Par le

Nom: Super Seducer 2

Plateforme: Steam

Éditeur: Red Dahlia Interactive

Développeur: RLR Training Inc

Prix: CDN$ 14.49 (Steam)

Type: FMV / Narratif

Date de sortie: 13 Septembre 2018

Conditions de test: Testé sur Steam

 


Note: La copie du jeu utilisée pour la production de cette critique a été gracieusement offerte par l’éditeur. Les opinions dans cette critique ne tiennent pas en compte la participation de l’éditeur qui n’intervient aucunement dans le processus de rédaction de nos textes et nos vidéos.


 

 

Le premier Super Seducer avait fait l'objet d'une polémique à sa sortie en mars dernier. En effet, en plein contexte de #Metoo, le jeu était accusé de sexisme et de favoriser des comportement dangereux à l'encontre des femmes. La personne derrière ce projet c'est Richard La Ruina, un pick-up artiste ayant fondé sa propre société afin d'apprendre monsieur tout le monde à séduire les femmes. Seulement quelques mois plus tard voici donc Super Seducer 2 qui tente de corriger les erreurs du premier épisode tout en répondant aux  nombreuses critiques. Est-ce que c'est réussi? Non.

 

 

Mais tout d'abord, le principe. Le jeu est divisé en une douzaine de chapitres, chacun mettant en scène une situation particulière. Ce second épisode propose plus de variété qu'auparavant avec par exemple une drague entre un homme âgé et une jeune femme, un patron et sa secrétaire ou encore des séquences où l'on adopte le point de vue de femmes. Chacun des chapitres à son ou ses objectifs (récupérer un numéro, avoir un deuxième rendez-vous ou conclure) et plusieurs fins sont déblocables selon les embranchements empruntés par le joueur.

Comme à la belle époque des jeux FMV (Full Motion Video) des cinématiques se dérouleront devant nos yeux et s'interrompront seulement au moment de faire un choix parmi plusieurs réponses. Après avoir choisi, la séquence vidéo correspondante se déclenchera et l'on aura droit au commentaire du gourou de la drague himself sur notre choix avec cette fois le commentaire d'une certaine Charlotte qui donnera son point de vue plus féminin sur la question.

 

 

 

Cette promesse de plusieurs embranchements scénaristiques et de fins multiples est assez trompeuse. Le premier épisode permet effectivement d'emprunter un itinéraire complètement différent arrivé à mi-chemin mais la plupart des autres séquences restent tout de même très linéaires. Quant aux fins multiples, elles dépendent de votre score. Si vous obtenez le score Casanova, c'est une victoire en demie teinte et l'objectif est d'atteindre le score de ''Super Seducer'' attestant de votre réussite.

Évidemment, de nombreuses autres fins sont disponibles lorsqu'on sélectionne les réponses les plus potaches du genre ''Cacher son sexe sous un coussin et la montrer à la prétendante'' ou encore ''Lui proposer un plan à trois''. Subtil. Si vous obtenez une de ces fins, pas de panique car vous revenez automatiquement en arrière pour choisir une autre réponse non sans un commentaire sarcastique de Richard.

 

 

Ce second épisode a définitivement plus de moyen que son prédécesseur. Malheureusement, l'esthétique, le jeu des acteurs ((particulièrement Richard La Ruina qui ressemble à un prédateur sexuel) et l'écriture font plus penser à un film érotique bas de gamme que le glamour d'un film romantique. Reste les choix de réponses pour la blague permettant de se comporter en parfait goujat qui peuvent être divertissants (si c'est de votre goût) mais là encore le malaise prédomine.

 

 

 

Conclusion

Super Seducer 2 est une aventure narrative avec des acteurs jouant faux, des dialogues manquant de finesse et des blagues en dessous de la ceinture bien lourdingues. La promesse de différents chemins et de fins selon les choix effectués est également un peu trompeur et l'ensemble reste linéaire et il n'y a souvent qu'une seule réponse ''correcte'' au milieu de répliques de parfait salaud. Si vous aimez l'humour bas du front et que vous voulez rigoler avec des amis ou des viewers, pourquoi pas. Sinon, évitez ce jeu à tout prix.

 

+ Plus de moyens dans la réalisation et plus de contenus

+ Plus de variété dans les séquences (plusieurs ethnies, plus de présence féminine)

+ Souvent involontairement drôle

+ Parfait pour le streaming

 - Le jeu des acteurs épouvantables

- Usine à malaises

- Finalement assez linéaire

- Des conseils de drague douteux

 

 

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS