AccroTechno | Page 897

Section AccroTechno de GF

La pression était si forte pour Google que son PDG Eric Schmidt a dû admettre que Google s'est planté dans le dossier du balayage WiFi de Street View.

Nous faisons ici référence au fait que les voitures Google Street View équipées pour prendre des images des rues de plusieurs villes du monde « scannaient » également les points d'accès WiFi. Sans le dire ouvertement, plusieurs croient que ces informations devaient éventuellement servir à Google pour répertorier sur une carte l'ensemble des points d'accès WiFi du monde. Google, tout en admettant s'être planté, a toujours clamé que ces informations avaient été obtenues par erreur.

Lorsque ce fait est venu aux oreilles des autorités de quelques nations, dont l'Allemagne et la France, ils ont exigé de mettre la main sur ces informations obtenues sans le consentement des propriétaires. Le mea culpa de Éric Schmidt signifie également que tout comme Facebook. Google entend réviser complètement sa gestion des données jugées personnelles et confidentielles.

C'est le vendredi 4 juin que la seule organisation québécoise spécialisée dans la sensibilisation sur la sécurité sur le web, l'Institut de sécurité de l'information (ISIQ) ferme. Alors que les besoins en la matière n'ont jamais été si grands, l'organisme a du se résoudre à fermer par manque de financement.

Après cinq années d’activités appuyées par le CRIM, l’ISIQ est devenu en juin 2009 un organisme autonome. Dès lors, tout en poursuivant ses activités, l’ISIQ a consacré des efforts importants pour mettre en place un modèle de financement qui assurerait la poursuite de sa mission sur une base stable et pluriannuelle. Malgré de multiples démarches et l’appui manifesté par la vaste majorité des intervenants rencontrés, il n’a pas été possible de remplir ces conditions.

La dernière campagne de l'ISIQ était axée sur comment bien protéger son identité sur le Web. La question demeure  maitenant de savoir qui prendra la relève, alors que les besoins sont criants?
 

 Frima se classe au premier rang des entreprises québécoises ayant connu la plus forte croissance, et ce, pour une deuxième année consécutive! Le magazine L’Actualité vient de publier son palmarès de la croissance et Frima figure au sommet avec une croissance de 3 002 % de 2004 à 2009. Ce prestigieux classement répertorie les 20 entreprises qui ont marqué la plus forte progression de leur chiffre d’affaires.

« C’est la première fois depuis la création de ce palmarès qu’une entreprise décroche le titre de leader de la croissance deux années de suite! Nous sommes excessivement fiers de ce succès que nous partageons avec l’ensemble de nos employés. » se réjouit Steve Couture, PDG de Frima.

En 14e position au Canada
Au Canada, Frima se classe en 14e position du palmarès Profit 100, qui paraît simultanément dans le magazine Profit, ce qui fait de l’entreprise de Québec le studio de développement de jeux vidéo qui croît le plus au pays.

Un véritable conte de fées!
Quelques jours après avoir lancé son premier jeu Facebook intitulé Roche Papier Sumo, Frima a remporté l’Octas de la réussite commerciale, un trophée remis par le Réseau Action TI pour souligner l’excellence des réalisations dans le domaine des technologies de l’information au Québec. L’entreprise vient également d’annoncer un investissement de deux millions de dollars dans la formation des employés, ce qui créera 147 emplois sur trois ans. Cette annonce a été faite lors d’une conférence de presse chez Frima en présence du premier ministre du Québec, M. Jean Charest.

Le magazine L’Actualité sera disponible en kiosque dès le vendredi 4 juin 2010.
 

Comme on le sait maintenant, la voiture-caméra Google Street View aurait également balayé les signaux sans fil Wi-Fi pour les répertorier, alors que le but du projet de Google devait être de filmer les rues des villes du monde pour afficher des images sur Google Maps.

Tout comme ses homologues de certains pays d'Europe, la Commissaire à la protection de la vie privée du Canada a lancé une enquête sur la collecte de données contenues sur des réseaux sans fil non protégés par Google Inc.

"Nous avons de sérieuses inquiétudes quant aux conséquences pour la vie privée qui découlent de la confirmation par Google que des données WiFi ont été capturées dans des quartiers canadiens et partout au monde ces dernières années", affirme la commissaire à la protection de la vie privée Jennifer Stoddart. "Nous avons un certain nombre de questions, à savoir comment une telle collecte a-t-elle pu se produire et quel sera l'impact sur la vie privée des personnes. Nous avons déterminé qu'une enquête est le meilleur moyen d'obtenir des réponses."

Cette enquête émanant de la commissaire déterminera si Google a enfreint la loi canadienne visant le secteur privé, la Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques (LPRPDE). En vertu de la Loi, la commissaire peut prendre l'initiative de mener une enquête si elle a des motifs raisonnables de croire qu'une infraction a été commise.

En réponse à des questions des autorités européennes de réglementation, Google avait déjà affirmé que même si ses voitures-caméras Street View recueillaient de l'information au sujet de la présence de réseaux WiFi, aucune donnée supplémentaire transmise par des utilisateurs sur des réseaux non protégés n'était recueillie.

Le Parlement a confié au Commissariat à la protection de la vie privée du Canada le mandat d'agir à titre d'ombudsman, de défenseur et de gardien du droit à la vie privée des Canadiennes et des Canadiens.

 

Une nouvelle étude menée par le Dr John Porcari de l'Université du Wisconsin conclut que l'utilisation d'EA SPORTS  Active et sa suite More Workouts remplit les lignes directrices d'entraînement de remise en forme mise en avant par l'American College of Sports Medicine (ACSM).

Les résultats indiquent que lorsqu'il est utilisé sur une base régulière dans le cadre d'une vie saine et active, EA SPORTS Active peut améliorer les performances en aérobies en plus de procurer un effet positif sur le corps. L'ACSM est la plus grande autorité en matière de science de l'exercice.


"ACSM établit des lignes directrices clés sur ce qui constitue une vie saine et active, en recommandant que les individus doivent effectuer 30 minutes d'exercice d'intensité modérée, cinq jours par semaine, ou 20 minutes d'exercice d'intensité vigoureuse trois jours par semaine, tel que déterminé par les critères fréquence cardiaque et la consommation d'oxygène ", a déclaré le Dr John Porcari, Ph.D,de l'Université du Wisconsin, qui a dirigé l'étude. "En termes de critères d'intensité, les deux séances d'entraînement testées à partir d’EA SPORTS Active étaient suffisamment intenses pour être conformes aux lignes directrices ACSM.

 

"Nous croyons que l'exercice devrait faire partie de la vie quotidienne de chaque individu, et nos programmes de remise en forme numérique sont conçus pour aider les gens à y parvenir", a déclaré Tarrnie Williams, producteur exécutif d'EA SPORTS Active. "Nous voulions mettre EA SPORTS Active à l'épreuve pour montrer aux gens qu'aussi amusants que les jeux puissent être, ils vont vous proposer une véritable séance d'entraînement difficile."

L'étude a impliqué 16 adultes physiquement actifs âgés de 25 et 45 afin de déterminer l'intensité de l'exercice relative et la dépense calorique de deux entraînements prédéfinis d’EA SPORTS Active. Les résultats des deux séances d'entraînement rencontraient les lignes directrices ACSM pour un conditionnement physique efficace, qui recommandent que les personnes s'exercent à une intensité entre 64-94 % de leur fréquence cardiaque maximale ou 40-85 % de VO2max, ainsi que de bruler un minimum de 200-300 calories par séance, cinq jours par semaine, afin de maintenir un poids santé.

 

 La boutique Ovi de Nokia est maintenant ouverte au Canada. Offrant une facturation intégrée avec les principaux fournisseurs, la boutique Ovi devient la façon la plus simple de trouver du contenu exceptionnel pour les appareils Nokia les plus populaires. En se rendant à la boutique OVI, les Canadiens peuvent commencer dès maintenant à télécharger une vaste gamme d’applications gratuites et payantes, de jeux, de thèmes et de sonneries et, ainsi, à personnaliser leur appareil mobile.

Il est toujours amusant de chercher du contenu et des applications et, aujourd’hui, cette recherche est plus simple que jamais pour les Canadiens. Certaines applications sont offertes gratuitement, et le coût des applications payantes figurera maintenant sur la facture du fournisseur de services sans fil du client. Les Canadiens peuvent donc profiter de la facturation intégrée avec Bell, Rogers et Telus. Voilà la solution de téléchargement parfaite.

 

En se rendant à la boutique Ovi, les Canadiens découvriront de nouvelles applications dont ils ne pourront pas se passer. La boutique Ovi stocke du nouveau contenu exceptionnel toutes les semaines. Avec du contenu en plus de 30 langues, tout le monde y trouve son compte. Actuellement, la boutique Ovi enregistre plus de 1,7 million de téléchargements par jour.

Parmi les applications nouvellement proposées par la boutique Ovi, notons :

Application mobile de recettes de Food Network Canada
Gratuite et mise à jour quotidiennement, l’application mobile de recettes de Food Network Canada comprend plus de 10 000 idées repas ainsi que des vidéos sur la réalisation de recettes, avec conseils et techniques. Les utilisateurs peuvent chercher et télécharger des recettes depuis la vaste bibliothèque de Food Network Canada, les enregistrer directement dans l’application et recevoir tous les jours de la semaine une nouvelle recette grâce à la fonction « Recette du jour ».

Application MuchMusic
Branchés, les utilisateurs de la nouvelle application MuchMusic sont au fait de toutes les nouveautés musicales. Avec cette nouvelle application gratuite, apprenez-en encore plus à propos de MuchMusic, visionnez les vidéos les plus récentes et regardez les photos prises lors des extraordinaires événements de MuchMusic.

Application Carpe Diem Daily
Apprenez quelque chose de nouveau tous les jours et découvrez des faits fascinants sur les gens et le monde avec l’application Carpe Diem Daily par Nokia. En diffusant quotidiennement une série de choses à faire, Carpe Diem Daily aide ses utilisateurs à faire quelque chose de différent tous les jours.

La boutique Ovi, service média évolutif, consolide les services existants de contenu de Nokia dans un magasin tout-en-un de contenu gratuit et payant. Par milliers, les plus grands noms des fournisseurs de contenu ainsi que des développeurs d’applications indépendants distribuent leurs médias, leurs applications et leurs jeux par l’intermédiaire de la boutique Ovi. Le contenu, créé par des développeurs de plus de 90 pays, y compris du Canada, trouve des utilisateurs dans plus de 180 pays. Comme la boutique Ovi est en croissance constante, les fournisseurs de contenu et les développeurs d’applications sont invités à consulter le site publish.ovi.com pour s’inscrire et distribuer leurs produits par l’intermédiaire de la boutique Ovi.

Avec Nokia, tout le monde peut devenir développeur. L'Ovi app wizard propose aux utilisateurs un outil gratuit qui leur permet de mobiliser rapidement leur contenu pour créer leur propre application. Aucune connaissance en programmation n’est requise et l’inscription est gratuite. L’application ainsi créée est alors disponible dans la boutique Ovi en environ 24 heures.
 

Le 31 mai dernier était désigné par un groupe de contestataires sur le Web, comme étant le « Quit Facebook Day ».

Donnant suite à cette annonce, les dirigeants de Facebook avaient annoncé sur-le-champ un retour au contrôle complet par les utilisateurs du paramétrage des options de confidentialité, sans doute par crainte de voir prendre de l'ampleur ce mouvement initié par deux Canadiens. Voilà que seuls 31 000 abonnés Facebook ont quitté le jour du « Quit Facebook Day » par rapport aux 450 millions de membres, ce qui est peu.

Quoi qu'il en soit, ce mouvement, même modeste, aura été suffisant pour faire prendre conscience aux dirigeants de Facebook que les clients sont vigilants sur la question de la confidentialité.

L'entreprise montréalaise Game On Audio, spécialisée en postproduction audio dans l'industrie du jeu vidéo, a annoncé aujourd'hui qu'elle a procédé, en partenariat avec la Banque de développement du Canada (BDC), Investissement Québec et le Fonds d'intervention économique régional (FIER), à un investissement stratégique de près de 2 millions $ dans le but d'accroître ses opérations.

Cette nouvelle injection de fonds qui provient de Game On Audio et d'Investissement Québec, en plus de prêts de la BDC et du FIER Centre-du-Québec, coïncide avec une période de croissance importante pour l'entreprise. Au début du mois de juin, Game On Audio procèdera à l'inauguration officielle de ses nouveaux studios à la fine pointe de la technologie à Montréal et ouvrira également des studios à Los Angeles en septembre.

"À ses débuts, Game On Audio était l'un des premiers spécialistes en audio pour les jeux vidéos à Montréal. Aujourd'hui, à peine huit ans plus tard, l'entreprise a des ententes avec des studios à travers le monde et offre ses services de production audio à l'échelle internationale", a déclaré Samuel Girardin, chef de la direction de Game On Audio. "C'est extraordinaire de s'associer avec des partenaires aussi prestigieux que la BDC, Investissement Québec et le FIER. Leur soutien financier, qui nous est vital, permettra d'agrandir nos installations montréalaises, de poursuivre le développement de nos propres technologies en matière de flux en postproduction audio et de continuer nos efforts de développement des affaires à l'échelle internationale."

Isabelle Leduc, directrice principale du Centre de l'entrepreneurship de la Banque de développement du Canada a ajouté : "La BDC a été très impressionnée par le sérieux de Samuel Girardin et par son engagement envers le projet. Samuel est aussi entouré d'une équipe de professionnels de haut niveau, qui ont la passion et le courage nécessaires pour faire avancer leurs idées. Une relation de confiance s'est tout de suite établie entre nous et Game On Audio."

Martin Boulianne, le directeur du Programme d'immigration des investisseurs chez ScotiaMcLeod qui a évalué leur dossier pour Investissement Québec, a ajouté : "ScotiaMcLeod est fière de soutenir la nouvelle génération d'entrepreneurs comme Samuel Girardin. C'est aussi très stimulant d'être associé à une entreprise telle que Game On Audio, qui évolue dans une industrie aussi dynamique et en croissance que celle des jeux vidéo. Nous souhaitons beaucoup de succès à Samuel Girardin et nous espérons continuer d'être un partenaire privilégié de ses futurs projets d'expansion.

Yvon Pellerin, président du FIER Centre-du-Québec, a déclaré : "La mission du FIER est d'aider les entreprises, incluant les jeunes entrepreneurs, à obtenir du financement lors des étapes cruciales que sont le démarrage et la période de développement. En investissant dans les projets d'un jeune homme d'affaires tel que Samuel Girardin, nous aidons Game On Audio à croître et à développer son bassin de clients internationaux, ce qui permet l'exportation de notre propre expertise technologique, développée par les gens d'ici, et la création d'emplois ici, chez nous."


C'est jour de fête pour Ubisoft qui célèbre ses cinq ans à Québec aujourd'hui, moment propice pour souligner l'apport de ses 255 créateurs, la réalisation locale d'une douzaine de projets d'envergure qui ont marqué l'univers du jeu vidéo, ainsi que des investissements qui ont généré des retombées économiques de plus de 280 millions de dollars à Québec.

"Nous sommes très fiers d'avoir choisi Québec. Les objectifs d'embauche que nous avions sur cinq ans ont été réalisés après un peu plus de deux ans. Nous avons une équipe créative et soudée qui fait notre succès", a déclaré M. Nicolas Rioux, vice-président et directeur général d'Ubisoft Québec, en point de presse.

Une équipe créative, c'est le cas de le dire! Le dernier-né d'Ubisoft Québec, Prince of Persia : The Forgotten Sands, connaît déjà un vif succès auprès des critiques, sans oublier Combat of Giants, une autre création originale qui fait la fierté de l'entreprise. "Ubisoft Québec est devenu un studio qui assure la direction de créations authentiques et qui développe des licences ici, à Québec", souligne M. Rioux.

Des retombées économiques majeures

Sans contredit, Ubisoft Québec a de quoi fêter. Après cinq ans seulement, 77 millions $ ont été investis à Québec. L'impact économique attribuable à la présence d'Ubisoft à Québec s'élève donc à plus de 280 millions $ en retombées.

"À notre grande satisfaction, le studio performe, tant au sein du groupe Ubisoft qu'auprès du public, et nos projets jouissent d'une reconnaissance internationale. Nous avons atteint en cinq ans un seuil de maturité qui promet un brillant avenir pour le studio", précise Nicolas Rioux.

Le développement d'Ubisoft Québec est loin de s'arrêter là. Non seulement les créateurs planchent sur de nouveaux jeux créés de toutes pièces à Québec, ils collaborent également avec le studio d'Ubisoft Montréal sur le prochain opus d'Assassin's Creed : Brotherhood.

Ubisoft Québec prend aussi de l'expansion par l'acquisition d'un quatrième étage dans l'édifice Ubisoft, situé à l'angle du boulevard Charest et de la rue de la Couronne.

"Cette expansion nous permettra d'offrir un meilleur univers de création à nos employés. Ce nouvel espace nous permettra aussi de développer notre laboratoire de jeux dans lequel nous testerons nos créations auprès du public", précise M. Rioux.

Une soirée VIP

Rappelons qu'il y a cinq ans, seulement 150 personnes travaillaient dans l'industrie du jeu vidéo à Québec. Aujourd'hui, on y recense plus de 1000 créateurs. "Nous sommes très heureux d'avoir participé activement au développement de la technoculture dans le quartier Saint-Roch, à Québec. Nous croyons depuis longtemps au développement de l'industrie dans la région et nous la soutenons au travers des initiatives tel notre partenariat avec l'École nationale de divertissement interactif (ENDI)", poursuit M. Rioux, qui a récemment été nommé président du conseil d'administration de l'École.

Grâce à son rayonnement, Ubisoft Québec compte dans ses rangs des créateurs de partout, de l'extérieur du Québec comme de l'étranger. "C'est une belle fierté pour une entreprise implantée à Québec de susciter un intérêt pour la Ville auprès d'une main-d'œuvre qualifiée prête à s'y établir", précise Nicolas Rioux.

M. Rioux rappelle également que la force d'Ubisoft Québec réside dans la créativité et la fidélité des membres de son équipe. "Nous avons une équipe très fidèle et très talentueuse, nous souhaitons à tout prix reconnaître son implication. Nous soulignerons d'ailleurs notre cinquième anniversaire par une soirée VIP privée pour nos employés à l'Impérial de Québec, le 3 juin, avec des groupes exclusifs. C'était incontournable pour nous", conclut Nicolas Rioux.

C'est connu, nos amis chinois ne se cassent pas trop la tête avec le respect des marques de commerce, aussi il ne fallait pas réellement se surprendre de voir arriver sur les tablettes un faux iPad. C'est le cas maintenant alors que vous pouvez vous procurer pour 105 $ US, un iPed.

Ce dernier roule sous système d'opération Android de Google et est propulsé par un processeur Intel, dont on ignore la puissance à cette étape. Il offre 16 Go de capacité de stockage et supporte la connectivité Wi-Fi. Jusque-là tout semble idéal pour 105$, mais l'iPed ne dispose que de 128 Mo de RAM ce qui rend difficile l'exécution de programmes et de vidéos moindrement lourde.

Voici une vidéo qui montre le phénomène iPed.

Alors que l'iPad est disponible dans plusieurs régions du monde, Apple rend publiques de nouvelles données sur les ventes de son plus récent appareil. Ainsi, il a été possible d'apprendre que plus de 2 millions d'unités ont été vendu en seulement 2 mois de disponibilité ce qui est mieux que ce que l'iPhone avait fait (1,4 million). Steve Jobs, le grand patron d'Apple, se dit heureux de constater que les amateurs apprécient autant qu'Apple l'iPad et toute sa magie. Il demande également un peu de patience aux consommateurs qui ne peuvent s'en procurer en ce moment en raison d'une rareté.
 


De Victoria à Petawawa : les Canadiens sont invités à soumettre des photos qui représentent leurs villes natales

Microsoft Canada, en association avec le Centre Photo Walmart et Kodak Canada Inc., a annoncé aujourd'hui le lancement du concours de photo national Mettez votre ville sur la carte avec Bing. Les Canadiens sont vivement encouragés à soumettre des photos qu’ils ont prises de leur ville natale à www.concoursphotobing.cawww.concoursphotobing.ca.Le gagnant du grand prix et futur héros de sa ville natale, verra sa photo en vedette sur la page d’accueil Bing.ca le jour de la Fête du Canada et remportera également un ensemble de produits pour la photographie, offert par Kodak Canada Inc. et le Centre Photo Walmart. De plus, les Canadiens pourront gagner des prix quotidiens.

« Avec ce concours, nous voulons que les Canadiens mettent à profit au maximum leur sentiment d’appartenance à leur ville natale et saisissent cette occasion d’en vanter les atouts auprès du reste du Canada, à l’aide de la page d’accueil Bing », dit Jed Schneiderman, directeur du marketing chez Bing.ca. « La page d’accueil de Bing.ca est reconnue pour présenter certaines des meilleures photos au monde, y compris les plus importants lieux d’intérêt du Canada, et c’est avec enthousiasme que nous présenterons la photo de la ville canadienne gagnante à leurs côtés ».


Le concours de photo Mettez votre ville sur la carte avec Bing est d’une durée de quatre semaines et la photo obtenant le plus de votes de la ville la plus populaire gagne. Pour gagner, les Canadiens doivent susciter l’appui de leurs amis, de leur famille et de leur communauté afin qu’ils votent pour leur(s) photo(s) soumise(s). En tant que partenaires pour le développement des photos et les prix, le Centre Photo Walmart et Kodak Canada Inc. offriront des prix quotidiens et un grand prix pour le concours. Voici certains détails à propos des prix :

Grand prix :
En plus de voir sa photo sur la page d’accueil de Bing.ca, le photographe gagnant recevra un ensemble de produits pour la photo de Kodak, y compris :
- Une (1) caméra vidéo de poche Kodak Play Sport  
- Un (1) cadre numérique Kodak Pulse
- Une (1) caméra numérique Kodak Slice
- Un (1) étui à caméra Kodak
- Une (1) imprimante tout-en-un à jet d’encre Kodak ESP 7250
- Un (1) ensemble combo d’encre à impression Kodak
- Deux cents (200) impressions de photo 4po x 6po échangeables dans tout Centre Photo Walmart Canada participant
- Dix (10) agrandissements de photo 8po x 10po échangeables dans tout Centre Photo Walmart Canada participant
- Deux (2) DVD Kodak Picture Movie échangeables dans tout Centre Photo Walmart Canada participant
- Dix (10) carnets de photo échangeables en ligne dans le site Web du Centre Photo Walmart Canada

Prix quotidiens :

En fonction des votes, la photo la plus populaire de chaque jour du concours remportera :
- Une (1) caméra numérique Kodak M530
- Un (1) étui à caméra Kodak
- Cent (100) impressions de photo 4po x 6po échangeables dans tout Centre Photo Walmart Canada participant
- Cinq (5) agrandissements de photo 8po x 10po échangeables dans tout Centre Photo Walmart Canada participant
- Un (1) DVD Kodak Picture Movie échangeable dans tout Centre Photo Walmart Canada participant

 
Aucun achat requis. Le concours est ouvert aux résidents du Canada. Le concours se termine le 22 juin 2010 à 23h, H.N.E. Pour les règlements complets du concours, veuillez consulter le www.bingphotocontest.cawww.bingphotocontest.ca.
 

Jusque-là, il était impossible pour vous de pouvoir raccorder la Wii à un cinéma maison ou un téléviseur avec connectivité HDMI. Voilà que la solution existe non pas par Nintendo, mais par une compagnie tierce qui a mis au point un adaptateur qui transforme la sortie audio/vidéo de la Wii en port en HDMI. Le Wii2HDMI est disponible en ligne sur www.neoya.comwww.neoya.com au prix de 39,95 $.

Bien que ce gadget ne procure aucune amélioration de l’image de la Wii qui ne peut en donner plus, il peut s’agir d’un outil de plus pour limiter la grosseur de votre réglisse de filage qui traine derrière votre équipement audio-vidéo.

La boîte Asus avait été très discrète sur ses intentions de commercialiser une réponse à l'iPad d'Apple. Maintenant que l'iPad est sorti partout sur le globe ou presque, Asus réputée pour la fiabilité des ses ordinateurs portables rendait aujourd'hui disponible de l'information sur ses deux nouveaux produits à venir.

D'abord, ce n'est pas une, mais bien deux tablettes qui verront le jour avec écran de 10 et 12 pouces. La tablette Asus version 12 pouces roulera sous Windows 7 Édition Familiale tandis que la version 10 pouces Windows Embedded Compact 7. Les deux tablettes Eee seront propulsées par processeur Intel Core 2 Duo CULV. Notez la présence d'un port USB et d'une caméra contrairement à l'iPad.

 

La seule tablette avec clavier

Ce qui fait l’originalité du concept d'Asus repose sur le fait de pouvoir installer la tablette sur une station d'arrimage qui agit comme clavier complet. Outre l'option de clavier virtuel, il serait donc possible d'écrire de longs textes avec l'Eee Pad. Asus promet une épaisseur de 12 mm et naturellement la possibilité d'installer et d'utiliser de nombreuses applications via le AppUp Center. On pense pouvoir commercialiser les deux modèles en 2010.

 


 

Le phénomène iPad se transporte du côté du Canada, la France, l'Australie, l'Allemagne, l'Italie, le Japon, la Grande-Bretagne, l'Espagne et la Suisse alors que la tablette convoitée est disponible à la vente dès ce matin. Du côté des boutiques d'électronique canadiennes, on s'attend à une journée très chargée sans toutefois être en mesure d'estimer le volume de ventes attendu.

Contrairement au lancement américain, l'ensemble des modèles sera disponible, WiFi ou 3G. Les prix débutent à 549 $ pour le modèle de base avec 16 Go de mémoire et connectivité WiFi. Le plus gros modèle avec connectivité 3G et 64 Go de mémoire interne est disponible au prix de 879 $.

 

Microsoft qui pouvait se vanter de valoir 35 fois plus qu'Apple il n'y a que 10 ans, se voit aujourd'hui dépassé par cette dernière en valeur.

Si c'est bien réel que le titre d'Apple est fort aujourd'hui, celui de Microsoft est toutefois plus bas qu'il nous a habitués et ce n'est pas nécessairement réaliste de son poids réel. C'est en raison d'une poussée coup sur coup de l'iPhone, de l'iPod, l'iPad et l'iTune lancés à l'intérieur de la dernière décennie qu'Apple est si forte aujourd'hui. Certains analystes économiques n'hésitent pas à demeurer plus modérés sur le déclin de Microsoft en mentionnant que Microsoft pourrait se remettre dans le droit chemin suite à de bonnes ventes de Windows 7. Également, la présence de Microsoft dans le secteur des jeux vidéo, contrairement à Apple, du moins pour le moment, pourrait profiter à Microsoft qui s'apprête à lancer le Projet Natal, la détection de mouvement de la Xbox 360.
 

Il fallait s'en douter, Facebook critiqué de toute part a finalement cédé à la pression populaire en déclarant que de nouveaux ajustements simplifiés allaient être de nouveau accessibles. Nous faisons naturellement ici référence aux informations personnelles des membres et aux options de réglages qui leurs sont offerts. Mark Zuckerberg, a finalement avoué les dents serrées que les récents ajustements apportés à l'interface étaient si compliquées que les utilisateurs se sont plaints.

Ce changement de cap donne suite à un rapport de la firme Sophos publié la semaine dernière qui affirmait que près de 60% des utilisateurs de Facebook envisageaient de quitter le réseau en raison de sa gestion discutable des informations personnelles des membres. Également, un appel à tous circule sur le Web présentement qui invite à une journée mondiale de désabonnement à Facebook est toujours prévu le 31 mai prochain.

 


Voici le message publié par Facebook aujourd'hui.

Palo Alto, Californie - le 26 mai 2010 - Facebook répond aujourd’hui aux commentaires et inquiétudes des utilisateurs en matière de confidentialité en annonçant la mise en place de paramètres plus simples et plus efficaces pour partager en toute sécurité des informations personnelles. Grâce à ces nouveaux paramètres, les plus de 400 millions d’utilisateurs Facebook pourront contrôler précisément, et ce en quelques clics à peine, les personnes qui ont accès aux informations et contenus qu’ils publient sur la plateforme. En outre, de nouveaux paramètres vont également être mis en place pour permettre de facilement désactiver les applications ou sites tiers. Mark Zuckerberg, fondateur et PDG de Facebook, a officiellement annoncé ces changements dans un billet de blog publié aujourd’hui à l’adresse suivante : http://blog.facebook.com/mark2.

« L’aventure Facebook a d’abord commencé avec une série d’idées simples », déclare Marc Zuckerberg. « Lorsque les personnes peuvent contrôler les informations et les contenus qu’elles partagent, elles ont tendance à vouloir partager plus. Les personnes qui partagent toujours plus vont contribuer à rendre le monde plus ouvert et connecté. Au cours de ces dernières semaines, de nombreux utilisateurs nous ont fait savoir qu’ils voulaient pouvoir contrôler plus facilement leurs informations. C’est pour cette raison que nous mettons aujourd’hui en place de nouveaux changements pour leur permettre de gérer plus facilement les informations qu’ils partagent ».

Les nouveaux paramètres de confidentialités introduits par Facebook illustrent l’importante consultation collaborative entreprise avec le bureau du Sénateur Charles Schumer ainsi qu’un grand nombre de groupes de défense des consommateurs et du respect de la vie privée en ligne, parmi lesquels le Center for Democracy and Technology, Consumer Action, Future of Privacy Forum, Progress and Freedom Foundation, NetChoice, CATO Institute, TRUSTe, Technology Policy Institute et Innovation Foundation. Ces consultations se sont révélées très utiles pour clarifier et communiquer sur les principes de Facebook en matière de confidentialité et ont grandement contribué à la conception ainsi qu’à la mise en place de ces nouveaux contrôles de confidentialité, déployés dès aujourd’hui et effectifs pour l’ensemble des utilisateurs dans les semaines à venir.

Mark Zuckerberg a d’abord annoncé l’intention de Facebook d’apporter ces changements dans un éditorial publié sur le Washington Post dans lequel il détaille les principes qui gouvernent Facebook :

1) Les utilisateurs contrôlent les informations qu’ils partagent
2) Facebook ne partage par les informations personnelles des utilisateurs avec des services ou des gens sans leur autorisation
3) Facebook n’autorise pas les annonceurs à accéder aux informations personnelles des utilisateurs
4) Facebook ne vend pas les informations personnelles des utilisateurs
5) Facebook restera un service gratuit pour tous

L’annonce d’aujourd’hui concerne principalement deux de ces principes.

Simplifier le contrôle des informations partagées

Un contrôle simple : Un nouveau paramètre a été introduit pour permettre aux utilisateurs de partager plus facilement du contenu ou des informations avec leurs amis, les amis de leurs amis ou avec tout le monde. Pour ce faire, un seul clic suffit. Les paramètres correspondants sont immédiatement effectifs et faciles à comprendre. Parallèlement, Facebook a choisi de conserver certains de ses paramètres pour les utilisateurs qui souhaitent personnaliser leur niveau de partage. Tous ces paramètres apparaissent désormais sur une seule page pour un meilleur accès.

Contrôle rétroactif : Pour les utilisateurs sélectionnant les options plus restrictives « Amis uniquement » ou « Amis des amis » avec le contrôle principal, le paramètre correspondant s’appliquera à l’ensemble du contenu préalablement publié sur la plateforme. Ainsi, quelques clics suffisent à un utilisateur pour renforcer la protection de l’ensemble des informations et contenus publiés sur la plateforme.

Futurs produits : Facebook s’engage à respecter les choix des utilisateurs en matière de confidentialité pour les nouveaux produits et à faciliter le partage de leurs informations sur la plateforme. Ainsi, tout utilisateur qui définit le paramètre « Amis uniquement » pour « Partager sur Facebook », appliquera automatiquement ce même paramètre aux nouveaux produits avec des paramètres de confidentialité.

Maitre mot : simplicité : La granularité de contrôle a toujours constitué l’objectif principal dans la conception de la politique de confidentialité de Facebook. A commencer par les changements annoncés aujourd’hui, Facebook insistera également sur la simplicité de sa conception de confidentialité.

Moins de changements des paramètres de confidentialité : Facebook admet que les nombreux changements en matière de confidentialité survenus l’année dernière ont pu semer la confusion et s’engage désormais à travailler dans le respect des principes énoncés aujourd’hui pour continuer à mettre au point de nouveaux produits et fonctionnalités innovants.

Moins d’informations obligatoirement publiques

Réduire la quantité d’informations publiques : Facebook a considérablement réduit la quantité d’informations visibles par tous. Ces informations se limitent aujourd’hui au nom, à la photo de profil (si l’utilisateur en possède une), au sexe (qui peut être masqué sur le profil) et aux réseaux (si l’utilisateur en a rejoint).

De vrais contrôles de confidentialité pour les Pages : Les connexions aux Pages, visibles par tous auparavant, disposent désormais de paramètres de confidentialité fonctionnant des deux côtés de la connexion. Ainsi, les utilisateurs peuvent faire en sorte que les autres utilisateurs ne voient pas les pages sur leur profil ainsi que le fait qu’ils aient cliqué sur le bouton « J’aime » des pages en question. Les différentes applications devront désormais demander une autorisation explicite préalable pour accéder à certaines des pages des utilisateurs qui ne sont pas accessibles à tous.

Opt-out plus simple

Contrôle total de la manière dont les applications et sites tiers sur la plateforme Facebook accèdent aux informations : En réponse aux demandes des utilisateurs, Facebook a ajouté un moyen simple pour permettre aux utilisateurs de désactiver les applications et sites web de sorte qu’aucune information ne soit accessible aux applications, y compris celles normalement accessibles à tout le monde.

Désengagement plus simple du programme pilote de personnalisation instantanée : Facebook a également fait en sorte de permettre aux gens de se désengager plus facilement du programme de personnalisation instantanée, ce qui empêche les applications actuelles et future du programme d’accéder à leurs informations. Un nouveau paramètre empêchera que les informations d’un utilisateur soient partagées avec un partenaire de personnalisation.

Autorisation de partage de données granulaires pour les applications et sites web : Facebook a également insisté sur les nouveaux contrôles dont disposent les utilisateurs sur les informations partagées avec les applications et sites web sur la plateforme Facebook. Avec le nouveau modèle d’autorisation de partage de données, les applications devront impérativement obtenir une autorisation préalable pour pouvoir avoir accès à toute information personnelle qui ne serait pas rendue visible à « tout le monde ».

Ce qu’en pensent les gens

« Les utilisateurs de Facebook se sont fait entendre : ils veulent pouvoir contrôler leurs informations. Malgré les rumeurs qui indiquent le contraire, la confidentialité est toujours d’actualité et devrait même réapparaître via des contrôles simplifiés et de meilleures politiques », déclare Leslie Harris, présidente du Center for Democracy and Technology. « Il y a certes encore du travail à faire, mais ces changements constituent les fondations pour offrir aux gens ce qu’ils veulent et ce qu’ils méritent ».

« Aujourd’hui plus que jamais, les gens accordent une importance toute particulière à la confidentialité. Nous sommes ravis que Facebook se soit engagé à améliorer le contrôle et offrir davantage de choix aux utilisateurs et sommes impatients de travailler avec eux pour les suivre dans cette entreprise », commente Michelle De Mooy, associé principal chez Consumer Action. « Nous pensons qu’il est nécessaire pour Facebook de collaborer avec des groupes de défense des consommateurs et de la confidentialité, des organismes de régulation et des législateurs pour redresser la barre et protéger les consommateurs en ligne. Nous espérons également que ce pas en avant de Facebook fera prendre conscience à l’industrie que le fait de disposer de normes de confidentialités strictes est bien plus qu’une politique satisfaisante ».

« Le message que devraient en tirer les entreprises est le suivant : la gestion de l’identité numérique est un élément crucial pour les internautes de tous âges et du monde entier. Facebook prend des mesures essentielles pour gagner la confiance des utilisateurs en leur offrant un meilleur contrôle des données personnelles qu’ils partagent sur la plateforme. Dans la mesure où les sites, services et dispositifs deviennent de plus en plus complexes, le défi qui se pose désormais à Facebook, et à d’autres, est de continuer à rechercher des services innovants qui garantissent l’intuitivité des outils de confidentialité », déclare Jules Polonetsky, Directeur de Future of Privacy Forum ».

« L’annonce de Facebook doit nous rappeler que tous ces services en ligne rivalisent activement les uns avec les autres sur le marché de l’opinion publique en fonction de leur engagement pour autoriser les utilisateurs à faire leurs propres choix en matière de confidentialité », affirme Berin Szoka, directeur au Center for Internet Freedom au PFF. « Facebook a confirmé cet engagement en répondant à la demande des utilisateurs pour leur permettre de restreindre la visibilité de leurs amis et de leurs clics sur le bouton « J’aime », et de se désengager complètement pour ne plus partager d’informations avec des sites externes ou des applications tierces. L’amélioration de l’interface utilisateur est toute aussi importante puisqu’elle contribue à accroitre la granularité du contrôle utilisateur et à simplifier l’utilisation, autrement dit, deux éléments cruciaux. Atteindre à la fois la complexité et la simplicité nécessite un processus d’innovation continu et répétitif ».

« Ces nouvelles fonctionnalités offrent aux utilisateurs plus de choix et un meilleur contrôle de leurs informations et constituent une victoire à la fois pour Facebook et pour ses utilisateurs », déclare Daniel Castro, analyste principal pour Information Technology and Innovation Foundation. « Les derniers changements en date de Facebook montrent que les entreprises répondent efficacement aux inquiétudes des utilisateurs en matière de confidentialité. Dans ce cas, le marché et les commentaires des utilisateurs constituent des outils plus efficaces pour répondre aux besoins des clients que les réglementations maladroites en matière de confidentialité qui ne sont en réalité que des obstacles à l’innovation ».

« Proposer aux utilisateurs de vrais choix en matière de confidentialité qui soient à la fois simples et transparents n’est pas une tâche aisée. Les changements de Facebook destinés à rendre ses paramètres de confidentialité plus accessibles, ainsi qu’à fournir des options de désengagement plus complets reflètent le réel engagement de l’entreprise à contrôler les paramètres de la plateforme ainsi que sa capacité à innover rapidement et à intégrer les commentaires des utilisateurs. Nous continuerons à travailler étroitement avec Facebook pour nous assurer qu’il tient bien les promesses faites à ses utilisateurs », déclare Fran Maier, président de TRUSTe.

Sony vient de montrer sa nouvelle technologie en action qui implique un écran enroulable. C'est en prévision de la conférence SID 2010 que Sony commence à ébruiter les résultats très prometteurs de cette technologie. Selon Sony, le matériau utilisé est assez souple pour permettre un enroulement serré qui en plus, n’endommagerait pas la qualité de l'écran de type OLED, même à long terme. L'écran montré dans une vidéo n'était que de 4,1 pouces, mais l'ont peut déjà s'imaginer l'utilité pour le monde de la publicité avec des écrans grands formats éventuellement.
 

Le marché des tablettes tactiles est en pleine effervescence. Alors que l'iPad est attendu au Canada à la fin de cette semaine, les lancements ou les annonces de la concurrence (Archos, HP, Google...) se multiplient. Cette tablette Wifi/3G/3G+  est donc dotée d'un petit écran tactile multitouch de 5 pouces, quasiment deux fois moins grand que celui de l'iPad. En fait, il ressemble plutôt à un gros smartphone. De plus, on retrouve un processeur SnapDragon à 1 Ghz, une mémoire interne de 2 Go pouvant être portée à 32 gigaoctets grâce à une carte mémoire, un appareil photo de 5 megapixels et une batterie amovible. À noter que le Streak est opéré par Android.

