Titre: Immortals Fenyx Rising

Développeur: Ubisoft Québec

Éditeur : Ubisoft

Plateformes: Nintendo Switch, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series, PC, Stadia

Date de sortie: 3 décembre 2020


Après Watch Dogs Legion et Assassin's Creed Valhalla, Ubisoft décide de s'éloigner (légèrement des sentiers battus) et nous propose un nouveau titre tout frais tout chaud: Immortals Fenyx Rising! En provenance de notre très apprécié Ubisoft Québec, ce nouveau jeu vidéo à monde ouvert reprend la mythologie grecque déjà abordée dans Assassin's Creed Odyssey. Le studio décide, toutefois, de se la jouer plus bon enfant et donne à Immortals Fenyx Rising un enrobage plus coloré, plus enfantin, et plus pipi caca.


Le joueur incarne Fenyx, un homme ou une femme créé par le joueur, qui est le seul rescapé d'une aventure en mer et qui se retrouve bien vite mêler aux chicanes des dieux de l'Olympe et du Titan nommé Typhon. L'histoire est narrée en voix-off par Prométhée qui raconte à Zeus la façon dont Fenyx réussira à chasser Typhon et à faire revenir la paix. Pour parvenir à ses fins, Fenyx devra chercher l'aide de quatre dieux qui ont connu des jours meilleurs: Athéna, Arès, Aphrodite, et Héphaïstos. 

Zeus ne reste pas souvent en retrait et se permet plusieurs commentaires salaces. En regardant de plus près, les mythes grecs, c'est quand même presque toujours des histoires de cul. Zeus couche avec Sémélé. Dionysos est leur fils. Zeus couche avec Léda. Elle accouche de la belle Hélène et de Clytemnestre. Zeus couche avec Métis. Athéna est leur fille. Zeus couche avec Léto qui donne naissance à Arthémis et Apollon. Zeus couche avec Maïa pour donner vie à Hermès. Zeus couche avec Ploutô et donne naissance à Tantale. Zeus couche avec Séléné qui accouche de Pandia et Hersé. Zeus couche avec Mbémosyne, Calycé, io, Europe, Danaé, Alcmène, Électre, etc. Qui de mieux pour nous raconter les anecdotes croustillantes de Zeus que le Leodagan de Kaamelott. Avec un ton désintéressé, Lionnel Astier incarne la voix de Zeus de manière aussi charmante que son personnage des légendes arthuriennes et donne un cachet très sympa à l'histoire. Au fil du temps, les anecdotes ont tendances à se ressembler et on ne porte pas toujours attention aux délires des divinités. Le terrain de jeu est, pour sa part, toujours amusant. 

Fort de l'expérience acquise à travailler sur Assassin's Creed Odyssey, Ubisoft Québec garde les mêmes bases, mais mélange les mécaniques de jeu à celles de The Legend of Zelda: Breath of the Wild. On se retrouve donc dans un jeu vidéo à monde ouvert avec une tonne d'objectifs à atteindre et d'endroits à explorer. Fenyx attaque comme les héros des trois derniers Assassin's Creed (R1 attaque légère et R2 attaque lourde), mais possède une jauge d'endurance et se déplace comme Link! Les comparaisons ne s'arrêtent pas là. Fenyx explore le monde comme dans Assassin's Creed avec une carte remplie d'objectifs, mais évolue comme Link. Les Shrines qu'on a tant visiter dans Breath of the Wild prennent ici l'apparence des cryptes de Tartare qui donnent accès à des lieux où le joueur doit résoudre des énigmes et faire preuve de dextérité pour acquérir des objets rares et précieux pour faire évoluer son personnage (et/ou l'histoire). Toujours à l'image de la série The Legend of Zelda, les coeurs sont remplacés par l'ambroisie et l'endurance est améliorée grâce à la foudre perdue de Zeus qu'on déniche dans les cryptes du Tartare. Au premier abord, on pourrait reprocher à Ubisoft de trop copier Nintendo, mais le ressenti en jeu est légèrement différent de ce qu'on a pu essayer par le passé. Immortals Fenyx Rising est fun, sans prise de tête. Un mélange intelligent qui donne une identité propre au titre. Plus rapide à explorer qu'un Zelda et plus facilement maniable qu'un Assassin's Creed. L'histoire est découpée en plusieurs quêtes pour permettre d'écouter les périodes de jeu. Probablement le jeu parfait pour ce temps de pandémie, si vous êtes cloîtré à la maison avec les enfants. 


Avec Immortals Fenyx Rising, Ubisoft Québec ne perd pas de temps et plonge le joueur au coeur de l'action. Une fois son personnage créé, les premières quêtes nous donnent accès à la majorité des pouvoirs nécessaires pour explorer l'univers du jeu. À vous de choisir si vous voulez vivre la trame scénaristique principale ou escalader le plus haut sommet du monde pour jeter un coup d'oeil à tous les secrets qui vous attendent. En partant à la rechercher des secrets secondaires, comme les coffres aux trésors, les travaux des dieux de l'Olympe, les défis d'Apollon, les morceaux d'ambroisie, les foudres perdues de Zeus, et plus encore, votre personnage deviendra un demi-dieu parmi les mortels! Malgré tous les problèmes engendrés par la Covid, Ubisoft nous a offert une très chouette année 2020 et Immortals Fenyx Rising est la cerise sur le gâteau. Un jeu vidéo feel-good où l'on a toujours envie d'en voir plus. On espère qu'il s'agira là d'un premier épisode d'une nouvelle franchise. Et pourquoi pas d'une adaptation vidéoludique de Kaamelott par Ubisoft? Les légendes arthuriennes au bout des doigts avec la famille Astier, ça serait sûrement très sympa. Un peu comme si Zeus nous racontait une histoire.



+Un super terrain de jeu

+Une jouabilité facile à maîtriser

+Un jeu feel-good où l'on a toujours envie d'en voir plus




-Visuellement inégal 

-Manque de cohérence dans la mise en scène et la façon dont l'histoire est racontée (pourquoi est-ce que les personnages bougent de manière caricaturale seulement dans les cinématiques?)

-L'humour bon enfant pipi caca ne plaira pas tout le temps aux joueurs plus vieux



Ajoutez un commentaire

Merci de donner vos commentaires dans le respect.