. Nous incarnons un agent fédéral chargé de procéder à l'arrestation de John Seed, le chef gourou de la secte Eden's Gate. Comme il fallait s'en douter, l'arrestation ne se passe pas tout à fait comme prévue et nous nous retrouvons captifs au centre de cette zone austère à nous battre pour notre vie. Si ultimement le but de notre quête était de prévenir les autorités de ce qui se déroule à Hope County, notre personnage prendra les armes pour lui-même tenter de tout régler. De ce qui avait l’air d’une secte religieuse qui en menait large, l’histoire nous guidera dans une direction un peu inattendue (on s’arrête ici pour vous épargner).

Comme pour les autres jeux de la franchise Far Cry, nous assumons ici une progression à notre rythme, alors que sont offerts devant nous des choix de missions secondaires et principales que nous décidons du moment à accomplir. Divisé en 3 grandes zones occupées par la famille Seed, nous dévoilons progressivement la grande carte plus nous effectuons des missions. En accomplissant des actions précises pour affaiblir le régime de Eden's Gate. En gros, les missions secondaires sont exactement les mêmes que dans Far Cry 4, se limitant à faire exploser des convois de véhicules, libérer des otages et reprendre des bases sous contrôles ennemis que l’on peut identifier avec un nuage de fumée.

 

 

Les missions de campagne clairement identifiées sur la carte à l’aide de pictogrammes feront le pont vers le déroulement de l'histoire principale alors que l'accomplissement de quêtes secondaires nous permettra de cumuler des points de compétences à répartir pour bonifier notre personnage. Ces points sont importants puisque grâce à eux, nous pourrons soit nager plus longtemps, avoir plus de ressources sur nous, transporter plus de munitions, plus de trousses de medikits et même de voler en wingsuit. Outre le système de points emprunté tout droit aux autres Far Cry, nous pouvons encore cette fois tuer des animaux et fouiller les cadavres au sol pour trouver des ressources à revendre ou servant à la fabrication de d’autres éléments. En libérant des zones, un magasin est disponible pour acheter des armes, des véhicules et munitions. Ces zones libérées deviennent également des points de déplacements rapides.

Dans les nouveautés, je note la capacité d'engager des mercenaires et les assignera à la croix directionnelle pour nous aider dans nos missions. Mais, il est également possible d'assigner un animal comme un chien, un cougar et un ours qui nous aideront. Chaque mercenaire ou animal possède des qualités qui lui sont propres. Par exemple, boomer, le chien récupère les munitions laissées au sol par les cadavres. Grace Armonstrong de son côté est une tireuse d'élite. À vous de les choisir en fonction de du type de mission à accomplir. Cette IA pourra même nous remettre sur pieds par elle-même lorsque nous mourrons. Il faut le dire, certaines missions de FC4 étaient difficiles voire impossibles à faire seule et l'ajout d'un ami en coop devenait alors quasi indispensable pour terminer le jeu. Ici ce n'est pas le cas, bien sûr vous pouvez encore inviter un ami pour faire la progression à deux mais dites-vous que c'est très possible de le faire seul. Voilà donc une belle façon pour Ubisoft de rendre possible la progression de toute la campagne solo seul avec l'aide de personnages I.A. Toujours dans les nouveautés, on remarque le pilotage d'un hydravion qui servira non seulement dans une mission mais sera également une option à assigner à la croix directionnelle. Vous pourrez désigner des cibles au sol que votre hydravion éliminera. Après un certain temps, l'avion sera indisponible le temps de refaire le plein.

Visuellement on constate rapidement en jouant que Far Cry 5 est très réussi. Que ce soit au niveau des textures d'arbres, de véhicules, de personnages, tout est bien détaillé. Un peu comme Ubisoft nous l'a habitué dernièrement, le jeu s'exprime encore mieux sur Xbox One X en HDR. Même chose pour les séquences animées de la progression de la quête principale qui sont tout simplement superbes. Malgré tout cela, on constate en jouant que certains aspects auraient pu faire l'objet d'un peu plus de peaufinage. 