Pour le moment, ce sont seulement nos amis anglais qui pourront jouer avec ce petit gadget, en juin prochain.

 

 

 

Les geeks sont partout autour de vous. Ils se cachent dans une pièce sombre dans laquelle un ordinateur et quelques consoles de jeux les occupent. Ils ont des lunettes noires avec du ruban adhésif au centre et l'ont doit glisser un plateau de nourriture sous la porte de leur pièce pour ne pas qu'ils crèvent de faim. Si c'est l'image que vous vous faites d'un geek, cette journée qui vise à faire connaître le phénomène geek est probablement idéal pour vous.

Lancée en 2006 en Espagne, cette journée sous ses allures de ton humoristique se veut une simple occasion de parler de ceux qui font de l'informatique, de l'électronique et des jeux vidéo une passion et dans certains cas un travail.Dans certains pays, des événements sont organisés à l'occasion de cette journée du Geek.

Ce n'est pas rien, nous parlons ici d'une baisse importante de 100$ de l'iPhone 3G modèle 16 Go. Ce dernier doit cependant impliquer un contrat de deux ans avec le fournisseur AT&T. C'est sans aucun doute l'annonce prochaine de l'iPhone 4G qui, selon certaines rumeurs, serait prévue le 22 juin qui a poussé le détaillant à liquider rapidement certains modèles pour faire de la place.

Pour le moment, aucune confirmation de Wal-Mart pour étendre au Canada cette promotion.

Selon Dick Costolo de Twitter, la compagnie sera très stricte dans sa façon d'aborder la publicité sur son site. Fort de ce qui s'est passé ailleurs sur d'autres sites qui ont senti l'appât du gain en permettant n'importe quoi, pas question ici de permettre à des tiers revendeurs la possibilité d'afficher. Twitter a donc choisi un modèle strict et encadré pour assurer la viabilité du site à long terme précise les responsables de Twitter.

 

Selon une nouvelle étude de la firme Gartner, les ventes de petits ordinateurs de type notebook ont connu un bond spectaculaire de 43 pour cent dans les trois premiers mois de 2010. Des 49,4 millions portables livrés, 9,5 millions et étaient de la marque HP, qui a occupé 19,2 pour cent du marché. Parmi les autres grands gagnants de cette tendance marquée aux petits ordinateurs, on retrouve Acer, Asus Dell et Toshiba. C'est en raison de son poids léger,  de sa petite taille et de son prix que les amateurs se tournent de plus en plus vers le notebook selon les experts.

Il faudra voir les chiffres du prochain trimestre qui vont cette fois inclure l'iPad.

 

 

Si le projet en question est accepté par Hollywood, il pourrait s'agir d'une véritable révolution qui occasionnerait une onde de choc généralisée. C'est que plusieurs grands de l'industrie se sont réunis pour discuter de la possibilité d'écourter la durée du délai entre une sortie en salle et le principe de vidéo à la carte. Ainsi, les Disney, Fox, Paramount, Sony, Universal et Warner seraient tous prêts à signer l'accord qui impliquerait des couts de location entre 20$ et 30$. Si le projet va de l'avant, il pourrait se déployer dès 2011.

L'approche est controversée, car elle risque de compromettre l’activité des salles de cinéma traditionnelle en réduisant l'incitation à s'y rendre au lieu de simplement rester à la maison. Le fossé est grand entre les propriétaires de salles et Hollywood puisque les exploitants souhaitent même augmenter ce délai et non le réduire. Les autres services comme iTune et NetFlix ont les yeux fixés vers cette entente pour savoir de leur côté quels seraient les délais d'attente imposés pour les versions numériques des films.

Voilà un débat qui s’amorce qui touche plusieurs grosses compagnies qui ont des intérêts différents.
 

Si depuis son lancement la console Wii a eu droit à une imposante liste jeux qui n’impliquait pas toujours des titres mémorables, il demeure que tout ce qui touche la franchise Mario se transforme en or pour Nintendo alors que les nombreux amateurs, anciens et nouveaux, attendent toujours avec impatience un jeu impliquant la mascotte de Nintendo. Après le succès phénoménal de Super Mario Galaxy, nul n’avait besoin d’une boule de cristal pour savoir qu’une suite allait être présentée éventuellement. Dès son annonce, Super Mario Galaxy 2 a su capter l’intérêt des amateurs en manque de jeux de qualité. Voilà une bonne raison de dépoussiérer notre Wii, voici nos impressions de Super Mario Galaxy 2.

La critique de GameFocus: http://www.game-focus.com/?nav=reviewCard&fid=9439http://www.game-focus.com/?nav=reviewCard&fid=9439

Voilà un cas particulier qui implique la grosse boîte Warner Bros. qui aurait décidé d'utiliser une technologie antipiratage sans en avoir les droits. Le groupe Medien Patent Verwaltung (MPV) aurait tenté de vendre a Warner sa technologie de signature particulière à un film qui permet de retracer dans quel cinéma, un spectateur aurait filmé le film avec un caméscope.

Selon la plainte déposée par Medien Patent Verwaltung, Warner Bros n'aurait jamais donné suite à MPV, alors que ces derniers ont été surpris de constater que Warner Bros a commencé à utiliser une solution dite similaire à celle de MPV pourtant protégée par des brevets.

On peut bien blâmer les pirates pour ne pas respecter les droits d'auteurs...
 

C'est pour les 30 ans du célèbre jeu Pac-Man de Bandai que Google vient de changer l'apparence de son logo de son moteur de recherche, mais pas seulement en simple image comme il le fait normalement, mais carrément en jeu jouable via les touches du clavier. Il s'agit malheureusement d'un seul niveau, mais avouons que l'idée est excellente !

 

Monty Wong vice-président chez Hewlett-Packard à Taiwan, aurait révélé dernièrement à un magazine que la tablette PC de HP réponse à l'iPad d'Apple serait attendu en octobre et non en juin comme certains le croyaient. Le mystère plane toujours sur cette tablette HP alors qu'il semble impossible à cette étape de savoir quel sera le système d'opération qui la propulsera. Si plusieurs des tablettes en cours d'élaboration par d'autres fabricants ont choisi Windows 7, certains indices portent à croire que le rachat de Palm par HP pourrait signifier l'intégration de la technologie Palm OS dans cette nouvelle tablette.


Le design du HP Slate.

Les gens de Nokia nous faisaient parvenir dernièrement, les résultats d'un petit sondage maison intéressant concernant les applications pour cellulaires.

