Notre avis sur la version Xbox One de Transference

DERNIÈREMENT SUR ACCROTECHNO

Les lunettes Bose en réalité sonore augmentée en janvier prochain
Le Galaxy S10 s'annonce intéressant
Des haut-parleurs Sonos One de couleurs rouge, jaune, rose, gris et vert
Windows 10 : La mise à jour d'octobre peut supprimer les fichiers du dossier téléchargements

 Transference cover xbox

Titre : Transference

Développeur : SpectreVision/Ubisoft Montréal

Éditeur : Ubisoft

Genre : Aventure

Plateformes : Xbox One (version testée), PS4, PSVR, PC

Date de parution: 18 septembre 2018

Prix : 33,49CAD

 

Note: La copie du jeu utilisée pour la production de cette critique a été gracieusement offerte par l’éditeur. Les opinions dans cette critique ne tiennent pas en compte la participation de l’éditeur qui n’intervient aucunement dans le processus de rédaction de nos textes et nos vidéos.

 

Transference est né d'une toute première collaboration entre le nouveau studio, propriétaire d'Elijah Wood, SpectreVision et d'Ubisoft Montréal. Présenté à l'aide d’intrigante bande-annonce, le jeu est présenté comme un troublant récit narratif à la sauce d'un thriller psychologique. Principalement destiné à la réalité virtuelle, le jeu est tout de même offert pour une expérience traditionnelle sur différentes plateformes. La version VR est présentement en test par René Cadieux mais, pour le moment, voici notre avis sur la version «traditionnelle» sur Xbox One.

 

Transference screen nic 1

Ces petits dessins éparpillés sur les murs ajoutent à l'ambiance

 

Un monde troublant et... difficile à suivre

Transference nous plonge dans l'univers d'un troublant scientifique, un dénommé Raymond, qui poursuit depuis des années des expériences sur les capacités de transfert neurologiques du cerveau. Au fil des mois, le scientifique s'isole de sa famille et, évidemment, les résultats et les travaux de cette expérience tourne plutôt mal pour sa famille. Le cœur du jeu est bien entendu son histoire et son intrigue particulière que le joueur devra découvrir au fil de l'exploration de la maison unifamiliale, seul terrain de jeu, avec la cour extérieure, pour l'entièreté du très court jeu que j'ai bouclé en un peu plus d'une heure quarante-cinq minutes...

 

Transference screen nic 4

L'une des quelques qui sera à explorée et à «décontaminée»...

 

Plusieurs pièces sont aux prises avec des interférences qui empêcheront le joueur de progresser. Afin de remettre dans un état acceptable les différentes pièces il faudra résoudre quelques puzzles et remettre en ordre une étrange machine à cristaux, l'objectif principal du jeu. Tout au long du nettoyage des pièces qui fera circuler le joueur d'une pièce à l'autre à de nombreuses reprises, l'on pourra en apprendre davantage sur la vie paisible de cette famille... Plusieurs objets du décor permettent de découvrir un peu plus l'histoire par contre, le meilleur moyen de bien saisir l'histoire et l'aspect psychologique derrière cette expérience sera d'amasser les nombreux clips vidéo/audio présentés sous forme de collectibles. Ces objets peuvent être visionnés par la suite via le menu principal. Petit problème par contre, ils sont nombreux et plutôt difficile à découvrir. Dommage puisque sans la collecte de ces collectibles, la trame narrative de Transference est d'un flou déconcertant...

 

Transference screen nic 3

Un père de famille de plus en plus troublé...

 

Une jouabilité axée VR

Sans surprise, la jouabilité est clairement axée sur le volet VR du jeu. On circule avec notre personnage, en vue à la première personne, sans main. Les objets saisis se placent devant nous dans le vide afin de les analyser à l'aide des classiques rotations. Évidemment, avec ce choix de jouabilité, l'immersion en VR devrait être bonne par contre en version classique, le jeu propose une jouabilité plus qu'ordinaire. Un (très) très petit point blanc figure au centre de notre écran et, ce point servira à diriger nos actions et choisir les objets à consulter... À plusieurs reprises, il faudra être très précis et surtout très patient pour choisir le bon objet. Heureusement, les effets sonores de qualité augmentent le sentiment d'étrange oppression que l'on ressent tout au long de l'aventure. L'offre de pouvoir y jouer sur Xbox One en version traditionnelle est intéressante, mais le titre est clairement optimisé pour la VR. À noter, que le collègue René Cadieux teste présentement la version PSVR du jeu, sa critique sera en ligne des les prochains jours.

 

Transference screen nic 2

Le minuscule point blanc est au centre de l'image...

 

 

Focus Final

Malgré la présence de quelques «jump scare» l'ambiance de ce thriller psychologique n'est pas aussi oppressante que je l'aurais souhaité. Sur papier la trame narrative est très intrigante et prometteuse par contre, en jeu celle-ci se révèle plutôt floue surtout si l'on n'amasse ou si l'on ne consulte pas les fichiers audios/vidéos. Autre bémol majeur de Transference est sa durée de vie. J'ai complété le titre en à peine 1 heure et quarante-cinq minutes et ce, sans soluce en passant plusieurs minutes sur certains puzzles, deux en particulier... Pour 33,49CAD cette durée de vie n'est clairement pas suffisante en plus d'une rejouabilité pratiquement nulle si ce ne serait que pour amasser les collectibles manqués. Malgré son histoire intéressante qui peut remettre en doute certaines de nos perceptions scientifiques, je vous conseille fortement d'attendre une baisse de prix substantielle...

 

 René donne son avis de la version PSVR

Mon collègue Nicolas vous a fait une superbe critique de Transference. En fait, dans celle-ci il laisse entendre que la version VR du titre doit être meilleure, c'est ce que je pensais aussi. Malheureusement, ce n'est pas le cas. Bien que le titre ait été pensé VR l'immersion n'y est pas vraiment certes, les quelques ''jump scare'' fonctionne bien en VR et on est un peu plus stressé, mais malgré ça le titre est décevant. Pour se déplacer et regarder au alentour il faut utiliser la Dualshock 4 les PSMove ne servent à rien. De plus lorsque l'on regarde partout il faut le faire avec le levier de droit, il aurait été plaisant de le faire juste en tournant la tête, mais non ce n'est pas le cas. Regarder les items que l'on trouve est une tâche fastidieuse qui nous fait souvent rager. En gros, le titre n'a pas vraiment de plus à être joué en VR disons que c'est un vraiment petit plus ajouter et pour le prix que vous devrez débourser pour l'acquérir vous allez rapidement vous lasser d'y jouer. Bref, attendez une baisse de prix si l'expérience Transference vous tente.

pour

+ Ambiance particulière

+Ambiance sonore

+Concept original

+Quelques puzzles complexes

 

contre

-Prix (33,49CAD)

-Durée de vie

-Clairement optimisé pour la VR

-Petits environnements (quelques pièces)

-Trame narrative peu détaillé  

 

Score6 5

 

Bande-annonce de lancement

 

Me joindre sur Twitter : @nic1080


BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUSBLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS

Les derniers blogues et éditoriaux

Sondage GF

Est-ce trop tôt pour annoncer une prochaine Xbox?

Médias sociaux

À voir sur GF