Par le

 

Date de sortie initiale : 21 juin 2019

Développeur : Beenox

Éditeur : Activision

Modes : Solo, multijoueur

Type de jeu: Course

Plateformes : Nintendo Switch, Xbox One, PlayStation 4

 


Note: La copie du jeu utilisée pour la production de cette critique a été gracieusement offerte par l’éditeur. Les opinions dans cette critique ne tiennent pas en compte la participation de l’éditeur qui n’intervient aucunement dans le processus de rédaction de nos textes et nos vidéos.


 

Chez GameFocus, nous avons traditionnellement été durs avec les jeux de type "Mario kart" qui sortent encore aujourd'hui se contentant de reprendre la formule sans rien ajouter d’exceptionnel. Alors que plusieurs dizaines de jeux de ce genre existent et qui ne passeront assurément pas à l'histoire, on doit changer de discours quand il est question de Crash Team Racing, un jeu populaire en 1999 sur PlayStation qui effectue un grand retour en 2019. Il s'agit effectivement d'un jeu de course avec personnages colorés dans lequel on doit prendre des "power-up" cachés dans des boîtes sur la piste pour envoyer une attaque à nos concurrents pour les ralentir. Pour gagner, il vous faut maîtriser l'art de remplir la jauge de "boost" en dérapant sur la piste. C'est donc le studio Beenox de Québec qui a été mandaté par Activision pour reprendre le jeu original de 1999 pour complètement refaire les graphismes et les rendre actuels. Voici notre avis.

 

 

 

Plusieurs modes de jeu

Se joue à 4 en local

Rehaussement des images spectaculaire

Toujours aussi amusant

 

Repose beaucoup trop sur l’utilisation du boost

Les temps de chargements longs (Switch)

Disposition des boutons 

 

 

 

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS