Premières impressions

Une avant-première avait eu lieu ce jeudi 26 avril à la discothèque New City Gas à Montréal un jour avant que la machine promotionnelle implacable se lance afin de présenter le dernier titre de la trilogie du reboot de la saga de Lara Croft: Shadow of the Tomb Raider. Deux membres de Game-Focus.com étaient présents (moi-même et Francis Payant) et nous avons pu nous essayer 1 heure durant manette en main au jeu. Nous vous dévoilerons chacun nos impressions en fin d'article après vous avoir partager les intentions et les nouveautés de cet opus ainsi que le contenu de cette démo longue durée.

La première partie de la conférence consistait à nous expliquer le contexte de l'aventure et les intentions des équipes de développement pour le jeu. L'environnement de ce troisième épisode est l'Amérique du Sud et l'Amérique centrale avec l'accent mis sur l'ambiance poisseuse et étouffante de la jungle qui apparemment occupera une place importante dans l'aventure. La mythologie de la civilisation Maya sera à l'honneur et l'histoire tournera autour de catastrophes naturelles déclenchées par notre héroïne suite au vol d'un artéfact sacré. Lara sera toujours en prise face à l'organisation Trinity incarnée par un certain Dominguez présent d'ailleurs dans la démo.

Parmi les notes d'intentions, on nous a promis que les tombeaux prendront une place plus importante dans l'aventure en les rendant plus effrayants, plus dangereux mais aussi plus difficiles à trouver. On espère également qu'ils seront plus longs que dans les précédents épisodes mais là nous n'en saurons pas plus. Ce troisième épisode terminera de transformer Lara Croft en l'aventurière qui a fait sa légende ce qui devrait se traduire en jeu par plus de possibilités pour notre héroïne d'utiliser l’environnement de la jungle afin de neutraliser ses ennemis.

Après ce discours, nous avons donc pu nous essayer avec Francis à la démo du jeu qui durait environ une heure sur des Xbox One X. La séquence se passe une quinzaine de minutes après le début du jeu. On retrouve Lara et Jonah dans un bar de Mexico à siroter une bière. Rapidement, une séquence de filature totalement linéaire s'enclenche et l'on est séparé rapidement de Jonah. On suit un certain Dominguez qui semble avoir des liens avec Trinity jusqu'à un site de fouille archéologique. Un rapide tutoriel expliquant les mises à mort furtives et le tir à distance et l'on fait un crochet via des falaises surplombant la mer, ce qui est l'occasion d'introduire une nouveauté de gameplay: la descente en rappel. Le moveset de Lara varie un peu et elle pourra désormais descendre le long d'une corde pour atteindre des endroits en contrebas mais aussi courir sur les murs afin de s'élancer ou encore se balancer pour atteindre des plateformes inaccessibles.

Une fois ce passage terminé, on s'introduit finalement dans un temple perdu. Outre les habituelles énigmes toujours aussi aisées que l'on y croise, on remarque que la nage sous-marine a été repensée et permet enfin de se déplacer librement sous l'eau (et Lara n'a plus la capacité pulmonaire d'un fumeur de 40 ans et peut tenir assez longtemps sans respirer). Là encore le cheminement est très linéaire (et le côté metroidvania est toujours présent avec des équipements spécifiques qui débloquent des passages associés) mais on sent clairement l'influence d'Uncharted avec des plans joliment mis en scène et une belle utilisation de la lumière. La séquence se termine lorsque Lara met la main sur une dague sacrée et est forcée de quitter le temple à cause de la présence de soldats de Trinity.

La suite, vous l'avez devinée, nous avons eu le droit à des combats. Parmi les maigres nouveautés par rapport à l'épisode précédent, l'instinct de survie permet de savoir si un ennemi est isolé (en jaune) ou s'il est visible par d'autres (auquel cas il apparaîtra en rouge). À part cela, Lara peut désormais se cacher dans des vignes afin de surprendre ses adversaires. Enfin, les armes à feu ont peut-être un peu plus de punch en main mais globalement les combats n'ont vraiment pas changé et une impression de déjà vu s'est fait rapidement sentir. Eh oui, rassurez-vous, l'arc est toujours là et il est toujours aussi agréable à utiliser.

Une cinématique plus tard, et l'on se retrouve face à la séquence censée nous décrocher la mâchoire. Lara est prise dans un gigantesque tsunami à travers Mexico et le joueur doit diriger dans un premier temps le personnage afin d'éviter qu'elle s'empale sur des débris. Après une séquence sous-marine, on retrouve le sol et s'ensuit une course en avant très scriptée jusqu'au dénouement de la démo ou l'on retrouve Jonah.

Les impressions de Fabien

Ma situation est particulière car j'ai fait le premier épisode de reboot à sa sortie mais j'ai fait et terminé Rise of the Tomb Raider juste avant la conférence pour me mettre à jour. Difficile donc pour moi de ne pas pointer du doigt l'absence flagrante de nouvelles fonctionnalités majeures dans ce troisième épisode. Mis à part la nage sous-marine ou le rappel venant enrichir les mouvements de Lara durant les phases de grimpette, rien ne change vraiment par rapport à l'épisode précédent qui était déjà assez avare en matière de nouveautés. Toute la séquence de démonstration montrait un cheminement extrêmement linéaire et aucune mention des zones plus ouvertes de Rise of The Tomb Raider n'a été faite. Quant aux combats, ils sont également presque identiques et ce n'est pas les petits ajouts mentionnés qui vont chambouler l'expérience . Toutefois, un réel effort semble avoir été fait sur la mise en scène et la présentation des environnements (ces lumières!). L'un des autres soucis que j'ai avec la franchise Tomb Raider est le manque de séquences réellement marquantes qui restent après avoir terminé le jeu. Et bien là ils semblent avoir mis les moyens avec ce passage avec Lara entrainée par les eaux qui est proprement impressionnant. Qu'attendre de Shadow of the Tomb Raider? J'ai vraiment l'impression que la franchise reste campée sur les bases introduites par le reboot de 2013 et n'ose pas proposer de réelles nouveautés. J'espère que le jeu final me fera mentir (après tout, nous n'avions pas accès au crafting ou à la personnalisation de notre avatar) et proposera au moins une aventure linéaire mais rythmée avec une esthétique moins générique que son prédécesseur et des séquences aussi impressionnantes que le tsunami. 

 

Les impressions de Francis

Honnêtement, le premier mot qui me vient à l'esprit est wow. Cela faisait des années que je n'avais pas joué aux jeux de cette franchise et je n'avais pas eu la chance d'essayer les 2 derniers opus. Le moteur graphique utilisé est vraiment bien fait. Grâce à lui, on remarque immédiatement une attention particulière aux détails.   Un exemple qui peut paraître anodin: les cheveux de Lara.   C'est tellement bien fait qu'on dirait que Head and Shoulders a payé pour faire de la publicité.    Avant qu'on ait eu la chance de l'essayer, le producteur du jeu l'a présenté (il était vraiment bon d'ailleurs), pour nous expliquer toutes les facettes du jeu et de les comparer aux 2 derniers jeux pour démontrer que Shadow of the Tomb Raider sera plus grand, mieux fait, plus dangereux pour Lara.   On voyait la passion dans ses yeux et sa voix.  Juste là, il me donnait le goût de jouer et de l'acheter.  Lara devra faire face à de nombreux défis, de nombreux dangers.  Pendant ma session de jeu, elle a dû mourir une cinquantaine de fois.   Le jeu est tellement bien fait qu'à chaque fois qu'elle tombe, se fait tirer dessus, qu'elle est sur le point de se noyer on souffre avec elle.    C'est vraiment là qu'on peut voir comment les producteurs du jeu ont fait en sorte de créer une immersion totale entre le jeu et le joueur et ça c'est très rare, on a pas ce sentiment avec la série Uncharted par exemple.  A la fin de ma session, j'étais épuisé.  Épuisé physiquement et mentalement car le jeu a réussi à m'imaginer être à la place de Lara.  De mon côté, je vais demander à Fabien de me prêter son Tomb Raider qu'il s'est acheté cette semaine car le fait de ne pas encore avoir joué aux 2 derniers Tomb Raider est un sacrilège en soit et tout amateur de jeux vidéo, de jeux d'aventures doit avoir joué à cette nouvelle génération de jeux Tomb Raider.   En tout cas, pour ma part, Shadow of the Tomb Raider est un achat assuré le 14 septembre prochain.

 {os-gal-55}

 


BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS