Test :: Munin ( PC )

Notre test de Munin
Munin
  • Date de sortie : 9 juin 2014
  • Console :
  • Éditeur : Daedalic Entertainment
  • Développeur : Daedalic Entertainment

Étant grand fan de jeux de type plateforme et ayant joué à de nombreux jeux de ce type depuis mon enfance,  j’avais bien hâte de pouvoir tester Munin, un jeu sorti le 10 juin dernier sur PC et qui d’après les bande-annonces ainsi que les informations sur le jeu, semblait offrir un gameplay unique dans son genre.  Voici donc notre test de Munin.

Un gameplay innovant

Développé par Goira et édité par Daedalic Entertainment, studio à l’origine de l’excellent Journey of a Roach, Munin vous amènera à réfléchir à l’intérieur de ces puzzles d’une difficulté croissante.

Vous contrôlez Munin, le messager de la cité d’Odin qui s’est fait enlever ses pouvoirs par Loki. Pour retrouver vos pouvoirs, vous devez avec votre clavier, amasser toutes les plumes à l’intérieur d’un tableau pour le terminer et pouvoir continuer votre route à la recherche de votre objectif final.  Pour accomplir cette tâche, vous devrez tourner les différents environnements de votre niveau vers le haut, vers le bas, etc..., avec un simple clic de souris. Pour être un peu plus clair, dans chaque niveau, votre écran est séparé de façon transparente en plusieurs parties sur lesquelles vous pouvez cliquer pour les tourner vers la droite, vers la gauche, etc..., et c’est grâce aux mouvements de l’environnement que votre personnage sera capable d’aller chercher les plumes, son objectif principal. Les possibilités pour réussir les niveaux sont nombreuses, car il n’y a pas de solution précise, sauf bien sûr pour les premiers niveaux. Chaque personne peut trouver différents moyens de résoudre les énigmes et parfois il y a plus de cinq façons différentes de terminer le niveau.

La profondeur des niveaux ne se concentre pas seulement par le mouvement des décors et de l’environnement, on retrouve aussi l’ajout de la physique et d’interrupteurs  dans les niveaux un peu plus avancés. Chaque niveau offre une mécanique de jeu particulière et différente par exemple, dans l’un des 9 neufs monde jouable vous pourrez contrôler de gros cailloux pour activer différents interrupteurs. Chaque monde ou chaque chapitre offre une mécanique de jeu différente ce qui augmente le plaisir de jouer. 

L’un des grands points positifs de Munin est aussi  qu’il est très rare aujourd’hui de jouer à un jeu de plateforme qui nous permet de modifier l’environnement et même déplacer littéralement des montagnes pour terminer un niveau. Tant que votre personnage n’a pas amassé toutes les plumes, qui d’ailleurs augmentent de niveau en niveau, vous ne pouvez avancer, car il n’y a pas d’endroit précis pour amener votre personnage. Lorsque votre objectif est accompli, vous êtes téléporté vers le prochain niveau.

munin-puzzle

Peu importe votre âge, vous comprendrez le principe des énigmes et les mouvements de votre personnage. Il n’y a pas de dictatiel a proprement parler, dès le début du jeu, vous êtes lancés dans l’action avec vos tous premiers puzzles. Au fil des différents niveaux vous apprendraient les différentes commandes nécessaires, c’est-à-dire les flèches et la barre d’espace, ce qui n’est pas très compliqué. À savoir que vous pouvez mourir dans le jeu à plusieurs reprises sur différent objet pointu pas toujours facile à remarquer.

Des graphismes de plus en plus populaires

À la manière des Raymans ou bien de Child of Light, le moteur graphique utilisé par  Munin s’inspire du dessin, ce qui permet au jeu de se rapprocher beaucoup plus de l’art. Cette manière de se rapprocher de l’art permet de créer des jeux avec un très bel effet visuel tout en nous permettant de nous relaxer  et de nous reposer des jeux remplis d’explosion et d’effets spéciaux.  Les différents univers de Munin sont très soignés et épurés.  Les décors que l’on retrouve à l’arrière des niveaux sont très calmes, ils offrent une couleur au jeu et tout en étant simple propose un effet très agréable à l’œil. Munin continue, donc, dans la lancée des récents jeux de plateforme et propose des graphismes qui nous rappellent les anciens jeux avec un aspect visuel très simple, mais qui est selon moi aussi beaux que les jeux qui proposent des graphismes se rapprochant de la réalité. La petite touche de haute définition, disponible grâce à la technologie d’aujourd’hui, permet à Munin de se démarqué par rapport aux jeux d’antan.

Une histoire inutile

Le jeu vous plonge dans le cœur de la mythologie nordique avec Munin avec des textes difficiles à lire et placés entre les différents mondes du jeu. Vous incarnez le corbeau qui a perdu ses plumes et qui se voit transformé en petite fille mortelle par le méchant Loki. Pour retrouver votre apparence d’avant vous devrez obtenir toutes les plumes perdues pour affronter votre ennemi. Voilà les grandes lignes importantes concernant l’histoire et mentionnées aussi un peu plus haut, que je considère complètement inutile, car elle ne rajoute absolument rien au jeu et n’a aucune importance.  Pourtant, l’équipe de développeur, met beaucoup l’accent sur l’histoire avec ces petits textes avant chaque début de monde ainsi que l’introduction du jeu. Il n’est pas nécessaire de tout savoir sur la mythologie nordique ni même de comprendre les différents noms de chapitre, qui peuvent être parfois difficiles à nommer,  du jeu pour pouvoir y jouer.

munin-3

Trop facile…

C’est exactement les mots que j’ai utilisés pour les 15 premiers niveaux du jeu, ensuite c’est devenu beaucoup plus difficile. La difficulté croissante est l’un des aspects, que je trouve le plus intéressant outre bien sûr le gameplay innovant qui nous permet de modifier l’environnement.  C’est plus de 80 niveaux sur lesquels on peut exercer nos méninges et il n’y a pas un puzzle qui se ressemble, chacun apporte son lot de nouveauté avec une mécanique de jeux différente à chaque énigme.  L’un des seuls points négatifs est le temps de jeu. Malheureusement, même si Munin propose beaucoup de niveaux, si vous êtes un adepte de ce style de jeux vous les compléterait assez facilement, et ce en un total d’environ une huitaine d’heures.  Cependant, ce n’est pas une raison pour ne pas apprécier ce magnifique jeu qui mérite que l’on s’y attarde.

Un art complet

Que ce soit dans la musique, qui nous transporte littéralement dans l’univers du jeu et nous permet de jouer tout en relaxant, ou bien dans les décors qui se rapprochent grandement à des dessins, tout est mis en œuvre pour donner un style particulier à Munin.  

Focus final

Disponible pour une dizaine de dollars sur Steam, Munin est l’un des jeux les moins publicisés, mais mériterait un bien meilleur sort qu’à ce que l’on peut s’attendre. Avec son style très proche de l’art, grâce à son moteur graphique qui permet de créer des décors et des niveaux comme si quelqu’un les dessine à la main devant vous, le jeu édité par Daedlic Entertainement vous procurera plusieurs heures de plaisirs. Même si Munin ne sera pas élu meilleur jeu de l’année, il mérite sa place dans les meilleurs jeux de plateformes et d’énigmes disponible. 


+ Pour
  • +Jouabilité inédite
  • +Graphisme magnifique
  • +Difficultée croissante
- Contre
  • -Courte durée
  • *Histoire sans réel lien avec le jeu
donne la note globale de 7.6