Date de sortie: 5 novembre 2020

Éditeur : HandyGames

Développeurs : The Wild Gentlemen, Massive Miniteam

Plates-formes : Xbox Series, Xbox One, PC, Switch, Google Stadia, PS4, PS5

Genres : Jeu d'aventure

Prix : 26,99$ 


Quand René m'a demandé si j'avais le goût de réécrire des articles parlant de jeux vidéo pour l'aider un peu, j'étais super emballé à l'idée... Jusqu'à ce qu'il m'envoie le code pour mon premier test. Je dois dire que de voir des poulets habillés en policiers, ça surprend! Je n’étais vraiment pas certain si son offre m'intéressait encore. Je me suis dit : "Mais qu'est-ce qui m'a pris de lui dire oui?"

Ne pouvant pas le laisser tomber, j'ai pris mon courage et je me suis décidé à commencer une partie. Étonnamment, après 30 minutes de jeu, je me suis laissé embarquer. Il ne suffit que d'oublier qu'on évolue dans un univers rempli d'animaux. 



L'intrigue est bonne. L'histoire est classique. On se croit facilement dans les années 30. Ça rappelle les films de gangsters. Et plus le jeu évolue, plus on comprend pourquoi les gens derrière cette idée y sont allés avec des animaux. Il y a beaucoup de sous-entendus. On y parle de racisme, de différence de classes. On comprend bien plusieurs problèmes de société qui sont peut-être plus faciles à aborder de cette manière. 

Les images sont belles utilisant le look sombre des vieux films de détectives. L'ambiance jazzy du titre nous immerge dans cet univers qui nous ait proposés. Les contrôles sont assez simples. Au moment d'écrire ces lignes, j'ai joué un peu plus de deux heures. L'intrigue semble assez longue. Certains n'y trouveront peut-être pas leur compte. Moi ça me plaît. Peut-être un peu prévisible par moment. La façon que c'est construit, c'est un peu répétitif. Certains éléments avec lesquels on peut interagir ne servent à rien. Mais dans l'ensemble, et je sais que je me répète, mais une fois l'idée que les personnages ne sont pas humains n'interfère plus dans l'immersion du jeu, on se laisse prendre. On veut connaître la suite. La mécanique de jeu est simple on recherche le coupable en interrogeant les divers personnages que l'on rencontre.



Je donne un 7/10. Le problème, c'est que c'est difficile de se convaincre d'y replonger. Mais une fois qu'on se décide, on se laisse bercer par l'expérience qui nous est présentée.

Texte: Sébastien P.



+ Le concept

+ L'intrigue

+ L'ambiance jazzy des années 30

+ La prise en main

+ Le visuel




- Son prix peut rebuter quelques joueurs

- Répétitif



Ajoutez un commentaire

Merci de donner vos commentaires dans le respect.