Gourmands d’applications pour votre cellulaire? Un récent sondage de Nokia révèle que non seulement vous en êtes friands, mais que vous préférez avant tout les applications portant sur les communications, suivi de près par celles portant sur les réseaux sociaux (avec respectivement 26% et 22% des votes). Vous adorez rester en contact ! Un peu plus loin, en troisième place du sondage, on retrouve les jeux (14%), suivi des applications pour le divertissement (12%). Vous appréciez aussi les outils (Qui eut crû qu’un jour vous utiliseriez votre cellulaire pour vous aider à installer une tablette!), les nouvelles (5%) et les sports (4%).

Un mouvement se répand présentement sur le Web qui mènera à une journée thématique invitant les membres à se désabonner de Facebook, le plus populaire site de réseautage social  au monde. L'offense menée par deux Canadiens a un nom, le « Quit Facebook Day ».

Voici le message que l'on peut lire sur le site officiel du mouvement « Quit Facebook Day ».

« Pour beaucoup de gens, quitter Facebook tourne surtout autour du respect de la vie privée. C'est une préoccupation légitime, mais nous pensons aussi la question de la vie privée n'est que le symptôme d'un ensemble plus vaste de questions. Nous nous soucions profondément sur l'avenir de l'Internet comme étant un endroit complètement ouvert, sûr et humain. Comme nous ne pouvons pas voir la direction actuelle de Facebook étant aligné sur un avenir positif pour le web, alors nous quittons. »

Le site en question explique également comment faire pour se désabonner tout en invitant les gens du Web à répandre l'initiative. Sur le site, on peut y lire des commentaires contre et pour l'initiative.

Le site est ici : http://www.quitfacebookday.com/http://www.quitfacebookday.com/


 

Les conclusions d'une étude de la firme Sophos pourraient être l'élément clé qui ébranlera la façon de faire de Facbook pour la divulgation de contenu confidentiel.

Ainsi, on a posé la question "songez vous abandonner Facebook pour des raisons liées à la confidentialité?"  à plus de 1588 participants utilisateurs de Facebook. Ces derniers dans une proportion de 60 % (peut-être 30 % et très probablement 30 %) qu'ils envisagent de se désinscrire pour des raisons de confidentialité. Fait troublant, 16 % ont affirmé avoir déjà quitté Facebook pour ces mêmes raisons. Jusqu'à maintenant, les gens de Facebook changent les règles de sécurité comme bon leur semble sans prendre au sérieux les préoccupations des membres. Voilà qu'il y a là avec cette étude, matière à prise de conscience chez Facebook.
 

Notre site de jeux vidéo GameFocus a eu les droits de diffusion d'une critique aujourd'hui du jeu attendu UFC Undisputed 2010.

Voici un extrait de la critique de David Collins. "La première chose que j’ai faite après ma carrière fructueuse comme champion dans UFC Undisputed 2010 avec une fiche de 47 victoires dans la catégorie Light Heavyweight a été d’appeler mon copain pour me vanter. Pas nécessairement parce que je voulais le  narguer, mais plutôt pour partager ma gloire avec quelqu’un d’autre que ma fille de 6 ans. C’est à ce moment que j’ai vraiment réalisé combien ce nouveau UFC Undisputed 2010 était différent de la version de l’an dernier, plus axés encore vers les VRAIS fans du UFC."

La critique complète est ici : http://www.game-focus.com/?nav=reviewCard&fid=9471

La canadienne KIWI Choice commercialise aujourd'hui son chargeur solaire universel pour appareils mobiles le KIWI U-Powered. Il s'agit du premier d'une famille de quatre produits innovants et respectueux de l'environnement qui seront introduit par KIWI d'ici l'automne 2010. Contrairement à d'autres chargeurs de portables sur le marché, KIWI U-Powered peut également utiliser les autres sources d'énergie comme les ports USB, chargeurs voiture, prises murales et même l'énergie solaire.
Une fois chargé, KIWI U-Powered est utilisé comme une source d'alimentation de rechange pour des produits électroniques, tels que les téléphones cellulaires, BlackBerry, iPod, iPhone, appareils photo numériques en agissant comme chargeurs universels pour tous ces dispositifs.

KIWI U-Powered est désormais disponible pour la vente sur le site : www.kiwichoice.comwww.kiwichoice.com ainsi qu'auprès de certains détaillants au prix suggéré de 49,99$.
 

Frima lance Roche Papier Sumo, le premier jeu Facebook développé et conçu entièrement par une équipe de créateurs québécois. Dans ce concept délirant, les joueurs affrontent leurs amis Facebook dans une version moderne du classique « roche papier ciseaux ». Cette fois, l’indémodable jeu de mains est revisité en ligne avec d’immenses lutteurs sumo affamés de victoires!

Afin de devenir grand champion du jeu, chaque joueur doit nourrir son sumo, le faire engraisser, l’entraîner au combat et surtout, le personnaliser. En effet, chaque joueur peut échanger les points qu’il accumule contre plus de 200 accessoires qui donneront un look d’enfer à n’importe quel sumo : chapeau de cowboy, moustache, tatouage, afro, torse abondamment poilu et bien plus!

« Le marché des jeux sur ce réseau social est en pleine expansion et nous ne manquerons pas le bateau! Nous avons déjà plusieurs projets de jeux Facebook en développement. » affirme Steve Couture, PDG de Frima. « L’idée de voir notre premier jeu sur Facebook, un concept 100 % québécois, être joué par des dizaines de milliers de personnes nous motive à être toujours plus créatifs afin de séduire cette nouvelle clientèle de joueurs. », poursuit-il.

Le jeu est disponible en français et en anglais et il s’adresse aux 400 millions d’utilisateurs du réseau social Facebook sur la planète. Le jeu est en constante évolution et de nouvelles fonctionnalités seront ajoutées en réponse aux commentaires des joueurs.

Sous-catégories

Recherche

Les derniers dossiers AT

TESTS DE JEUX RÉCENTS

Yakuza: Like a Dragon, notre avis

Lire la suite...

Godfall : Notre test

Lire la suite...

On a joué à The Pathless

Lire la suite...

Sackboy A Big Adventure, on y a joué et voici notre avis

Lire la suite...

Notre test du jeu Demon's Souls

Lire la suite...

On a joué à Spider-Man Miles Morales

Lire la suite...
Cyberpunk 2077: Notre avis

Cyberpunk 2077: Notre avis

Lire la suite...

Immortals Fenyx Rising, notre avis

Lire la suite...

Dernières sorties jeux

Les sorties jeux vidéo cette semaine - 25 au 29 janvier 2021

En cette dernière semaine de janvier, la liste des sorties jeux devient plus longue. Si on compte peu de gros titres AAA, la liste couvre toutes les plateformes et tous les types de jeux. Bonne semaine.

Lire la suite...

Audio : Podcast & Radio

Les 5 articles plus lus depuis 48h

GF sur Facebook

Sondage GF

Allez-vous acheter une des nouvelles consoles cette année?

Mots-clés populaires depuis 24h

Médias sociaux

À voir sur GF...