Notre avis sur le jeu 1979 Revolution: Black Friday

Les gros titres...

La PS4 a connu son meilleur mois d'octobre depuis la PS2 en 2002
Première image pour le film Monster Hunter
Deux nouveaux personnages au jeu JUMP FORCE dévoilés
Un pénible Metacritic pour Fallout 76 et une autre «petite» mise à jour

À ne pas manquer

Nouvelles jeux vidéo

Date de sortie : 7 août 2018 (version Switch)
Développeur : iNK Stories, N-Fusion Interactive
Éditeur : iNK Stories
Plateformes : PlayStation 4, Xbox One, Nintendo Switch (version testée), Microsoft Windows, IOS, Android, Macintosh

Prix: $15,11 sur le Nintendo eShop.

Note: La copie du jeu utilisée pour la production de cette critique a été gracieusement offerte par l’éditeur. Les opinions dans cette critique ne tiennent pas en compte la participation de l’éditeur qui n’intervient aucunement dans le processus de rédaction de nos textes et nos vidéos.

Après avoir été sorti sur la plupart des plateformes, le jeu 1979 Revolution : Black Friday est maintenant disponible sur la Nintendo Switch et voici ce que nous en avons pensé.  

C’est avant tout une aventure interactive dans le même style que Detroit Become Human ou Heavy Rain.   On y incarne Reza Shirazi, un journaliste spécialisé en photoreportages qui retourne en Iran, durant la révolution de 1979.  Les choix que vous ferez durant votre aventure seront déterminants pour la suite.   Vous devrez prendre souvent des photos de gens ou d’événements.   Vous récupérerez beaucoup d’enregistrements du chef de la révolution Ayatollah Khomeini (que vous avez sûrement déjà vu dans des documentaires, même parodié dans certaines comédies tel que le film l’Agent fait la Farce ou par Rock et Belles Oreilles).  Vous devez savoir que la révolution de 1979, que les Iraniens surnomment Black Friday, a vraiment eu lieu et le jeu est basé sur certains faits historiques qui nous permettent d’en connaitre d’avantage sur leur histoire qui nous est beaucoup moins connue pour nous, occidentaux.  

Les développeurs ont mis près de 4 ans afin de créer leur jeu.   Les 2 premières années furent utilisées afin de trouver le financement et les 2 dernières afin de le compléter.   Le directeur du jeu Navid Khonsari n’était qu’un enfant durant ces événements et a quitté le pays quelques temps après qu’elle fut terminée.  En développant le jeu, son intention première est de faire comprendre aux joueurs (euses) l’ambigüité morale de la situation en Iran pendant ces années-là.

En plus de vous promener, vous battre, courir, prendre des photos, l’interaction avec les différents personnages est très importante durant la partie et vous devrez être rapide et concentré car souvent, on ne vous laisse que quelques secondes pour répondre.  Si vous n’avez pas le temps, votre personnage restera silencieux à ses risques et périls, parfois.

Au niveau graphique, le jeu laisse un peu à désirer.  Il date déjà de 4 ans et, malheureusement, ça se voit, surtout au niveau des personnages.  Par contre, on peut vous assurer que les concepteurs du jeu ont été très méticuleux au niveau des décors.  On n’a qu’à regarder les détails quand on se promène à Téhéran (les magasins, les inscriptions sur les différents commerces, etc.).   Aussi, détail important, le jeu n’est disponible qu’en anglais (autant au niveau des vois qu’au niveau des sous-titres.

Au niveau des contrôles, on peut dire qu’ils répondent bien.   Mais, surtout au niveau des dialogues, il faut être rapide et alerte car les différents choix que nous avons ne sont à l’écran que pendant quelques courtes secondes et souvent, nous n’avons pas le temps de les lire au complet ce qui nous empêche de faire le choix ou de donner la réponse désirée.  Quand vient le temps de prendre des photos pour nos reportages, on nous indique où prendre notre photo, mais ce n’est pas toujours évident de savoir quoi prendre et le contrôle de l’appareil est difficile.   C’est dommage qu’on n’ait pas pu utiliser la fonction du gyroscope de la console afin de mieux la contrôler.

Pour les amateurs de faits historiques, et de découvrir un pays, qui à mon avis, mérite qu’on le connaisse mieux, 1979 Revolution : Black Friday est un très bon jeu.  Les personnages sont attachants, mais c’est vraiment du côté de l’histoire que ce jeu prend toute sa valeur.  Le fait de pouvoir incarner un journaliste, faire ses reportages sans se faire prendre afin de démontrer au monde entier comment se déroulaient les événements pendant cette révolution, le tout raconté par un concepteur de jeu qui a vu une partie de cette révolution et qui, surtout, peut en témoigner.

pour

Contexte basé sur des faits historiques réels.

Très bon jeu solo.

Histoire est super intéressante

Décors vraiments bien faits et immersifs.

contre

Jeu est uniquement en anglais (voix et sous-titres).

Contrôles sont parfois difficiles.

Le temps que nous avons pour soumettre la réponse de notre personnage est vraiment trop court.

Graphismes, surtout au niveau des personnages, sont ordinaires.

Score7 5


BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUSBLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS

TESTS DE JEUX RÉCENTS

PREMIÈRES IMPRESSIONS

GF recommande

Les sorties jeux de la semaine du 19 novembre 2018

Lire la suite...

Sur Cinévore par GF

Audio : Podcast & Radio

Les derniers blogues et éditoriaux

Sondage GF

Est-ce trop tôt pour annoncer une prochaine Xbox?

Médias sociaux

À voir sur GF