Les pommes ont une forme étrange à Hope County

 

Mais comme il s'agit d’un grand monde ouvert, on doit pardonner certains détails pour se concentrer sur la globalité de l'expérience. À ce titre, on constate des paysages exceptionnels qui varient en fonction du cycle jour et nuit. Ça donne le goût d’aller passer des vacances dans Hope County, si ce n’était de cette bande de fous furieux de la secte...

C’est le bonheur dans Hope County!

J'aurais cependant apprécié qu'Ubisoft en profite pour ajouter dans Far Cry 5 des nouveaux éléments météo plus radicaux, comme des vents violents ou des averses diluviennes qui nous auraient surpris. Le moteur qui propulse le jeu est très puissant et il est temps pour Ubisoft de sortir un peu de sa zone de confort. Ici, on sent malheureusement qu'on s'est concentré à trop poursuivre sur le même chemin que Far Cry 4. D’ailleurs, la prise en main est carrément instantanée pour ceux qui ont joué à Far Cry 3 ou 4. Ces derniers auront l’impression de reprendre exactement là où ils ont laissé ce qui n’est pas une mauvaise chose. C’est comme si on enfilait notre paire de chaussettes préférées.

Far Cry Arcade
Cet ajout du mode arcade vient confirmer la durée quasi infinie de Far Cry 5. Il s’agit d’un mode gratuit dans lequel les amateurs sont invités à utiliser les outils de développement de Far Cry pour proposer leurs propres niveaux à l’ensemble de la communauté. Jouable encore une fois seule ou en coopération, comptez sur l’originalité des amateurs pour garnir en contenu cette section Arcade. On peut d’ailleurs y accéder à partir du menu principal ou encore via des bornes d’arcades à l’intérieur même du jeu.

 

Si j'admets que graphiquement le jeu est au point et que le gameplay est encore cette fois au rendez-vous, je ne peux en dire autant de l'histoire. Je n'achète tout simplement pas le concept d'une secte survivaliste lourdement armée ayant pris le contrôle d'une région complète aussi vaste que le Montana comme ce qui nous est proposé dans Far Cry 5. On constate rapidement que ça ne tient aucunement la route. Notre personnage, un agent fédéral, aurait l'occasion de partir de cet endroit quand il le veut pour appeler le FBI ou l'armée pour éliminer le règne de John Seed. On se dit qu'il devient ridicule de perdre du temps à jouer les super héros pour reprendre des zones puisqu'en théorie, avec une voiture ou même un avion que nous pouvons piloter nous pouvions quitter cette zone au plus vite. Ce qui fonctionnait avant dans un secteur isolé comme une île ou le Tibet ne fonctionne pas du tout dans un secteur bordé par la civilisation, branchée à Internet, ayant la télévision, le cellulaire...etc. C’est gros et ridicule de penser que ce groupe de terroristes aurait pu devenir si imposant, nombreux et dominer autant sans que le reste du pays ne soit conscient.

En conclusion
Au dévoilement de Far Cry 5 en juin 2017, je doutais de ce choix de concept centré autour d’une secte religieuse aux États-Unis. Non pas par respect pour ceux qui pratiquent un catholicisme engagé mais bien car je ne croyais pas réaliste qu’un tel groupe puisse être la toile de fond qui allait nous pousser à nous battre et reprendre des zones sur une grande carte. Un groupuscule ayant le contrôle d’une ou deux fermes peut-être, mais certainement pas une grande partie de l’état du Montana. Mais après avoir joué, je confirme que je n’adhère pas du tout au concept et qu’il s’agit d’une mauvaise décision des concepteurs. En mettant l’histoire de côté, je me suis donc tourné vers le gameplay de Far Cry 5 très au point. Au final le jeu s’avère très intéressant et d’une durée de vie exceptionnelle.

 

  • Visuellement au point
  • Durée de vie
  • Le mode Arcade
  • Aide de personnages I.A. via la croix

 

  • Trop similaire au précédent
  • L'histoire non-crédible
  • Aucun attachement aux personnages

 

Un bon achat


BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS